Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mercredi 21 mars 2012

La fin d'une ère

Aujourd'hui, je me suis procuré Ultimate Fallout. Il s'agit d'un comic de la lignée Ultimate Marvel, plus précisément du dernier de la formule actuelle de la gamme.
J'ai déjà fait pas mal de billets sur l'univers Ultimate, parce que voilà, c'est un univers tout de même assez complexe et qui mérite que l'on s'y intéresse. Par contre je ne sais pas si beaucoup de gens me lisent quand j'écris de tels billets, et si vous êtes de ceux qui me lisent dans ce genre de cas, merci, parce que là j'ai de la passion à véhiculer, voyez-vous.
À la base, l'univers Ultimate Marvel a été créé pour rajeunir un Marvel Classique qui se faisait trop vieux et avait des ramifications bien trop imposantes. Rien que l'exemple de Spider-Man était assez alambiqué. Pour la majorité, Spider-Man, c'est plutôt ça :





Pour d'autres, Spider-Man, ce sera plutôt ça :





Les plus jeunes encore auront plutôt du personnage ce souvenir ému :





Et les plus âgés nous évoqueront, remplis de nostalgie, le Spider-Man originel.

Chacun de ces Spider-Man englobe, disons, une réalité différente. Spectacular Spider-Man ne se calque ni sur les films, ni sur les comics, mais rajeunit de façon franchement efficace le personnage.
Et justement c'est le but d'Ultimate : Le rajeunissement efficace. Parce que y a de quoi disserter pendant des heures, sur le comic Spider-Man de Marvel Classique, rempli de péripéties plus folles les unes que les autres. On pensera à la mort de Gwen Stacy, on pensera à la Saga du Clone, on pensera, plus proche de nous, au crossover Civil War, au cours duquel Peter Parker (Spider-Man, donc) s'est démasqué, avant de décider que c'était une décision de merde et de faire effacer la mémoire de la population mondiale (je le déteste du coup, même pas foutu d'assumer une décision), mais au bout du compte Peter Parker dans le comic, c'est qui ?
Pas sûr que quelqu'un qui ne le lit pas soit capable de me répondre. Moi-même j'ai arrêté de lire Marvel Classique après Civil War, et je n'en suis pas mécontent parce que depuis 2005, les crossovers s'enchaînent à une allure assez phénoménale, et je trouve ça plutôt chiant. Pour rappel, le crossover, ça consiste à regrouper des personnages de plusieurs univers différents. Bon, là c'est le même univers, dans le fond, c'est beaucoup plus flagrant quand l'univers du jeu vidéo s'y adonne, mais voilà. Par exemple, House of M, le crossover de 2005 que j'avais lu en entier, y compris l'intégralité des ramifications parues en France (ce que je ne regrette absolument pas), en est un : Tous les titres de Marvel se sont retrouvés englobés dans cet univers alternatif, et on pouvait notamment lire les aventures de Spider-Man, le catcheur super connu dans ce monde de mutants dirigé par Magnéto et sa famille.
Cela dit, ça, c'est le crossover disons "moderne". Autrefois, fallait s'acheter l'intégralité des titres Marvel publiés pour COMPRENDRE de quoi il retournait. L'exemple le plus frappant, réédité depuis en intégrale parce que c'était quand même diablement cool, était bien sûr l'Ère d'Apocalypse.

Je pense que là, j'en ai largué plus d'un. J'essaye pourtant de rester simple et concis, mais bon, voilà, c'est pas facile facile.

De toute façon là je vais vous parler plus précisément d'Ultimate, qui, comme vous l'aurez certainement compris en me lisant jusqu'ici, n'a strictement rien à voir avec tout ce bordel. Ultimate a son propre bordel bien à lui, et c'est tant mieux parce que ça en devient du coup bien plus facile à suivre.

Et pourtant, au début des années 2000, on partait d'une excellente idée : On partait sur un Peter Parker tout nouveau tout beau, qui se faisait une fois de plus piquer par une araignée, mais dans des circonstances finalement beaucoup plus rocambolesques : Là où le Peter d'origine se fait seulement piquer par une araignée radioactive, Ultimate Peter se fait piquer par une araignée qui a été modifiée intentionnellement et qui donnera plus tard naissance au Bouffon Vert. Car si à l'origine du Marvel Classique, le Bouffon est un personnage totalement random qui a pris de l'importance avec les années je ne sais trop comment, la gamme Ultimate surfe davantage sur la vague des films sortis à la même époque, ce qui est très compréhensible puisqu'à l'époque, un acheteur potentiel de comic Ultimate était quelqu'un qui avait eu son premier contact avec les films éponymes. Il fallait donc frapper fort et juste.

Ensuite, il y a eu Ultimate X-Men, puis UltimateS. Bien des années plus tard - c'est là que j'ai commencé à lire ces comics -, il y a eu Ultimate Fantastic Four. Tous ces titres sont partiellement disponibles en intégrales en librairies, contrairement aux hors-série, qui eux ne le sont pas, et à vrai dire je trouve ça franchement dommage.

Notons que UltimateS a été adapté en deux films d'animation, que j'ai déjà évoqué ici. Le premier est une adaptation très fidèle, qui omet uniquement l'implication de Spider-Man dans l'affaire Hulk. Le second est une suite libre, qui se regarde sans souci mais n'a rien à voir avec le comic. Je pense en tout cas que ça reste une bonne introduction à cet univers tout à fait singulier, dans lequel la plupart des personnages sont retravaillés et très différents de leur modèle classique.

D'ailleurs, Spider-Man. Pour vous, avec qui sort-il ? Vous me direz Mary Jane Watson, à coup sûr. Ou alors vous m'évoquerez Liz Allen ou même Gwen Stacy, ou encore la Chatte Noire, mais là c'est parce que vous avez lu partiellement quelques comics de la gamme classique, p'tits sacripants.
Dans notre cas, s'il est en général effectivement fidèle à Mary Jane Watson, il aura quand même eu une aventure avec une X-Men, et ça vous ne me ferez pas croire que ce n'est pas original. Mais bon, ce n'est guère que la vie sentimentale du petit Peter, le lecteur n'attend pas que ça de son comic, sinon autant aller regarder les Feux de l'Amour.

Non, Spider-Man, c'est un héros, il se bat contre les méchants. Ce qui est dommage c'est que là, comme ça, dans un déluge de comics ultra médiatisés, il vient de mourir.
Ce qui est moins dommage, c'est qu'après les deux/trois comics Ultimate actuellement en vente, on va assister à un nouveau renouveau - Le dernier a eu lieu en 2010, je trouve ça un peu honteux quand même - qui m'emballe totalement et qui je pense devrait emballer le lecteur néophyte : Au lieu de trois/quatre magazines séparés, pour la France, l'ensemble des parutions Ultimate se trouve regroupée. En un seul magazine appelé Ultimate Universe. Et ça, c'est bien.


Le mieux dans tout ça, c'est le rapport quantité-prix : 5€70 pour facilement trois fois plus que les comics jusqu'à présent vendus 4 euros l'unité (Cela étant 4 euros c'était déjà du vol, quand j'ai commencé à en acheter, ça coûtait 3€65 è_é).
Le truc qui me chagrine, c'est que si effectivement Peter Parker est mort, le voilà déjà remplacé par un certain Miles Morales. Il apparaît dans Ultimate Fallout et franchement, sur deux pages, cet abruti fini m'a donné une forte envie de le baffer.

Mention spéciale aussi à Ultimate X, paru récemment, et que je recommande particulièrement.
C'est très cool

Pour vous situer si vous ne connaissez pas cet univers et décidez néanmoins de vous le procurer tant que c'est possible (et vous aurez raison car depuis plusieurs années, je ne crois pas avoir lu comic aussi puissant et incroyable que celui-là, achetez-le vite), sachez simplement que suite à des évènements survenus il y a déjà quelques mois (dans le crossover Ultimatum, eh oui, encore un crossover, décidément Marvel aime ça), énormément de personnages importants sont décédés et les mutants restant, tenus pour responsables, sont traqués plus que jamais. Ultimate X revient donc sur ces fameux mutants et sur ce qu'ils deviennent, et si le début est un peu confus, le comic se révèle au final magistral, et comporte quand même les éléments charnières de ce qui risquent de faire la base du nouveau comic Ultimate X-Men, relancé dans Ultimate Universe en Mai.

Voilà, je pense que j'ai fait le tour pour aujourd'hui. Si je n'ai pas forcément essayé d'être exhaustif, c'est parce que je ne tiens pas forcément à spoiler d'évènements importants. Par contre j'ai l'impression de m'être un peu éparpillé. Je recommande simplement très fortement la lecture de cette gamme de comics, qui n'en reste pas moins phénoménale.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.