Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

jeudi 18 août 2016

DanganRonpa 3

Suite au succès, bien mérité, de la franchise DanganRonpa sur les consoles Sony puis sur PC, on nous offre, au travers d'un anime séparé en deux arcs, la fin tant attendue. Adaptation ratée ou pari tenu ? La question pouvait se poser, après un premier anime DanganRonpa somme toute fort peu intéressant. Que l'on se rassure tout de suite : DanganRonpa 3 tient ses promesses, et bien plus encore. Mais c'est au prix d'une condition sine-qua-non : Connaître les trois opus du jeu vidéo sortis jusqu'à présent. Et ça inclue, vous l'aurez compris, l'exclu Vita : Another Episode.
DanganRonpa 3 se divise en deux arcs. L'arc du futur tout d'abord, suite directe de DanganRonpa 2. L'arc du désespoir ensuite, préquelle à DanganRonpa 1. Ces deux arcs sont diffusés simultanément, et sont pensés pour pouvoir être visionnés, de préférence, dans leur ordre de diffusion.

Commençons par nous attarder sur les openings et les endings. Ils sont... Tous très bien, vraiment. L'opening de l'arc du désespoir, plus calme, renverra peut-être davantage à l'ambiance détendue du premier opening de DanganRonpa 2. Les endings sont somme toute corrects, mais, tout comme le dernier op évoqué ici, ne font absolument pas le poids face à Dead or Lie.
Je... Je ne retiens pas mon admiration face à cet opening, qui est véritablement la meilleure chose jamais arrivée à DanganRonpa. A écouter, écouter et surécouter en version longue comme en version courte. C'est juste magnifique. Voilà, ça devait être dit.




L'arc du futur place Makoto Naegi dans une situation fort peu confortable. S'il est accusé par ses pairs de la Future Foundation d'avoir précipité les évènements de DanganRonpa 2 (Ne vous plaignez pas qu'il y a du spoil, vous étiez prévenus d'entrée), il n'a guère le temps d'opposer ses arguments, puisqu'immédiatement après, Monokuma piège la quinzaine de personnes présentes dans leurs propres locaux en les invitant à s'entretuer.
Si l'on aurait pu craindre des facilités scénaristiques, chaque épisode, riche en révélations et autres coups de théâtres, parvient à maintenir une certaine dynamique. Le début de l'anime peut grossièrement se résumer à une gigantesque course-poursuite assez chaotique, avec des combats qui ne dépareilleraient pas dans un shonen. L'arrivée assez rapide du mastermind parvient cependant à maintenir l'attention, et, alors que nous sommes actuellement arrivés au milieu de l'intrigue, le climax semble déjà atteint - Mais il ne fait aucun doute que je me trompe.
L'arc du désespoir nous permet d'explorer davantage le passé des personnages de l'arc sus-cité, mais aussi des personnages de DanganRonpa 2. La première partie ressemble davantage à une parodie de tranche de vie lycéenne, mais l'ambiance DanganRonpa reprend vite le dessus, et les moments graves s'enchaînent, à un rythme cela dit beaucoup plus posé. Comme pour l'arc du futur, l'arc du désespoir surprend en enchaînant, en deuxième partie, sur ce que finalement tous les spectateurs voulaient voir depuis le début... Mais je n'irai pas plus loin à ce sujet.



Les deux animes profitent d'une animation de qualité exceptionnelle : C'est le même niveau d'excellence que les courtes cinématiques en 2D d'Another Episode. Cela est mis en exergue par un style graphique toujours aussi efficace. C'est magnifique, et si l'on aurait pu craindre que l'arc du futur se résume en combats inutiles, il faut bien avouer une chose : Lesdits combats, correctement égrenés et suffisamment diversifiés pour ne pas lasser le spectateur, sont beaux.
On pourrait croire que la direction artistique a opté pour du sang rouge en regardant l'arc du futur, ce qui serait contraire à l'esprit de la licence. Le sang est pourtant bien rose, et ça me permet d'applaudir au passage les effets d'ombre et de lumière parfaitement maîtrisés, ainsi que les effets de reflet sans aucun faux-raccord.

L'ambiance est travaillée. Vous allez vous sentir comme dans les jeux, vraiment. Il est peut-être juste simplement dommage que Monokuma n'apparaissent pas plus souvent. Bien sûr, il est plutôt logique, suite aux évènement d'AE, qu'il n'y ait plus vraiment de robots Monokuma dans les parages ; mais enfin, c'est tout de même dommage que l'ours soit aussi effacé.
Gros point fort, la découverte macabre des corps parvient à conserver le même effet que celui utilisé par les jeux de la série, ça on apprécie.

DanganRonpa 3 est un chef-d'oeuvre. Il est juste dommage que ce soit un chef-d'oeuvre élitiste : Jouer à DR1 et 2 n'est en effet pas suffisant pour apprécier cet anime à sa juste valeur, le spin-off Another Episode se révélant d'importance équivalente - et après tout tant mieux, la fin d'AE n'étant guère satisfaisante en soi.
Il me reste donc assez logiquement à vous recommander de jouer aux jeux si ce n'est pas déjà fait - si AE reste une exclu Vita, DR1 et 2 sont sur Steam depuis peu - et, une fois cela fait, de foncer sur ce double anime, qui saura efficacement combler tous les trous des jeux tout en maintenant l'atmosphère et l'humour cynique chers à la série.

Et dire que pendant ce temps, Dragon Ball et Ace Attorney se font cracher à la gueule...

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.