Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

lundi 5 novembre 2012

Ça sent le remake !

Pour votre confort, ce billet peut se lire en musicovision.


À l'époque, rien ne laissait présager que Game Freak offrirait à ses joueurs un remake Game Boy Advance de ses premiers Pokémon, les versions Rouge et Verte. Profitant de graphismes forcément plus colorés et de musiques remises à la norme GBA, le jeu acquérait en plus de ça une profondeur scénaristique assez intéressante et bienvenue grâce à la continuité rétroactive : En utilisant de façon intelligente des éléments issus des versions Or/Argent/Cristal, Game Freak réussit le pari improbable de reconstruire la légende Pokémon, en n'enlevant rien, en rajoutant seulement. On ne regrettera guère que l'absence de certains bugs rigolos, puisqu'évidemment, la technologie aidant, les jeux de la série Pokémon ont eu de moins en moins de bugs avec le temps. Désolé, Mew, on ne se reverra pas avant une génération !


Parlons-en, justement, de la génération 4. Comme vous le savez certainement, l'histoire commence avec les versions Diamant, Perle, et par la suite Platine. Des jeux foncièrement décevants. Pas de mauvais jeux, bien sûr, mais des jeux sur lesquels on s'emmerde et qu'on finit par oublier, au moins jusqu'à ce qu'on lise l'exceptionnel arc qui lui est associé dans Pokémon Spécial, mais ça c'est autre chose.

Là où DPP présentaient un attrait presque hypnotique pour le fan de longue date, c'est au niveau des références à la seconde génération. Pensez donc, le jeu débute avec un reportage consacré au Léviator Rouge, et c'est Jasmine en personne qui remet une certaine CS au joueur ! Devinez quoi ? Le remake que beaucoup (moi y compris) avaient espéré voir débarquer sur GBA est finalement sorti sur DS bien des années plus tard ! Et puis, Pokémon a continué son chemin avec les versions Noire, Blanche, et leur suite. Eh bien il est intéressant de comparer le schéma de Game Freak avec ce qui avait été fait au commencement de la célèbre licence.

Noir & Blanc prend à la base place dans une région absolument pas liée au reste de l'univers auparavant mis en place. Le Pokédex de cinquième génération ne contient que des nouveaux Pokémon, et presque tous ont au moins un point commun avec un Pokémon de première génération. Pour ces raisons, beaucoup considèrent que Noir & Blanc sont une renaissance pour la licence, et ce, même si une fois le jeu terminé le dex s'enrichit considérablement contre toute attente. Le jeu conserve le schéma champions d'arène/Team de méchants pas beaux, mais y ajoute ce qu'on a rarement vu dans Pokémon, à savoir un scénario qui se suit de la première à la dernière ligne.

C'est ce que faisait pourtant déjà, à sa façon, OAC, en plaçant une histoire se déroulant quelques années après le jeu d'origine, dans une nouvelle région, avec un Pokédex pouvant contenir presque deux fois plus de Pokémon et, luxe ultime, la possibilité de revenir dans la région des premiers volets de la série et de l'explorer dans un ordre différent. En ce sens... OAC est une suite. En ce sens, Noir & Blanc 2 n'innove pas autant qu'on pourrait le penser, puisque, exactement comme OAC, la suite de Noir & Blanc donne au joueur l'opportunité de retraverser une région quelques années plus tard, avec de base deux fois plus de Pokémon. Le scénario fait directement suite au jeu précédent de la série, et, de la même façon que dans OAC, certains champions sont remplacés de façon justifiée. Il ne manque qu'une région et de nouveaux Pokémon (substitués par une sélection issue des générations précédentes) et on retrouve la même recette. Oui, Noir & Blanc 2 est l'or et l'argent de Noir & Blanc premier du nom. Et de la même façon que Diamant et Perle, il fait référence de façon affolante à d'anciens jeux de la série... Nommément Rubis/Saphir/Emeraude.

De là à ce qu'un remake suive, il n'y a qu'un pas; d'autant que les joueurs en crèvent d'envie depuis la sortie de Noir & Blanc, qui signait déjà le retour de la capacité Plongée, originellement exclusive à RSE. Mais NB2 va plus loin, avec une ville ultra aquatique vers la fin du jeu, qui rappelle incroyablement Pacifiville. Faut-il rappeler qu'une bonne moitié de RSE se passe dans l'eau ? Si ce n'était que ça, mais le jeu comporte également un système rappelant légèrement les bases secrètes, et, plus intrigant encore, un championnat où les champions de chaque région se ramènent. Y compris ceux de la génération 3.

Notons que HGSS aussi y allait de ses petites références, puisqu'il était non seulement possible de capturer la moitié des légendaires de G3 et de récupérer Jirachi par wi-fi, mais qu'en plus Pierre Rochard marquait le jeu de sa présence, allant jusqu'à échanger l'un de ses Pokémon avec le joueur ! Et que dire de cette possibilité d'obtenir, une fois le jeu fini, un starter 1G... Et un starter 3G ? Si les joueurs s'attendent à des remakes, ce n'est pas pour rien : Game Freak fait tout pour que l'on s'y attende. Peut-être, d'ici un an ou deux, verra-t-on arriver les versions Rubis Continent et Saphir Océan ? Si c'est le cas, je prendrai le remake de Saphir sans hésiter !

Ce que Nintendo pourrait faire par ailleurs, ce serait de publier les anciens jeux Pokémon sur console virtuelle, quitte à modifier le système d'échange pour le rendre fonctionnel sans fil, et quitte à ajouter la possibilité de transférer les Pokémon capturés d'une façon ou d'une autre sur les jeux DS/3DS. Il me semble que ce serait rendre justice à tous ces anciens joueurs désespérés qu'aucune connectivité n'ait jamais existé entre la Game Boy et l'Advance.

Sinon je rêve d'une suite à Pokémon Snap mais c'est autre chose.

En tout cas, on peut spéculer encore plus longtemps. Attention, ce qui suit part VRAIMENT dans la spéculation, et je ne pense pas qu'en dehors du milieu des fangames - Que j'aborderai tout-à-l'heure - on finira par retrouver ces idées. Comme vous le savez, les premiers remakes de la série datent de l'époque Game Boy Advance. Pourquoi pas un énième remake des premiers jeux de la série ? Mais pour contrebalancer les versions Rouge-Feu/Vert-Feuille, on retrouverait Tortank et Pikachu ! Ouais, carrément, soyons fous ! Plus improbable encore, Nintendo pourrait sortir simultanément un remake de Jaune et un remake de Emeraude, avec dans l'un tous les Pokémon de génération 1 et dans l'autre tous les Pokémon de génération 3 ! Les deux jeux auraient évidemment leur dose de scénar supplémentaire, incluant pourquoi pas dans les deux cas une quête identique aux Îles Sevii, qui pourraient être plus nombreuses qu'auparavant; peut-être même qu'on pourrait y inclure les îles Orange de l'anime, ou autre chose. Plus audacieux, combiner les deux régions et en faire deux scénars différents (Kanto-Hoenn dans Jaune, Hoenn-Kanto dans Emeraude), là Game Freak réussirait le tour de force de faire deux jeux à la fois complémentaires et différents !

Parfois, certaines idées les plus folles sont plus proches de nous que ce qu'on peut penser. Vous le savez, je prépare un fangame intitulé Pokémon Spécial RPG. Si je vous disais que certaines de mes idées étaient suffisamment sensées pour que l'on retrouve des innovations similaires dans NB1, et encore plus dans NB2, tous les quatre sortis après ! Oui, certains fangames méritent que l'on s'y penche. Malheureusement, la communauté francophone, regroupée sur Pokémon Script Project, est composée pour les trois quarts de gamins qui proposent des idées la plupart du temps absolument pas abouties, mal orthographiées, et utilisant un maximum tout ce que Nintendo a fait de plus récent, alors que merde, l'intérêt de simuler un double-écran sur un PC est tout simplement inexistant !

Le bon côté, c'est qu'il reste quelques projets dignes d'être surveillés. Les premiers qui m'avaient intéressé n'étant malheureusement plus disponibles pour le grand public, je me vois obligé de vous parler des fangames actuels de PSP. Et justement je vais commencer avec un remake. À titre personnel, j'estime que refaire du Game Freak est bien présomptueux, et je ne m'intéresse donc pas aux remakes. Mais Emeraude Céleste a ce qu'il faut pour que je le surveille : Des graphismes agréables, une orthographe correcte, et pas mal d'autres choses bien sympathiques. Et il n'essaye pas de se la jouer combo 5G double écran, en plus de ça. Merveilleux.
Dans la catégorie barrée, il y a l'innénarrable Pavémon Version Kébab. Le jeu est complet, disponible sur le Blogicarpe, et comporte même un passage entièrement réalisé par mes soins, un ex one-shot intitulé Pokémon Lol. Enfin, après lecture rigoureuse de sa présentation, je suis assez intéressé par le projet Epic Adventures : Malgré un nom bizarre, ce jeu a des idées franchement intéressantes, donc je surveille avec intérêt.
Ce qui manque à la communauté créative francophone Pokémonesque, ce sont des demakes. Mais si, vous savez, le contraire des remakes ! Prendre un jeu récent et le porter aux graphismes Game Boy avec de la bonne vieille musique 8-bits ! Il y a bien eu un projet de ce type, malheureusement avorté, parce que l'auteur a perdu ses données. Snif. C'est pour ça que je conserve Poké Spé RPG en lieu sûr, omg.

Je n'ai pas regardé ce qu'avait à proposer la communauté anglophone, regroupée quant à elle autour d'un outil à la fois similaire et différent baptisé Pokémon Essentials. Ne parlons même pas de hackroms, Nintendo ne serait pas content. Dommage d'ailleurs, certaines d'entre elles sont on ne peut plus intéressantes. Mais je m'éloigne de mon sujet d'origine, donc j'y reviens : Rubis et Saphir, je vous attends de pied ferme sur DS... Voire même sur 3DS ! Et toi, commu PSP, fais-nous de beaux demakes. Voilà.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.