Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mardi 16 avril 2013

Analyse : Les nouvelles consoles, et pourquoi le jeu vidéo est de moins en moins bien

Oulala, les nouvelles consoles prévues ou déjà parues. Honnêtement, je ne les porte vraiment pas dans mon coeur. Je n'aime que la 3DS, parce qu'elle comporte suffisamment de features pour avoir ma totale attention, mais même là je vais avoir un truc à dire : Pourquoi, Nintendo, pourquoi cette décision totalement arbitraire - Même remarque sur Wii U - de mettre du DLC payant dans ces titres familiaux et intemporels que sont Pokémon et Mario ? Okay, le DLC payant, c'est dans l'air du temps, mais dans ces titres en particulier, c'est juste malsain. Et c'est quoi, la prochaine étape ? Une nouvelle arme à 90 centimes dans Zelda Ocarina Of Time ? ET POURQUOI PAS ?

Ça, c'est dit. Maintenant, décortiquons les AUTRES nouvelles consoles.
Déjà, les consoles Microsoft sont totalement hors jeu. Pourquoi se donner la peine d'acheter une console Microsoft, quand tu as une manette de XBox 360, un compte Steam et une Playstation 3 ? Pour une petite partie de Halo ? Genre je vais acheter une console pour un seul jeu. Une console capable d'imploser, en plus, la classe. Et Kinect ? Comme le PS Move : Nintendo a fait un truc qui a marché, la concurrence a suivi en mode mouton, mais trop en retard. Et les jeux Kinect ont l'air totalement moisis.

Du coup la prochaine XBox n'a aucune crédibilité, car elle va souffrir des mêmes défauts. Bon, peut-être n'implosera-t-elle pas, mais bon, on sait jamais, ça reste Microsoft le constructeur, mais même sans parler de ça, les jeux new gen, je les ai déjà sur PC. Ou sur une console de Sony. Voilà qui est plié.

Sony, parlons-en. La Playstation 4 ? Sérieux ? Intégrer Facebook ? Vouer au cloud gaming un culte ? Trouver que le futur, c'est le jeu en streaming ? Bien. Peut-être un jour aurai-je une PS4 et déciderai-je de déménager dans un pays qui n'a pas Internet. Mon cloud je me le fous au cul. Bien sûr on me dira "Ouais, mais les jeux, tu les as physiquement"... Moui, c'est un peu le même défaut que Steam, justement, Steam, si tu t'y connectes pas au moins une fois via Internet, tu te mets aussi tes jeux au cul. C'est triste. Il existe bien sûr un mode offline, mais il ne se révèle pas efficace à tous les coups, et il est parfois frustrant de se retrouver en face d'un jeu qui refuse de se lancer tant que tu ne te reconnectes pas rien qu'un peu. Si la PS4 suit le même chemin, c'est la grosse merde.

Et ce culte maladif qu'ont les médias pour Facebook et les réseaux sociaux en général est ridicule. À croire qu'ils ne savent pas qu'un réseau, aussi résistant soit-il, n'est pas fait pour durer des décennies. Déjà, l'évoquer dans d'autres médias culturels, c'est risible (par exemple le milieu de la BD, confère le dernier volume de Spirou), mais encourager l'utilisateur à se connecter, ça l'est d'autant plus. Quand mon iPhone s'est mis à jour avec support intégré pour Facebook et Twitter, j'ai eu honte. Même si j'ai connecté mon compte Twitter. Mais même.

Alors avant d'évoquer Nintendo, je vais vous parler rapidement smartphones et tablettes, parce que ce marché est devenu en un temps record un marché incroyablement robuste. Les premiers jeux de mon premier iPhone étaient de la merde, oui, même Mega Jump dont je vantais les mérites (et il est toujours sympa d'ailleurs même si je n'y joue plus), mais les jeux actuels font une concurrence prodigieusement féroce au marché traditionnel. Le "simple" smartphone affiche désormais des jeux 3D incroyablement bien foutus, propose des portages complets de jeux PC, et donne même de petites perles, entre un Rayman Jungle Run incroyable et le prochain Ace Attorney Trilogy HD, aux graphismes phénoménaux même sur petit écran.
Malheureusement, ce type de jeu souffre d'un modèle économique particulièrement pensé pour pomper ton fric, rempli de DLC parfois envahissants. Si tu joues à un jeu gratuit, ça peut se comprendre, c'est du freemium, j'imagine que la pub seule ne nourrit pas les programmeurs. Mais quand tu te retrouves en face de jeux où ne pas dépenser te pénalise, ou encore où tu as déjà payé ton droit de jouer en l'achetant, alors le principe du micropaiement est la pire arnaque du siècle, et bien souvent, un jeu que tu auras payé une poignée de centimes essayera de t'extorquer des centaines d'euros.
D'ailleurs j'ai payé l'un de ces DLC. En râlant contre les développeurs.
Ça, c'était sur Rayman Jungle Run, justement. Le prix de départ du jeu était et est toujours à l'heure actuelle de 2€69. À l'origine, c'était il faut l'avouer un peu juste étant donnée sa faible durée de vie. Heureusement, il y a eu deux mises à jour pour le gonfler quelque peu, et le jeu est à présent totalement honorable. Seulement, la première mise à jour, en plus de niveaux tout à fait de qualité, a apporté à l'homme sans jambes ni bras des publicités et un DLC payant : Pour jouer d'autres personnages que Rayman, tu dois payer 89 centimes. ._.
Si vous vous demandez pourquoi j'ai payé pour un reskin, c'est tout simplement parce que j'attendais une mise à jour pour changer de personnage depuis l'instant où j'ai téléchargé le jeu à l'origine, donc ne pas en bénéficier m'aurait tout de même fait mal. Mais payer dans un jeu que j'ai déjà payé et qui en plus rajoute de la publicité, ça me fait encore plus mal.
J'ai aussi essayé Sonic Dash, puisque comme souvent avec ce type de jeu, il a eu droit à sa période de téléchargement gratuit. Le jeu en lui-même était sympa. Malheureusement, ce jeu est surtout un incroyable exemple... D'extorsion monétaire. J'aurais voulu jouer Knuckles. Pour cela, il aurait fallu que je paye des trésors obtenus en jouant. J'ai fini le jeu avec moins d'une trentaine de ces trésors. Il m'en aurait fallu 75 et je ne peux désormais pas en obtenir plus à moins de payer. Et en plus de ça le jeu bugue. Je le supprimerai peut-être, j'ai aussi Temple Run 2, qui certes propose lui aussi des achats internes, mais qui est beaucoup plus honnête à cet égard.

Je reviens à présent sur Sony pour faire ma transition avec la Wii U de Nintendo. Déjà, la Wii U : Une console avec une tablette en guise de manette. La réponse de Sony ? La même qu'avec la Wii : On copie en moins bien. La PS Vita fera donc le même office pour PS4. Simplement ça coûtera trois bras en plus. Donc, à moins de s'appeler Jean-Milliardaire et de pouvoir s'offrir un voyage sur la Lune en jetpack, un tel achat pour, oserai-je le dire, une SIMPLE console de jeu, à une époque où la technologie n'a plus rien à prouver (Vous allez quand même pas me dire que les graphismes PS3/360 sont laids, ce serait le comble de l'hérésie, déjà que la génération d'encore avant avait de base une belle 3D, et puis de toute façon vive la 2D), c'est le comble du stupide. D'ailleurs, quand je pense aux gosses qui considèrent aujourd'hui les graphismes PS2/GameCube/XBox dépassés et laids... Imaginez nos propres rejetons dans 20 ans. J'ai hâte de les entendre se plaindre des consoles actuelles.

"C'est quoi ces graphismes tout dégueulasses ? Heureusement qu'on a l'hologramme télépathique maintenant, tellement plus réaliste, mdr quoi"

Quant à la Vita, aucune exclusivité valable à mes yeux. Si je l'avais achetée, ç'aurait été pourquoi ? Ultimate Marvel VS Capcom 3 ? Je l'ai sur PS3. Virtue's Last Reward ? J'ai des bugs en plus MAIS je l'ai sur 3DS. Persona 4 ? Que je n'ai toujours pas fini sur PS2 ? En plus, la Vita est tellement puissante qu'ils ne sortent plus que des jeux taillés pour être joués sur console de salon, quelle idée de merde, franchement. N'oublions pas enfin que la PSP, avec tout le respect que j'ai pour elle, n'avait pas énormément d'exclusivités non plus par rapport à sa concurrente aux deux écrans. La majorité de mes jeux, aussi bien téléchargés sur le PS Store qu'achetés en magasins, sont soit de l'émulation, soit des remakes, soit des portages de jeux plus anciens. Bien sûr je ne dis pas qu'il n'y a aucun bon jeu sur PSP, mais il y en a une cuillerée contre toute une pelletée pour la concurrence, et je suis persuadé que ça va être exactement la même chose avec la Vita et la 3DS. Sans parler du fait qu'entretemps, les DEUX sociétés ont pondu des consoles pourries, nommément la DSi et la PSP Go.

Mais voilà, je vais vous parler de la Wii U.

La Wii U n'a aucune crédibilité.

Déjà, comme je l'évoquais en début de billet, paye ton DLC pour JOUER A MARIO. Vous me direz sûrement que, comme l'affirment à raison les sites spécialisés, le DLC "Luigi dans Mario" était un poisson d'Avril, mais puisqu'apparemment les joueurs, en bons moutons cons, ont dit à Nintendo "Oh oui oh oui, fouette-nous encore avec tes DLC Luigi", je pense pas me tromper en affirmant que les DLC dans les jeux Mario, ça va arriver. DÉCHÉANCE.
Ensuite, paye ta console qui, jusqu'à il n'y a pas longtemps encore pour l'Europe, empêchait le download de jeux interdits aux mineurs en journée. Bien sûr cette dictature est terminée, mais quelle connerie aberrante c'était.

Et bien entendu il y a le problème de Sony qui attaque Nintendo à son tour. Quelles exclus pour la Wii U ? Un ou deux Pokémon pourris ? Il n'y a pas eu un seul bon Pokémon de salon depuis que la Wii est arrivée. Un Zelda ? J'ai même pas acheté Skyward Swords, j'avais déjà trop à faire avec tous les autres jeux de la série ! Rayman Legends ? Bah voilà, il a été annoncé sur PS3 et Xbox 360, et je trouve sincèrement que c'est bien fait pour tous les nintendofags qui s'accrochaient désespérément à cet espoir de pouvoir sauver leur petite console.

Pour finir, parlons peu, parlons bien. Je reviens sur le Cloud.

Dieu merci, Nintendo a dit qu'il n'irait jamais dessus.
Malheureusement, Nintendo est le roi des retournements de veste.

Nintendo ne voulait pas développer de technologie d'échange sans fil. Quatre jeux GBA et TOUTES les consoles qui ont suivi l'ont fait.
Nintendo ne tenait pas spécialement à intégrer Internet à ses jeux. Nous avons tous bien vu ce que ça a donné.
Ne parlons même pas du fait que Nintendo ne semble absolument pas gêné par l'incorporation de DLC dans ses titres phares, mais bon, ça, je pense pas les avoir déjà vus s'élever contre non plus.

Malheureusement, sur le long terme, Nintendo pourrait très bien changer d'avis, et si cela se produit, alors on aura vraiment atteint le bout du voyage : Ce sera définitivement la fin du jeu vidéo. Déjà que Microsoft est une blague ambulante et que Sony a totalement perdu la boule, nous vivons des temps sombres, où même les jeux d'occasion perdent leur intérêt, entre une 3DS zonée sans autre raison que l'emmerdement massif des joueurs, des magasins d'occase qui ferment tous les uns après les autres, et l'avènement beaucoup trop présent - et donc intolérable - de la dématérialisation.

Je suis content, mon dernier paragraphe est trop dark des ténèbres.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.