Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

samedi 19 septembre 2015

Au-delà de Gotham, l'univers est en péril

Les jeux Lego sur consoles portables ont toujours été pour moi une énorme source de satisfaction. Bien sûr, je suis pertinemment au courant que les jeux Lego sur console de salon sont "mieux", mais au final, tant que le gameplay est similaire et le contenu suffisamment vaste, un jeu Lego sur console portable peut me suffire amplement.
Cela ne m'a pas empêché l'année dernière de terminer à 100% l'excellentissime Lego Marvel Super Heroes dans sa version PC. Je n'avais franchement pas entendu parler de la version portable en bons termes, mais ai quand même à l'époque donné sa chance à la démo jouable, qui m'a très vite frustré.
J'y ai retouché récemment. Je n'aurais tellement pas dû.

A la base le gameplay d'un jeu Lego se compose ainsi : Dans des décors en 3D, vous incarnez une équipe de protagonistes. Deux de ces protagonistes sont affichés simultanément à l'écran. Il est possible de les incarner en co-op, sinon vous devrez jongler entre les protagonistes pour progresser, car dans un Lego, tout est question de puzzles, qui requièrent à chaque fois l'usage de personnages bien précis. Le principe de collection est également exploité : Outre les pièces disséminées dans les niveaux, vous devrez trouver divers objets cachés et débloquer tous les personnages et extras si vous voulez finir un Lego à 100%.
De plus, dans un jeu Lego, il y a des scènes de combat, et quand vous perdez une vie, ce n'est pas bien grave puisque vous respawnez à l'endroit de votre mort, moyennant une simple perte d'argent.

La démo jouable de Lego Marvel sur console portable met véritablement l'univers en péril, et ce n'est pas peu dire.
Les niveaux sont plus que courts : Ils sont microbiens. Est-ce un mal ? Pas vraiment, car la perte de vos coeurs ne signifie pas un respawn immédiat, mais devoir recommencer intégralement le niveau. Dans Lego Marvel, on a accès comme vous le savez probablement à des figurines plus imposantes, qui représentent les personnages les plus costauds, pas représentables autrement. Dans le jeu portable, elles sont aussi chétives que n'importe quel personnage de taille normale, et vous perdrez aussi facilement vos coeurs avec un gros Lego qu'avec un petit. Le niveau 1 vous permet d'incarner Hulk, si vous manquez de mourir, il se transforme en Bruce Banner, transformant cette fois le niveau en véritable supplice.
Contrôler deux personnages à la fois, c'est pour les lavettes. Vous ne pouvez plus qu'occasionnellement faire intervenir un équipier, dans le seul but de faire une seule attaque sur vos adversaires, et encore, il faut que votre barre d'énergie soit pleine, sinon pas possible.
Le jeu est donc un beat them all bête et méchant, dans lequel vous ne pouvez plus contrôler qu'un personnage imposé par niveau (ce qui n'empêche pas de pouvoir en débloquer à la pelle, je suppose que le Jeu Libre donne quand même quelques libertés). Allez, pourquoi pas, on en a vu d'autres. Et admettons que les personnages soient fragiles comme des feuilles, et admettons que le principe même des jeux Lego soit totalement laissé de côté. Au moins on ne pourra pas reprocher l'absence de prise de risque.
Malheureusement dans la foulée un élément capital disparaît. Si je pouvais comprendre qu'il ne soit pas disponible pour Hulk, qui après tout est avant tout un castagneur, constater dès le niveau 2 que cela était généralisé à tous les personnages a achevé de me dégoûter du jeu dans son ensemble.

Je suis Iron Man. Je suis dans une putain d'armure nanotechnologique capable de voler et de bien des miracles. Maintenant, expliquez-moi pourquoi il m'est impossible d'exécuter un mouvement aussi évident que le saut ? Vous avez bien lu : Lego Marvel L'Univers en Péril ne permet pas de sauter, réduisant véritablement le jeu au stade du beat-em-all le plus primitif et mal foutu.
Je maintiens tout de même l'espoir de le trouver dans un bac à moins de 5 euros sur DS, pour la collection. Et encore, je m'estimerai volé.

Sans aucune transition, et après m'être un peu renseigné, je me suis penché sur Lego Batman : Beyond Gotham, troisième épisode des aventures du justicier masqué en briquettes. Je l'ai donc acheté sur 3DS, et quelle réelle bonne idée j'ai eue là !
Car après les deux premiers opus, qui n'étaient somme toute que des versions raccourcies des jeux salon, Lego Batman 3 est un vrai jeu Lego dans toute sa noblesse, certes bugué par moments (jamais trop toutefois), mais dont les seuls réels défauts tiennent à l'univers du jeu. Avant de parler du jeu en lui-même, passons donc ces défauts en revue, tout en sachant que cela n'entache en rien le plaisir de jeu, et que ces défauts ne sont absolument pas des freins à l'achat.

Il y a des bugs cocasses des fois quand même, si, si, ne niez pas


1 - Too much Green Lantern

Bien sûr je n'ai rien contre Green Lantern, je suis même plutôt ravi d'avoir enfin par le biais de ce jeu une opportunité d'approfondir ce que je sais de son univers. Mais enfin, jugez plutôt : Non seulement le plot tourne littéralement autour de l'univers Green Lantern, mais cinq des quinze niveaux se déroulent dans cet univers. C'est beaucoup, surtout lorsque le seul niveau consacré à Superman est ultra petit, que les hubs sont recyclés le temps de deux niveaux, et qu'un niveau entier (vachement bien foutu toutefois) se passe dans des villes ultra cliché d'Europe au lieu de plus simplement exploiter l'univers DC. J'ai acheté Lego Batman, pas Lego Green Lantern.

2 - Où est Double-Face ?

Le roster de ce Lego est plus qu'honnête. En comptant la tonne de costumes alternatifs, il est possible de débloquer 132 personnages, parmi lesquels beaucoup feront sûrement plaisir aux fans de DC les plus hardcores. Mais franchement, avait-on besoin de Superman en tenue solaire, Superman Cyborg et Superman Composite ?
Allez, peut-être. Mais dans ce cas, quelle excuse pour ne pas inclure Double-Face, l'un des méchants les plus charismatiques de l'univers Batman ? Tous les antagonistes majeurs de l'univers Batman sont présents dans ce jeu sans aucune exception, sauf lui. La pilule est un peu difficile à avaler. 

3 - C'est quoi le délire avec Lex Luthor ?

Lex Luthor est fourni dans le jeu avec une panoplie gigantesque de costumes, incluant des déguisements de super-héros DC. Lors de sa première apparition il est déguisé en Hawk-Man, ce que le scénario ne se donnera jamais la peine d'expliquer. D'ailleurs le vrai Hawk-Man, s'il est déblocable en tant que personnage jouable, n'a aucun rôle à proprement parler dans l'intrigue.
En dehors de ça Lex a une sorte de costume multi-fonction doublée d'une grosse armure le dotant d'un très grand nombre de compétences.
Mais Lex Luthor dans la continuité Superman est avant tout un homme d'affaire avec un costume BCBG, ce que Lego Batman 2 avait très bien compris. Maintenant j'aimerais qu'on m'explique pourquoi Lego Batman 3 offre toutes les variantes de Lex Luthor... Sauf la variante classique ? C'est juste ridicule à ce stade.

4 - Certains challenges sont trop ardus

Ce point pourrait à vrai dire ne pas poser problème. Il pourrait, mais si vous ratez un challenge et désirez retenter votre chance, vous devrez recommencer intégralement le niveau qui lui est associé. Y compris lorsqu'il s'agit de timing calculé au millimètre près. Lego Batman 3 ne veut pas vous laisser le finir à 100% sans vous frustrer un minimum au préalable. Outre les Cartes Joker pour la majorité impossibles à trouver sans solution complète sous le coude, j'ai un très mauvais souvenir d'un niveau en particulier, où l'on est censé achever trois adversaires en utilisant un certain mouvement. C'est quasiment impossible, parce qu'une grande majorité des adversaires de ce niveau est située à des endroits où vous risquez surtout de les envoyer dans la lave, et donc de ne pas pouvoir les achever vous-mêmes. J'ai fini par le faire, alors que par-dessus le marché l'un des personnages en question m'avait fait l'honneur de disparaître de lui-même du niveau en traversant une texture. Merci bien.

Cela étant posé, on peut maintenant se poser sur la question suivante : Qu'est-ce qui fait de Lego Batman 3 le meilleur Lego disponible jusqu'à présent sur console portable ?

Déjà on peut débloquer Lobo, très bon point

Pour commencer, le gameplay classique des Lego est bien là, intégralement restauré dans sa grandeur initiale. Ouf. A noter que le co-op et la customisation de personnages sautent, mais c'est avant tout parce que dans son ensemble le jeu a vraiment énormément de choses à offrir.
On retrouve bien sûr tous les éléments des Lego Batman précédents, mais pas que : Une énorme partie des éléments de Lego Marvel Super Heroes font ici leur retour, adaptés à l'univers DC. On ne perd quasiment que le jet de toile des Spider-Men, seule véritable exclue de Marvel en terme de pure capacité. Si je devais pointer une seule chose concernant les capacités des personnages, c'est que certaines d'entre elles ne sont utilisées qu'une seule fois de tout le jeu. Je pense notamment au mode camouflage, indispensable pour récupérer un objet clé de l'aventure, qui ne reviendra à aucun moment du jeu, alors que son équivalent Marvel, l'invisibilité, était beaucoup plus utilisé.
Les personnages et leurs costumes se sélectionnent par le biais d'une roue sur l'écran tactile. Théoriquement on peut switcher assez aisément avec L et R, en pratique ces boutons restent totalement optionnels, ce qui est très bien vu que j'ai toutes les peines du monde à les maintenir en état de marche sur ma propre console. 
Le système de roue est relativement bien pensé, mais le serait encore mieux s'il laissait le temps au joueur de réfléchir quand il s'agit de changer de costume : En effet, quand vous déclenchez la roue des costumes, vous n'avez que quelques secondes pour vous décider, faute de quoi la roue se ferme. De même, si vous vous trompez de costume, vous devrez la rouvrir. Ce genre de petits détails peut rapidement devenir très frustrant, mais heureusement on comprend vite le fonctionnement du jeu.
Lego Marvel Super Heroes proposait un impressionnant open-world. Il est bien évident que l'on ne peut pas en demander autant à un jeu sur console portable ; ceci dit il me semble que la version salon de Beyond Gotham n'a pas d'open-world non plus. Dans les deux cas, le jeu reprend le principe de hub, qui avait fait les grands jours des plus anciens jeux Lego.

Batman fait des blagues, épisode 1

Le hub est cette fois gigantesque, et offre sa quantité de puzzles à résoudre. Vous avez deux hubs librement explorables, et, miracle des miracle, le changement de personnages du Jeu Libre s'opère également ici une fois le jeu terminé. On y flânera certes moins volontiers que dans le Manhattan de Lego Marvel, mais l'effort est louable.
Comme d'habitude dans les jeux Lego, ce Batman propose un certain nombre d'extras à débloquer. Outre les traditionnels cheats permettant de terminer le jeu plus vite (et d'ailleurs assez obligatoires si vous ne voulez pas devoir vous retaper des niveaux à l'infini juste pour grinder l'argent), on appréciera les petits ajouts graphiques et sonores, à commencer par le mode permettant d'ajouter aux combats les onomatopées de la série Batman des années 60. Si cette dernière était ringarde au possible, il faut avouer que le rendu de ces onomatopées dans le jeu en jette purement et simplement.

Enfin, notons que pour rompre la monotonie du gameplay, le jeu se permet quelques niveaux à la Star Fox, assez plaisants même s'ils peuvent vite se révéler particulièrement frustrants pour ce qui est de la collection d'objets, puisque c'est là que le jeu vous demandera de la précision et du doigté.

On devait s'y attendre pour un jeu console portable, les cinématiques sont compressées. Pourtant, la perte de qualité n'est pas réellement gênante, et on suit avec plaisir la progression d'une histoire qui, si elle est bien trop orientée Green Lantern, n'en reste pas moins plaisante et bourrée de temps forts. Les personnages en plastique parviennent sans trop de peine à donner vie à l'intrigue, et l'on ne regrettera au final que l'absence des DLC de la version salon. Parce que, c'est vrai, j'aurais aimé incarner Terry McGinnis ou jouer à la fuite de Krypton. Mais bah, la quantité de contenu du jeu final reste plus qu'honorable.

Désolé Terry, c'est pas pour aujourd'hui

Dans sa version portable, Lego Batman 3 est pour le moment l'expérience Lego portable ultime. Il est hélas loin d'être l'expérience DC ultime, car il lui manque cruellement une variété de niveaux tel qu'on a pu en voir dans Lego Marvel Super Heroes. Néanmoins si vous avez envie d'éclater Brainiac à grands coups de Lobo et de Doomsday, c'est peut-être là une très bonne occasion.

Le prochain gros titre Lego dans la lignée des super-héros sera Lego Marvel Avengers. D'un côté j'espère vraiment que le titre 3DS sera similaire à ce Lego Batman 3 en terme de gameplay. D'un autre côté, le jeu part avec trois grosses épines dans le pied : Premièrement, adaptant Avengers, il se prive de toutes les licences Marvel qui ne sont actuellement pas exploitées par Disney au cinéma, à savoir X-Men, Fantastic Four et Spider-Man, autant dire que ça commence déjà incroyablement mal.
Ensuite, le jeu recycle les scénarios des films Avengers, et n'a pas son propre jeu d'acteur : De ce que j'ai lu ici et là, les doublages sont uniquement tirés des films. Enfin, sur le principe, reprendre les films est tout de même assez dommage, lorsque le premier Lego Marvel et les trois Lego Batman proposaient des scénarios totalement inédits. Bref, à voir en Janvier, mais pour le moment je reste assez dubitatif, et me contente d'espérer que le gameplay ne soit pas sacrifié comme il l'a été dans L'Univers en Péril.

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, bonne journée !

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.