Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mercredi 7 mars 2012

Le magazine de Corinne et Jeannot

C'était en 1999; de Février à Novembre pour être plus précis. Les puristes ajouteront le mois de Janvier qui vit la parution d'un numéro d'essai, mais comme ce n'était qu'un essai et qu'il est même pas foutu d'être en ma possession, eh bien je n'en parlerai tout simplement pas.
Le billet du jour est un billet bandes dessinées et s'attarde sur un magazine méconnu et malheureusement disparu : Le magazine de Corinne et Jeannot. Les plus fins connaisseurs l'auront compris, ce magazine a été fait par Tabary, le papa d'Iznogoud.

À l'époque, j'avais donc huit/neuf ans, ce qui ne m'empêchait pas d'être déjà conscient de la toute puissance absolue du journal Pilote, alors quand mon père, l'air de rien, m'annonça que ça ressemblait un peu à ce journal qui avait bercé mon enfance avec une trentaine d'années de retard, vous comprendrez mon enthousiasme. En plus j'étais pas encore lecteur régulier de Spirou.

Faute d'être un digne successeur de Pilote, Corinne et Jeannot aura au moins réussi à être, l'espace d'une année, LE magazine de Tabary, et il faut avouer que si cet auteur était quasiment seul à la barre, le mag recelait tout de même de purs bijoux que vous ne retrouverez pas en album.

Parmi ces bandes dessinées, il y avait par exemple "Bouboule et Bouboulina", bande dessinée qui avait notamment été publiée dans Pif Gadget par le passé. En cherchant un peu, on tombe sur ce site web, qui recense tous les gags de cette série.

Beaucoup de BD de Tabary en tout cas, ce qui est assez normal puisque cette année-là Corinne et Jeannot était après tout le magazine de Tabary, ce qui est tout de même assez prestigieux et n'est pas sans rappeler notamment le magazine officiel de Lucky Luke que Morris avait lancé à l'époque où ça allait mal à Pilote (et où les auteurs ont tous préféré déserter le navire comme des gros débiles plutôt que de rester soudés), mais pas que ça. Dans l'un des numéros, on trouve notamment la bande dessinée de la Naissance d'Astérix. C'était la deuxième publication de cette histoire courte depuis 1994 et on ne la retrouvera pas en album avant 2003 et la seconde édition de La Rentrée Gauloise, le dernier VRAI Astérix avant qu'Uderzo ne perde complètement la boule.
Et puis, quelques auteurs ont laissé la marque de leur passage dans le magazine. Le numéro 1 faisait déjà fort en invitant Gotlib - on notera tout de même que l'auteur n'a rien proposé d'inédit au magazine -, mais au delà du fait que chaque numéro accueillait un invité, on retrouvait aussi régulièrement quelques bandes dessinées tout à fait dignes d'intérêt et, aussi incroyable que cela puisse paraître, pas réalisée par Tabary.
On retrouve ainsi Taka Takata, série qui trouvait son origine dans le Journal de Tintin, mais aussi quelques inédits, par exemple Zizanie et Compagnie, BD qui fut par la suite publiée deux ans plus tard. Un seul volume, je ne pense pas que le succès commercial ait été au rendez-vous.



Et puis on trouvait des rubriques absolument FORMIDABLES qui changeaient des habituels courriers des lecteurs. Dans Corinne et Jeannot, tu pouvais SCÉNARISER POUR TABARY, mais tu pouvais aussi DESSINER UNE BD ET ESPÉRER ÊTRE PUBLIÉ À TERME. Et Corinne et Jeannot ne publiaient pas des BD de merde. À chaque numéro, ils arrivaient à dégotter une BD de qualité professionnelle. À plusieurs reprises, ils ont aussi proposé de dessiner sur un scénario déjà établi, auquel cas deux versions de la bande dessinée étaient publiées.
Au delà de ça, l'ensemble des rubriques proposaient une montagne de contenu, et ça c'était franchement génial !

Deux points noirs doivent cependant être soulignés pour nuancer le tableau.
-D'une part, une très grande partie du magazine était en noir et blanc. Ce n'était pas bien gênant, les bandes dessinées les plus importantes restaient tout de même en couleurs, mais dans le cas, par exemple, de la bande dessinée d'Astérix dont je parlais plus tôt, ça passait beaucoup moins bien dans la mesure où elle était d'origine en couleurs et passait finalement dans des imprimantes... Noir et blanc, ce qui la fout un peu mal dans un magazine de la fin des années 90, une époque où on se permettait déjà d'utiliser la couleur en permanence dans les magazines. Néanmoins, cet aspect un peu cheap sied extrêmement bien au magazine, et l'on n'est donc pas à plaindre.
-D'autre part, et je sais très bien que le magazine n'en est aucunement responsable, mais du fait de son arrêt, les BD à suivre en cours (notamment la BD de l'époque de Valentin le vagabond) n'ont pas pu être continuées dans un magazine, et ça c'est vraiment dommage :(

Enfin vous l'aurez compris, férus de bandes dessinées, si vous trouvez un jour dans votre grenier, dans une brocante ou dans une cave sordide l'un de ces magazines, vous pouvez vous jeter dessus, car ils vous assureront des heures de lecture et de bonne humeur.

Dans un autre ton, j'aimerais bien que la série Iznogoud s'arrête. Mais genre, définitivement. J'aime beaucoup Nicolas Canteloup en tant qu'humoriste, mais le voir scénariser un Nicolas Tabary qui n'a absolument rien du style de son papa, ça me fait mal au coeur.
Non, sérieux, j'ai ouvert "Iznogoud Président", j'ai vu la tronche d'Iznogoud, j'ai reposé l'ouvrage comme un prêtre reposerait un bouquin sataniste. Cela dit, c'est toujours moins ignoble que la reprise foirée de la Ribambelle.

Et puisque j'en suis à parler bandes dessinées de l'époque Pilote, je ne saurais que trop vous recommander Oumpah-Pah le Peau-Rouge, qui a été réédité assez récemment, ce qui est toujours sympa quand on sait que ça fait plus de dix ans que cette bande dessinée n'a plus été dans les étals. C'est du Goscinny/Uderzo, c'est très cool, ça ne dure que trois volumes, ce qui est à vrai dire assez dommage, j'aurais vraiment apprécié une suite.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.