Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mercredi 23 mai 2012

Sonic Heroes

Sonic Heroes est un jeu de SEGA sorti dans cette période un peu charnière de Sonic. Celle où le simple nom d'un jeu Sonic faisait frissoner les gens. Il faut dire, après les Sonic Adventure, la licence Sonic a commencé à s'empâter, à tenter de se chercher et à tituber dans tous les sens. Cependant, bien qu'un des premiers à être sorti après les Adventures, Sonic Heroes n'est pas totalement raté (du moins, pas autant que va l'être Shadow the Hedgehog deux ans plus tard). Nous allons voir ensemble pourquoi.


Yup, that's our heroes.
Sonic Heroes part d'un principe alléchant. Quatre équipes de trois personnages divisé en trois types, les forts, les rapides et les volants. Ces équipes sont composés de Sonic, Tails et Knuckles pour la Team Sonic. Shadow, Rouge et E-123 Omega pour la Team Dark. Amy Rose, Big et Cream constituent la Team Rose. La dernière équipe était une surprise cela dit puisqu'elle mettait en scènes des personnages que l'on avait plus vu depuis la 32x en 1994 : Espion, Vector et Charmy Bee pour la Team Chaotix. Chaque team devait avoir sa propre histoire qui menait toutes à la même conclusion tout en se croisant quelquefois au cours de la route, les niveaux devaient jouer sur les trois types en mettant des passages pour les personnages forts, les rapides et les volants et dans le meilleur des mondes, cela aurait donné un jeu fun et intelligemment construit.

Malheureusement, tout a été quelque peu raté. À l'exception de la Team Chaotix un peu à part, la progression dans les niveaux de la Team Sonic, Rose et Dark est exactement la même, la Team Rose est un peu plus facile et la Team Dark un peu plus difficile mais sinon, c'est du pareil au même. On se retrouve à faire trois fois les mêmes niveaux dans le même ordre avec le même level design. La Team Chaotix, comme je l'ai dit est un peu sauvée car, étant un groupe de détective, le but des Chaotix va un peu plus loin qu'arriver au bout du niveau. Il faudra parfois récupérer 10 bestioles, allumer un certain nombre de torches, atteindre plusieurs drapeaux, etc. La Team Chaotix est au final la seule team à varier un peu le jeu et on ne se retrouve pas à toujours faire la même chose. Le level design est donc extrêmement répétitif. Cependant, il n'est pas mauvais en soi. Les niveaux sont très colorés et renouent un peu avec l'ambiance Megadrive. Par exemple, le premier niveau sur la plage réintroduit des motifs en damiers comme Emerald Hill Zone ou Green Hill Zone, ou bien Metropolis Zone qui ressemble à une version colorée de Chemical Plant Zone. Les poncifs classiques sont également là comme le niveau de la jungle avec ses feuilles géantes et son climat hasardeux ou de la montagne (cependant très axé « Rails ») avec de la plate-forme de précision et bien évidemment, le niveau du casino qui vous rendra totalement fou à rester coincé entre deux bumbers sur une table de black-jack géante.


De nouveaux niveaux font néanmoins leur apparition comme celui de la Maison Hantée, un thème jusqu'à présent peu utilisé (Pumpkin Hill Zone dans Sonic Adventure 2 ainsi que la présence de fantômes à Sandopolis dans Sonic 3 mais c'est tout) qui reste néanmoins agréable à parcourir.

Le gameplay en soi est également quelque peu bancal, bien qu'on ait trois personnages dans notre team, on ne joue qu'un seul à la fois. Si je prends la Team Sonic, je vais commencer avec Sonic comme personnage jouable et Tails et Knuckles me suivront derrière. Ils m'aideront si j'attaque en faisant un homing attack (Attaque téléguidé où Sonic se met en boule et fonce vers ses adversaires) chacun leur tour pour faire un total de 3 Homing Attacks. Jouer avec Sonic permet également d'aller très très vite. Knuckles quand à lui est plus posé, plus lent et ses deux alliés s'accrocheront en boules à ses poings (faudra juste qu'on m'explique comment ils font ça) pour effectuer des coups de poings dévastateur. Tails quand à lui, le type vol, se contentera de... voler. Les deux autres s'accrocheront à ses pattes. Tails peut les lancer pour effectuer des attaques. Déjà, comme ça, c'est un peu le bordel mais en jeu, ça l'est encore plus. Si on arrive vaguement à piger ce qui fait quoi, le jeu ne variant pas réellement de phases en phases et se contentant surtout de demander un personnage « Vitesse » avec occasionnellement des passages « Force » ou « Volant » on se retrouve à pas mal se demander s'ils ont équilibré le jeu avant de le sortir. Le plus triste, c'est que le principe est pourtant sympa et abouti, cela pourrait donner véritablement un jeu intéressant et avec une certaine subtilité à manier. Les boss dans leur entièreté sont également mal ficelés puisqu'on se contentera de jouer Sonic/Shadow/Espio/Amy pour faire des homing attacks à répétition sur la tête du boss et ce, de manière mécanique et répétitive.

Tout n'est pas cependant à jeter. Les musiques sont de bonne qualité à vrai dire (mais existe-t-il véritablement un Sonic, même raté, où les musiques le seraient ?), ainsi que l'ambiance générale du jeu qui renoue un peu avec cet esprit bon enfant de Sonic. Là où Sonic Adventure 1 et 2 pouvaient avoir des situations sérieuses voire grave, on retombe dans un côté très enfantin avec un bête « Dr. Eggman veut détruire le monde ! » et de manière générale, le jeu est fun. Il possède un cachet amusant que tous les Sonic récents ne peuvent pas se vanter d'avoir. Sonic 2006 par exemple, n'est même pas fun. Et ne parlons pas du Sonic garou.

Le jeu possède une durée de vie courte en soi mais multipliée par quatre, ce qui rend le jeu finalement assez long. Il ne se finit pas d'une seule traite comme un Sonic 2. Avec un peu de motivation, e jeu finit par se laisser faire et vous verrez la fin sans problème. À noter qu'en plus des quatre fins du jeu, il y a un cinquième mode, le « Last Story » qui se débloque en collectant les 7 émeraudes du chaos dans des niveaux bonus et qui contient deux boss finaux, dans une mise en scène incluant les quatre teams. Une manière comme une autre d'allonger une ultime fois la durée de vie du jeu.

 
L'Egg Fleet !

Sonic Heroes, en dépit de ses grossières erreurs, reste un jeu jouable et plutôt amusant pour peu que l'on aime l'univers Sonic. Il est finalement, sans compter les formidables jeux 2D de la franchise, celui qui s'en sort le mieux parmi toutes les bouses qui ont pu sortir entre 2003 et 2010 (jusqu'à Sonic Colours à vrai dire).

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.