Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mercredi 3 février 2016

Lego Marvel's Avengers Vita/3DS

Récemment est sorti le second opus de Lego Marvel, basé cette fois sur les films de l'univers cinématographique Marvel. Ce jeu étant particulièrement tout public, il y a donc de fortes chances que ce soit la première fois de votre existence que vous posiez les yeux sur ce blog, par le biais de Google ou de tout autre moteur de recherche. Si c'est le cas, bienvenue sur U-TimeLab ! Sinon, pardon pour l'introduction.

Avant de commencer, je vous redirige vers deux critiques publiées ici, pour trois jeux qui seront fréquemment mentionnés aujourd'hui :
-Lego Marvel Super Heroes
-Sa version portable et Lego Batman 3 sur 3DS

Ce Lego Avengers (oui ça va quand même plus vite que le titre complet, et on ne peut légitimement pas l'appeler Lego Marvel 2) est paru sur toutes les machines actuelles, ainsi que sur PS360. J'aurais pu il est vrai y jouer sur PS3. Sur PC, non, car mon matériel actuel a déjà du mal à lancer Lego Marvel Super Heroes, alors un jeu de 2016 taillé pour PS4 et autres XBox One, vous imaginez bien. Cela ne m'a pas empêché de lire des tests sur Internet de la version salon, et d'en voir quelques vidéos. Bilan plutôt mitigé pour les testeurs, et les vidéos de gameplay semblent hélas leur donner raison : Les huit open-worlds de l'opus salon ne parviennent pas à cacher que les niveaux du mode Histoire/Jeu Libre sont rendus beaucoup trop confus par un trop-plein de textures et des maps bien trop mal foutues. Comble du désespoir, certains niveaux ne permettent apparemment pas de jouer en co-op, alors que c'est justement pour ça que tu joues à un Lego sur console de salon ! Enfin, il semble que les personnages et autres améliorations s'achètent dorénavant dans une boutique, ce qui constitue une réelle régression par rapport aux Lego précédents ainsi qu'à la version portable, où les achats s'effectuent directement via le menu.

Alors est-ce que pour une fois c'est la version portable et son absence de co-op affichée dès le départ qui va se révéler l'édition master-race, ou n'est-ce au final qu'un portage bas de gamme comme tant d'autres avant lui ? J'ai terminé le jeu à 100% sur Vita, les 35 succès compris, pour répondre à cette question. Enquête dans les rues de Manhattan.

Les passants ne semblent pas s'alarmer plus que ça de voir un véhicule en exploser un autre. En revanche, lorsque Hulk castagne, les cris de paniques parsèment les rues. Nick Fury ne semble pas s'en étonner, et répond à mes questions avec la voix de son acteur d'origine - sur Vita, il aura pour cela été nécessaire de changer la langue de la console pour Anglais du Royaume-Uni. Pénible. Mais de toute façon la voix de l'acteur sonne un peu bizarre, bien trop saturée et mal compressée. On notera que dans un effort d'hégémonisation, les quelques répliques enregistrées spécifiquement pour le jeu souffrent exactement du même problème. Au moins n'y aura-t-il pas de saute de qualité trop flagrante.

Les cinématiques sur Vita ne souffrent d'aucune compression vidéo !

-Alors dîtes-moi, Colonel Fury, quel effet cela fait-il de se retrouver pour la seconde fois consécutive aux commandes d'un jeu Lego ?
-La seconde fois ? Je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler. Super Heroes se déroulait clairement dans un autre univers. Chez nous, aucune trace de Spider-Man, pas de Fantastiques ni le moindre membre des X-Men.
-J'ai cru remarquer que l'Institut Xavier avait été remplacé par un building absolument atroce et dégueulasse oui.
-Hélas, c'est une histoire de droits cinématographiques, vous le savez bien. Et puis vous avez bien vu qu'on avait réussi à incorporer Quicksilver et sa soeur, la Sorcière Rouge.
-Oui, mais à quel prix ? Leurs personnages ont été abominablement transformés, pour l'univers cinématographique Marvel, et ils n'ont plus aucun rapport avec leurs origines ! Quant à Quicksilver, s'il est vrai que j'aurais voulu pouvoir l'incarner dès le premier opus de Lego Marvel, il est vraiment regrettable que son design, entièrement basé sur l'acteur qui l'incarne à l'écran, soit si malencontreusement raté ! Sérieux, on dirait un mauvais chanteur de k-pop, ça m'a fait beaucoup de peine.
-Oui mais il court vite.
-Ben heureusement hein, déjà qu'il se cogne partout.

Il a au moins réussi à ne pas se manger la voiture : C'est déjà ça

Je laisse Fury vaquer à ses occupations. Les ambitions de ce Lego Avengers portable ont été revues à la hausse, et il est temps de faire le point sur ce jeu, qui est comparable à la fois au Super Heroes salon de 2013, et à la version portative du plus récent Lego Batman 3.
De Lego Batman 3 portable, ce Lego Avengers emprunte tout d'abord les mécanismes de collection et la roue de personnages. Il est dommage que seul Iron Man bénéficie d'une interface de changement de costume, mais enfin, il faut admettre qu'elle est de très bonne facture. Pas de co-op donc, et un hub dans lequel cette fois, vous ne spawnerez pas systématiquement en Iron Man et Dr Doom, ce qui est déjà très bien.

Le hub justement, parlons-en un peu. Cette version de Manhattan - amputée de China Town, des rames de métro, et probablement d'autres choses plus anecdotiques - corrige un bon nombre de défauts du Manhattan de Super Heroes, mais en contrepartie voit l'arrivée de nouveaux défauts tout aussi dommageables.
Au rang des améliorations, et c'est également valable pour les niveaux, il est appréciable que les véhicules, terrestres comme aériens, soient enfin rentabilisés.
Les défis de score sont toujours indiqués sur la map. Dans Super Heroes, ils étaient totalement supprimés de ladite map une fois terminés, à l'exception des défis obtenus via DLC. Cela était très problématique pour finir aisément le jeu à 100%. Ici pas de problème de DLC, ET les défis de score restent sur la map, mais grisés. Cette amélioration est franchement bienvenue.

Ah euh non dsl j'écoutais pas, tu peux répéter ?

Malheureusement, c'est à peu près tout pour les améliorations. Le hub est plaisant à explorer, c'est vrai, mais concédons-le, les huit hubs de la version salon ont probablement plus d'arguments pour eux. Les missions du Manhattan de cette version portable (qui au passage a une variante de nuit, mais pour le coup non seulement c'est gadget mais vous ne jouerez pas de nuit avant d'avoir tout trouvé étant donné que ça réduit la visibilité considérablement) sont, soyons honnête, infectes. Vous devrez trouver des objets disséminés dans la ville et les détruire ou vous en servir. Jusque-là ça semble assez correct, mais le problème est qu'il faut vraiment se trouver à deux pas de l'objet pour qu'il spawne à l'écran. Il y a bien une brique rouge (l'outil de triche indispensable pour finir un jeu Lego à 100% sans rager de la difficulté abusée) pour marquer les emplacements de certains de ces objets, mais là est le problème : Cela ne concerne que trois types d'objets, sur la bonne quinzaine demandée. Ajoutez à cela qu'on ne vous précise à aucun moment qu'il vous faut un véhicule très précis pour vous occuper de l'un de ces objets, et vous obtenez un nombre aberrant de défis irréalisables sans aide extérieure. Et je ne vous ai pas encore parlé des succès saugrenus du type "atterrir en faisant un tir répulseur".
Dans Super Heroes, il fallait obtenir un milliard de pièces pour déverrouiller un succès. Ici, vous devez obtenir le maximum de pièces pour déverrouiller un personnage. On pourrait paniquer, mais à vrai dire le maximum est fixé à 99 999 999. Deux niveaux avec les bonnes briques rouges activées suffisent, et c'est assez frustrant de se dire qu'une fois qu'on aura tout dépensé, il n'y aura plus moyen de voir le compte descendre.
Super Heroes fournissait un GPS ultra pratique avec son open world. Ici, le GPS se limite aux objectifs fixés pour le mode histoire, et c'est tout. Cela est d'autant plus problématique qu'il est assez compliqué de s'y retrouver dans une map où les objets importants sont si difficiles à localiser.
Enfin, il est franchement dommage que l'eau ne devienne finalement qu'une surface dans laquelle, si tu tombes, l'écran devient noir et te fait respawner à proximité. Contrairement à Super Heroes salon, ce Lego Avengers portable ne propose d'ailleurs aucun bateau dans ses véhicules. Il faudra m'expliquer comment les gens lambdas font pour aller sur Liberty Island dans ces conditions.

Non, stop, ça ça ne rentre pas dans les gens lambdas

Je reste néanmoins satisfait par ce hub, car s'il n'est pas franchement amical avec le joueur, et si la Vita sera amenée à freezer ponctuellement (les développeurs ont sûrement prévu le coup étant donné la quantité de sauvegardes automatiques), en soi ça reste la quasi-intégralité de l'open world de Super Heroes, un peu de vie en moins, les passants ne s'exprimant plus que pour hurler lorsque vous incarnez Hulk. Pouvoir courir en Quicksilver ou voler dans la peau du personnage de votre choix (mais le meilleur choix reste assurément Stan Lee, qui n'a plus du tout les mêmes pouvoirs que dans Super Heroes, ce qui est assez logique étant donné qu'il empruntait à Spider-Man et à un X-Men) est juste grisant, et les gens qui se plaignent encore du gameplay ne s'y sont juste pas assez habitués. Et il n'y a pas de temps de chargement, excepté lorsque vous changez de map - au passage l'héliporteur, bien que toujours présent, est rendu assez chiant d'accès par ces temps de chargement.
Comme dit plus tôt il n'y a pas de GPS ici. Il n'y a pas non plus de plate-forme pour faire apparaître les véhicules, pour la simple raison que les véhicules terrestres peuvent être appelés à tout moment ! Les véhicules aériens, quant à eux, nécessitent de se trouver sur les plates-formes adéquates, marquées par un gros "H". Mais soyons honnêtes, les véhicules aériens, en dehors des phases imposées par le mode histoire et des succès requérant leur usage, ne vous serviront jamais, tant ils sont accessoires. Heureusement que les véhicules n'ont pas besoin d'être achetés une fois débloqués.
Gros bon point de la part de l'open world sur consoles portables, il contient huit missions scénarisées exclusives. S'il ne fallait pas au préalable parvenir à débloquer le personnage, et si ces missions pouvaient être rejouées une fois terminées (non, ce n'est pas le cas), ce serait peut-être le meilleur point de l'open-world. Tel que c'est fait, le résultat reste très satisfaisant, et j'avancerais même que ces missions sont bien meilleures que le jeu en lui-même, grâce à leur scénario barré et sérieux à la fois, qui n'est pas sans rappeler les niveaux bonus de Super Heroes. Ici on ne cherche pas à adapter des films, et ça se voit : Les réalisateurs se sont fait plaisir en imaginant une histoire alambiquée à base de cadeaux piégés. Quel dommage qu'il faille, pour l'avancer, trouver au préalable les jetons de personnages, pour la plupart répartis dans le hub de façon assez sale...

Quoiqu'il en soit, parlons un peu du mode histoire.
Dans Lego Marvel Super Heroes, on fournissait au joueur un mode histoire complètement inédit, spécifiquement doublé par des pros du doublage - à ceci près que la VF était foireuse et m'a convaincu de ne plus jouer qu'en anglais, ce qui n'a pas été évident sur Vita. Protip : Si vous voulez jouer en VO sur le jeu acheté en Europe il vous faudra mettre la console en anglais du Royaume-Uni. L'anglais des USA ne pourra que faire freezer le jeu au démarrage.
Commençons par parler des doublages justement. Super Heroes fournissait, en VO, un matériel d'excellente qualité, tandis que la VF était tout simplement risible. Vous me direz "oui mais là la VF provient des films !!"... En fait non, à en croire l'Internet, la VF du jeu est entièrement redoublée. De toute façon, si vous voulez vous passer de l'excellente prestation de Stan Lee dans son propre rôle ça vous regarde.
Le problème avec les dialogues basés sur les films, c'est la compression. Les audios sont loin d'être de très bonne qualité, et ça se répercute également sur les dialogues inédits supplémentaires, visiblement compressés de la même façon pour faire bonne mesure. Le fait que la plupart des dialogues aient été tirés de films s'entend très bien, mais n'est pas non plus excessivement gênant pour autant. Pour ma part j'aurais tout de même préféré une prestation entièrement inédite, mais enfin.

Le scénario maintenant. Super Heroes était très accessible au néophyte, un gros 20/20 à ce niveau-là. Quelqu'un ne connaissant pas l'univers Marvel aurait très bien pu jouer à Super Heroes et s'éclater dessus. C'est moins vrai pour Avengers.

Lego Marvel's Avengers adapte spécifiquement deux films - ainsi qu'une scène de Captain America, jetée au milieu on ne sait pas vraiment pourquoi. Pour ma part, je n'ai vu aucun des films en question. Allez si, je suis resté endormi devant Avengers dans un avion, wouhou.
Si jouer à un Lego Star Wars La Saga Complète sans connaissance de la saga Star Wars est un peu con (n'oublions pas que les cinématiques, à l'époque, n'avaient aucun doublage et que tout était mimé), en revanche on aurait pu penser qu'avec de solides connaissances de l'univers Marvel en général, un jeu basé sur des films et reprenant leur bande vocale se révèlerait suffisamment accessible.

... Pas vraiment, la faute à un prologue totalement hors propos, qui place son action au beau milieu de l'Ère d'Ultron, enchaîne sur le film Avengers, mais l'entrecoupe d'un flashback avec Captain America et Bucky sur un train enneigé. La construction scénaristique est bordélique, et ce problème s'étend à la version console de salon également, puisque l'ordre des niveaux et cinématiques est apparemment absolument le même. Au final ça me permet d'adresser une critique aux films : Ultimate Avengers 1 & 2 étaient quand même vachement mieux à tout point de vue. Et Wolverine & The X-Men défonce allègrement tous les films X-Men sans aucune exception, aussi, mais ça c'est un autre sujet.
Pour en revenir au scénario, la reprise d'évènements issus de films permet une variété de niveaux assez bienvenue, en contraste avec l'horrible propension de Lego Batman 3 à centrer l'ensemble de son contenu autour de Green Lantern. Pour un peu, on en viendrait à regretter l'absence des niveaux bonus de l'opus salon, cela dit Captain America, Thor et Iron Man ont déjà beaucoup de moments de gloire au travers des niveaux principaux.

Au pire autant mettre la version Sam Wilson de Captain America : Lui au moins il vole - comme Super Soldier

Concernant les mécaniques de jeu, certaines disparaissent, d'autres font leur apparition. Les maxi-figurines type Hulk peuvent à présent s'accrocher aux murs du hub et les grimper, comme Spider-Man en son temps. Elles peuvent également faire des maxi-sauts vertigineux. Pourquoi pas.
Retransformer Hulk en Bruce Banner s'avère assez compliqué, et d'ailleurs totalement impossible en jeu libre, car vous avez pour cela besoin d'exécuter l'une des nouveautés du jeu : Une action combinant deux personnages. Ce type d'action n'a rien de très novateur, mais donne quand même un peu plus d'identité au titre. Le personnage de Hulk est d'ailleurs au final plus proche de ce qu'il est canoniquement que dans Super Heroes.

Accroché au mur, Thanos réfléchit au sens profond de la vie

Gros point fort concernant la sauvegarde : Non seulement des sauvegardes automatiques se font assez fréquemment, mais si vous quittez et relancez le jeu, tout ce que vous aurez fait aura été conservé. Entendez par là que les briques rouges cochées restent cochées et que l'équipe de personnages que vous aurez sélectionné pour le hub sera à peu près toujours la même - sauf une fois le jeu fini, là ça va vous sélectionner des persos aléatoires à moins que vous n'activiez la récompense finale, qui remettra probablement votre équipe précédente en place, c'est ce qu'on appelle dans le jargon un bug. C'est un réel soulagement de savoir que pour une fois, le jeu libre est vraiment, totalement libre, même si ça peut mener à de sérieuses incohérences dans les niveaux - dans la mesure où les niveaux vous forcent à démarrer avec les membres de l'équipe par défaut, vous vous retrouverez parfois avec deux Hulk ou deux Iron Man, et, plus problématique, cette situation risque fort de se répercuter sur le hub une fois le niveau fini. Rien de grave cependant, puisque ça se rectifie très bien en sélectionnant un autre personnage.

Les personnages justement, évoquons-les un peu plus. Le roster de cette version portable en dénombre 131 en comptant l'ensemble des variantes d'Iron Man. Un personnage supplémentaire de l'univers Marvel fait une apparition assez remarquable au cours des missions subsidiaires, mais n'est pour sa part absolument pas jouable.
Dans l'ensemble le choix est honnête. Mais souvenez-vous comme je m'étais insurgé sur le fait de préférer mettre de sombres inconnus plutôt qu'un Double-Face dans Lego Batman 3... Rebelote ici. La version salon du jeu propose la première Torche Humaine (non, pas Johnny Storm, l'autre), et il est vrai que je m'étais réjoui à l'idée de voler en étant en feu. Que dalle. Au beau milieu des variantes de soldats sans aucun charisme, le seul personnage un tant soit peu similaire disponible ici est un certain Korvac, et il ne sait pas voler, ce qui le rend totalement inutile face à un Dr Strange par exemple. En revanche, Stan Lee est bien là, et, s'il n'a pas les mêmes compétences que dans Super Heroes (ce qui est plutôt normal étant donné qu'aucune de ses compétences n'étaient portables dans cet opus), il se révèle ici bien plus fun à jouer qu'il ne l'était à l'époque, ovation pour le légendaire papa des comics donc.


Lego Avengers, au final, pour quel public ?
Si vous avez torché Lego Marvel Super Heroes et en vouliez plus, vous pouvez clairement foncer, que ce soit en version salon (car je suppose qu'elle a tout de même de solides arguments, allez vous renseigner quelque part si ça vous intéresse d'en savoir plus), ou en version portable (car le portage est vraiment honnête). Si vous n'avez en revanche jamais joué à Super Heroes, ça devrait être votre première priorité, car Super Heroes défonce totalement ce jeu. Et là je le pense sincèrement, Super Heroes défonce aussi Avengers salon.
Bien entendu, si vous aimez les jeux Lego et avez adoré les films que ce jeu adapte, il serait dommage de vous en passer, et pour le coup, si vous le pouvez, vous pouvez même foncer directement sur la version salon et ses niveaux supplémentaires adaptant d'autres films.

Si vous cherchez un Lego Marvel ou même un Lego en open-world sur console portable, jouer à ce jeu sur Vita ou 3DS est votre seul choix, dans la mesure où Universe in Peril est vraiment une horreur - testez la démo sur 3DS pour vous en convaincre.
Dans le cas où vous auriez en votre possession les deux consoles, je ne saurais que vous recommander de privilégier la version Vita dans la mesure du possible. Déjà, parce que la console n'a pas beaucoup de jeux pour elle, donc autant soutenir le peu de titres disponibles. Ensuite, parce que les textures sont réellement plus belles et l'écran plus grand que sur 3DS. Vous noterez au passage que l'opus Vita rentabilise pas mal l'écran tactile de la console, mais que tout n'est pas forcément bon à prendre dans cette option, le contrôle du personnage au doigt étant affreusement chaotique.

Dans sa version portable, il vous faudra peut-être entre vingt et trente heures pour boucler le jeu à 100%, sans ou avec peu d'aide extérieure. Clairement beaucoup moins si vous vous jetez sur une solution complète, ce que vous pourriez très bien faire pour les éléments difficiles du hub - mais je vous recommanderais quand même d'attendre de l'avoir nettoyé le plus possible avant de faire ça. Juste, allez choper Iron Fist entre quatre immeubles, un peu au nord de Central Park.
On est en tout cas très loin des 80 heures de Super Heroes salon, et avec ses huit hubs, Avengers salon propose certainement une aventure encore plus conséquente.

Lego Avengers Vita/3DS remplit clairement son contrat : La même aventure principale que ce qui est proposé sur consoles de salon, certes raccourcie, profitant des années d'expérience de Traveller's Tales. En empruntant des idées aussi bien à la version portable de Lego Batman 3 qu'à la version salon de Super Heroes, cette version propose un mode histoire parfaitement bien calibré malgré des missions infaisables sans l'utilisation de briques rouges. L'open-world divisera davantage, principalement parce qu'il s'apparente plus à un jeu de cache-cache géant qu'à autre chose. Et les défis de courses aériennes et de sauts de toits en toits sont vraiment difficiles à terminer, la faute à un chrono trop exigeant.
Deux astuces pour l'open-world : Pour les planques Hydra, vous aurez absolument besoin de la voiture Hydra (ce que le jeu ne précise à aucun moment), et pour les drones, ça se passe sur des murs et ça ne peut se péter qu'avec un coup de poing de maxi-figurine. Rien d'autre ne fonctionne.

Bien, cela étant fait, je vais pouvoir me pencher de nouveau sur le seul jeu au monde qui, par le biais de ses DLC, permet de combiner Marvel et DC : LittleBigPlanet.

...

Si j'arrive à me décider à quitter Manhattan, parce que voler en Stan Lee et courir en Quicksilver, c'est quand même sacrément cool.

Fact : Quicksilver, même avec une tête de chanteur de k-pop, rétame Flash à la course.

9 commentaires :

  1. Bonjour
    Pouriez-vous svp faire un article sur lego marvel avengers sur 3ds sur comment avoir le Hulkbudter
    Merci

    RépondreSupprimer
  2. Hulkbuster en free play se débloque en terminant le jeu à 100%. Bonne chance :)

    RépondreSupprimer
  3. Comment on a t'as km aster blanc svp

    RépondreSupprimer
  4. Y a t il des codes sur 3ds

    RépondreSupprimer
  5. Le plus simple ce serait que tu suives la solution complète faite par les anglophones de Playstation Trophies. C'est par là : http://www.playstationtrophies.org/forum/lego-marvel-s-avengers-vita-/

    PS : je ne connais aucun code pour Lego Avengers portable.

    RépondreSupprimer
  6. C pas facile car sur 3ds la carte est moins présise que sur via un peu d'aide svp

    RépondreSupprimer
  7. comment on fait pour faire voler le hulkbuster

    RépondreSupprimer

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.