Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

vendredi 3 mai 2013

Puzzle League Express

Un billet avec des images rétro pour illustrer. La vraie vie, quoi.
À quoi bon renier son plaisir ? J'assume. J'estime que la série des Puzzle Challenge - Panel De Pon dans leur pays d'origine - est la meilleure série de jeux de puzzle jamais créée, au-delà même de Tetris. Bon, s'il vous est déjà arrivé de lire mes reviews de jeux, vous vous souviendrez peut-être que j'aime aussi beaucoup Peggle, mais laissez-moi vous dire que l'attrait que j'ai pour Puzzle Challenge est bien plus grand encore !

Et pourtant, Dieu sait que j'aurais largement pu passer à côté de cette petite perle. Heureusement, Nintendo fait bien les choses. À cette période charnière où, comme beaucoup d'enfants de mon âge, je ne jurais que par Pokémon, Nintendo a sorti une version Pokémon sur Game Boy de ce jeu de puzzle. Puis sur Nintendo 64. Pour l'anecdote, la version 64 n'est jamais sortie au Japon ! Ça change.

Bien sûr, les Américains ont pu découvrir le jeu bien plus tôt, avec un jeu jamais sorti en Europe qui avait pourtant toutes les cartes en mains pour plaire, excepté un système de sauvegarde. Ce jeu portait d'ailleurs un titre très très mal choisi du côté de chez l'oncle Sam : Tetris Attack. Et, contrairement au jeu d'origine Nippon, il était vendu sous les couleurs de Yoshi. Bien.
 Avant
Après. C'était sur Snes, mais y a aussi eu une version Game Boy noir et blanc.

Il faut dire une chose en faveur de la version Pokémon : Elle était en couleurs, avait PLEIN de modes de jeu, et ses musiques étaient franchement très sympas. Alors si en plus on ajoutait à ça une minicollection de Pokémon (sur Game Boy, dans Pokémon Puzzle Challenge), ou un mode 3D et une adaptation de l'anim (sur Nintendo 64, dans Pokémon Puzzle League), forcément, l'emballage était beau aussi !
 La tuerie de la Game Boy

L'exclu de la 64 : Un mode 3D super retors !

Mais sans parler de l'emballage, le jeu était une tuerie. C'était ce qu'on appelle aujourd'hui un match-3, mais en beaucoup plus addictif que l'intégralité des match-3 sur smartphones, genre le très connu Bejeweled, qui, tenez-vous bien, ont TOUJOURS été de la merde à mes yeux à partir du moment où j'ai pu en essayer. Beaucoup moins addictifs, beaucoup moins prenants que ce jeu formidable, qui a existé bieeeeen avant tous ces trucs stupides, où tu dois regrouper des carrés de mêmes couleurs pour les faire disparaître avant qu'ils ne touchent le bord de l'écran. Et contrairement à Tetris, ça ne descend pas. Ça monte !
Avant d'entrer dans le vif du sujet, une petite anecdote : Puzzle League a aussi existé en jeu sans emballage particulier. Pas de Pokémon, pas de Yoshi, rien de tout ça. Ça s'est passé sur GBA et GameCube, dans des compilations. Sur GBA, c'était un jeu qui regroupait donc Puzzle League avec Dr Mario. Toujours bon à savoir.

Si ça c'est pas une curiosité

Cela étant dit, pour la première fois depuis des mois, j'ai acheté une carte d'achat pour me procurer des jeux en dématérialisé sur ma 3DS. 20$. J'étais surtout déterminé à me procurer HarmoKnight, le jeu de rythme que Game Freak vient de sortir, et dont la démo jouable m'a totalement convaincu de l'acheter sans aucune réflexion supplémentaire, comme quoi, les démos, ça peut être sympa des fois. L'achat fait, il me restait 5$ et j'étais bien déterminé à les dépenser. Je me suis alors posé la question suivante : "J'achète un truc sur la Console Virtuelle, ou je regarde un peu plus loin ?"
Je me suis alors rappelé qu'en 2007, Puzzle League avait été publié mondialement par Nintendo sur DS. Et je me suis aussi rappelé que j'avais testé cette version et que je l'avais détestée parce que le gameplay tactile ne m'avait pas convenu, parce que le mode par défaut était vertical (N'importe quoi), et aussi parce que la musique était pourrie, mais genre pourrie de chez pourrie, et donc, après avoir pas mal râlé dessus, je n'y ai plus joué. Bien.

Il se trouve que ce Puzzle League Planet a par la suite été amputé de son mode multijoueur et d'un autre mode de jeu anecdotique qui encourageait le joueur à jouer une fois par jour, pour être ensuite vendu en démat' sur le DSiWare, pour 5 euros/dollars. Depuis que j'ai eu accès à l'eshop via la 3DS, j'avais longuement hésité. Je savais que de toute façon je ne jouerais pas au multijoueur, il n'y avait donc pas grosse perte à acheter une version réduite, et pour la musique bah j'aurais qu'à la couper, même si quand je vois les belles musiques qu'on avait sur Game Boy je trouve ça assez dommage. Enfin, passons.
Maman, pourquoi le jeu il est à la verticale ?

L'achat effectué, je constate que oui, Puzzle League Express (Alias A Bit of Puzzle League en Europe, à ce que j'ai compris) c'est la même chose que Planet Puzzle League sur DS, pour 10 fois moins cher sans multijoueur. Donc, la première chose que j'ai faite, ça a été de me précipiter dans les options. Pour être honnête, je recherchais l'expérience de jeu la plus proche de ce qui me faisait sortir ma Game Boy même sur des aires de pique-nique. Donc, dans un premier temps, il m'a semblé logique de régler en mode horizontal, et bien sûr de snobber directement le jeu au stylet pour jouer aux boutons à l'ancienne. Je lance le jeu en mode infini, et là, le drame du casual.
Franchement, je déteste les jeux qui se ramollissent avec le temps. Et là, qu'est-ce que Puzzle League me fait ? Il trouve judicieux de me donner des conseils sur où échanger les blocs. Je n'ai pas trop aimé, je suis allé désactiver ça immédiatement. Et ça a recommencé, j'sais pas pourquoi, alors j'ai redésactivé l'option, et ça s'est bien sauvegardé, donc peut-être après tout que c'était moi qui avais fait une bêtise, je saurais jamais. Toujours est-il qu'au final j'ai enfin retrouvé une difficulté digne des jeux d'origine de la série.

Un truc que je trouve franchement très con, c'est que même en mettant le jeu en mode horizontal, l'écran titre reste en vertical, ce qui donne un résultat assez bête, mais bon, ce n'est que l'écran titre donc ce n'est pas bien grave en soi.
 La mort.

Notons aussi qu'au niveau gameplay, le bouton permettant d'accélérer la montée des blocs n'est plus B mais R, ce qui m'a franchement perturbé au début. Bien sûr, on peut aussi les faire monter au tactile, mais enfin, j'aurais quand même aimé un gameplay boutons 100% identique aux anciens jeux de la série.

Bien. Le jeu propose au final quatre modes de jeu, en difficulté Débutant, Normal et Dur. Les vrais jouent en dur. Quoique le combat contre l'ordinateur m'a laminé, lui je le réessayerai en normal.
Pour résumer, y a donc le mode infini, qui, comme son nom l'indique, ne se termine qu'au Game Over et où le but est donc de scorer un max, y a le mode contre la montre où vous avez deux minutes pour scorer, y a donc la bataille contre l'ordinateur (avec possibilité d'inclure des objets permettant d'attaquer l'adversaire, ce qui en soi est nouveau par rapport aux versions précédentes du jeu), et y a le mode où tu dois réussir à battre des lignes de blocs jusqu'à un certain point.
Et c'est tout.
Concernant les objets que je mentionnais plus haut, j'ai essayé rapidement, je sais que pour ma part je jouerai le plus souvent sans par habitude, mais cette petite nouveauté est, il faut l'avouer, assez agréable ingame et apporte un peu d'inédit au jeu.
Comme souvent, la boîte d'origine de la version DS du jeu est facilement huit fois plus classe que la boîte qu'on a dans les autres pays. Je ne suis pas surpris.

J'aurais apprécié un mode puzzle (Quelques blocs à faire disparaître avec un nombre précis de coups), au moins, mais apparemment, même dans la version DS, il n'y en avait pas ! Il y en avait sur Game Boy. Sur 64, on pouvait en concevoir soi-même. Une honte intersidérale ! Les gens qui ont fait le jeu n'ont franchement pas assuré sur ce coup-là, ce qui fait que je me trouve quand même un peu déçu.
Et si je dois encore râler, bah je ne suis pas vraiment satisfait du fond ultra épileptique du mode VS. Ça arrache.

Enfin, je me répète, mais la musique du jeu est terriblement nulle et dégueulasse. Le joueur malin coupera le son avant même de lancer le jeu, parce que ce serait vraiment dommage de rester sur une mauvaise impression due à la bande sonore quand le jeu en lui-même est si bon !
Mais au final, Puzzle League Express, si l'on oublie ses musiques atroces et une ou deux fautes de bon goût assez dommages, reste une valeur sûre du jeu de puzzle. Ses quatre modes de jeu suffiront largement à amuser n'importe qui efficacement, et si je regrette toujours autant l'absence de modes qui existaient dans des versions passées, ce n'est pas non plus bien grave : L'essentiel est là. Le mode multijoueur ? Sincèrement, je n'en vois pas l'intérêt. Va trouver quelqu'un dans ton entourage qui connait Puzzle League pour commencer. Quant au mode wi-fi, je n'en vois pas vraiment l'intérêt, lorsque le mode VS en Hard est déjà trop dur pour moi.

Non. Franchement. Je ne comprends pas les nombreux sites que j'ai lu se lamenter de l'absence de multi de cette version coupée. Au contraire, ça a fait un superbe prétexte pour vendre le jeu en dématérialisé 10 fois moins cher. Et surtout, après avoir attentivement regardé la liste complète des titres DSi, j'ai réalisé qu'il n'y avait quasiment aucun bon jeu sur DSi, raison de plus pour se moquer comme des petits fous de la console la plus inutile jamais conçue par Nintendo.

Cela dit, Puzzle League, c'est le bien. Si vous êtes en quête d'un bon jeu de puzzle qui vous rendra rapidement accroc, pensez-y ! Et si vous n'avez qu'une bonne vieille DS, essayez toujours de voir si vous pouvez trouver Planet Puzzle League en occasion !

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.