Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mardi 8 mai 2012

Jam with the Band Brothers DX !

Dans la grande famille des jeux de rythme, il est parfois délicat de faire un choix approprié. Le tout-venant essaye certes de simuler - tant bien que mal - une guitare, une batterie ou je ne sais quel trombone à coulisse (c'est beau un trombone à coulisse) à grands renforts d'énormes manettes en forme d'instruments de musique.
Après, y a tous ces jeux de karaoké à plusieurs avec micro et tout le bordel qui va avec.
Et puis bien sûr y a le jeu de rythme un peu plus "basique" mais néanmoins prenant où tu dois battre le rythme de la musique. Donkey Konga et Elite Beat Agents en sont deux exemples notables issus de consoles Nintendo, et ça tombe bien parce que le jeu du jour se trouve être une bonne vieille exclu DS, dispo uniquement au Japon et en Europe, entièrement localisée dans les deux cas, ce qui en fait deux jeux fondamentalement différents et identiques à la fois. J'ai les deux (j'ai eu la version Européenne pour trois euros en neuf et j'en suis fier), je peux donc me lancer dans une critique plus poussée qu'à l'époque où je ne jouais qu'en Japonais, ce qui m'empêchait évidemment de comprendre un traître mot du jeu, ne lisant absolument pas le Japonais et étant uniquement capable de comprendre que mamoru, le mot préféré des gens qui font les openings d'animes, ne signifie pas ma morue mais protéger, mais bon, ça n'aurait finalement pas changé grand chose vue la profondeur de certains textes.

Vous l'aurez peut-être compris avec le titre, aujourd'hui il va être question de Daigasso : Band Brothers DX, plus connu dans nos contrées sous le titre Jam With The Band.
Bon, vite fait, à l'origine c'était un jeu GBA Japan only qui est arrivé sur DS dans sa première version. Le titre qui nous intéresse est donc la seconde, une version nettement améliorée, d'où le DX dans le titre. Il me semble pertinent de commencer par vous parler des différences entre la version Jap et la version Eur, dans la mesure où ça explique pourquoi c'est tout aussi sympa d'avoir les deux versions que d'avoir plusieurs cartouches de Wario Ware DIY.
À la base, le jeu fournit quelques musiques. Pas énormément en version Jap, une cinquantaine chez nous. Il y a une raison. Les deux versions permettent de télécharger des morceaux aussi divers que variés via le wi-fi. La différence du nombre de morceaux présents par défaut (musique classique uniquement en Jap, pas mal de morceaux connus et quelques remix Nintendo de qualité pour nous, en plus de ces mêmes morceaux classiques qui sont également inclus) s'explique : La version Japonaise vous invite à télécharger des morceaux en wi-fi. Si dans les deux cas il est malheureusement impossible de supprimer un morceau une fois téléchargé, la différence réside dans le nombre de morceaux téléchargeables : 100 au Japon, 50 ici. Daigasso DX n'est donc intéressant que si vous pouvez vous permettre de le connecter au wi-fi, sinon faudra se tourner soit vers Jam With The Band, soit vers le premier Daigasso. Si vous tenez à jouer au jeu Japonais mais que vous n'avez pas de wi-fi, prenez-vous ce dernier jeu et son complément GBA (qui lui ajoute des morceaux supplémentaires), c'est plus malin.


L'intérêt de la version Japonaise est que pour peu qu'on ait suffisamment de méthode pour utiliser convenablement le moteur de recherche de l'interface de téléchargement (c'est déjà une épreuve en soi, mais ça se surmonte), le nombre de musiques issues d'animes Japonais est tout simplement saisissant. Le choix de Jam With The Band est pour sa part légèrement moins satisfaisant mais est rempli de remix Nintendo qui compensent largement. Dans les deux cas y a quand même moyen de trouver quelques musiques plus conventionnelles, y compris des doublons.
Par ailleurs, anecdote : Étrangement, j'ai trouvé le thème d'Ashley de Wario Ware dans la version Jap mais pas dans la version Européenne. Ce thème faisait déjà partie des thèmes par défaut du premier Daigasso. 

Voilà pour les différences, qui justifiaient que je fasse un billet sur les deux jeux. Maintenant je vais aborder le jeu en lui-même. Le contenu étant rigoureusement identique, je ne parlerai donc plus que de Jam With The Band, pour une raison très simple qui est que c'est la version traduite.

Pour faire simple, il y a principalement trois modes de jeu. On joue des instruments, on s'égosille au karaoké, on crée de la musique. Tout ça dans une seule cartouche DS, c'est énorme. Le revers de la médaille, c'est que les morceaux sont en midi, mais même là il n'y a rien à redire, car la qualité sonore est de si bonne facture que ça ne pose aucun problème en jouant.

Je ne parlerai guère ici du karaoké, le mode de jeu est très réussi mais je n'y ai pas énormément joué. Il est capable d'analyser votre voix et d'en tirer les conclusions nécessaires, même si je ne comprends pas très bien pourquoi j'ai une voix "jazz".

Le mode "jouer des instruments" est très complet à la base. On peut jouer de la batterie et de la guitare, c'est déjà un mode de jeu en soi. On peut jouer des instruments plus conventionnels, et c'est honnêtement un pur régal que de pouvoir recomposer soi-même les morceaux les plus chouettes de sa liste.


La vidéo ci-dessus fait le corollaire entre ce mode de jeu et le mode création, puisque sur Youtube et autres sites de streaming vidéo, les joueurs s'en donnent à coeur joie pour partager leurs créations.
Le mode création justement est un véritable bijou pour musiciens avertis. Il est assez difficile à aborder mais permet de créer absolument tout et n'importe quoi pour peu qu'on sache écrire une partition. À noter que dans la première version de Daigasso (Celle qui n'est pas parvenue jusqu'à nous), ce mode de jeu existait déjà mais qu'il fallait dans un premier temps le débloquer.

Pour en revenir au mode de jeu principal (jouer de la musique donc), il se divise principalement en deux branches. Il y a d'une part le magasin, qui permet de jouer sur demande à n'importe quel piste d'un morceau (et à facile huit pistes le morceau y a de quoi faire), et d'autre part le mode Concert qui permet d'enchaîner des morceaux tirés au hasard. Ce mode se révèle moins satisfaisant quoiqu'aussi jouissif.

En tous les cas, Daigasso DX/Jam With The Band est un jeu de musique véritablement exceptionnel. Choisissez celui qui correspond le plus à vos attentes musicales, vous ne le regretterez de toute façon certainement pas !


0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.