Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mercredi 29 février 2012

Leave it to Parappa !

Vétéran des jeux de rythme, Parappa The Rapper était à l'origine sorti sur PS1. Le succès amplement mérité du titre lui a valu un spin-off, une suite, et même un remake PSP !
Aujourd'hui, je vais donc vous expliquer pourquoi le remake et le spin-off sont des jeux de haute volée.

Parappa The Rapper

Parce que dans ce genre de cas une vidéo vaut mieux que de longs discours
C'est donc sur PSP que j'ai joué pour la première fois à Parappa, jeu qui a réussi l'exploit de me surprendre plus qu'agréablement, et Dieu sait que ça commence à devenir difficile de me surprendre agréablement dans le domaine des titres musicaux.
Parappa, c'est du graphisme Paper Mario avant l'heure. C'est un scénario totalement barge et qui vire le plus souvent au grand n'importe quoi extatique. Et ça c'est beau, mais c'est juste l'enrobage.

Les musiques sont de base assez formidables. C'est du rap (Ooouuuh, méchant vilain pas beau rap), mais du rap de cour de récré assez formidable. Et il faut admettre que c'était le meilleur support imaginable pour faire un jeu de rythme où tu dois répéter les paroles. Le jeune canidé s'en sort à merveille et, non content d'avoir pour lui des catchphrases de qualité (I GOTTA BELIEVE), il faut admettre qu'il chante super bien. Quand on ne s'amuse pas à faire le mariolle avec les touches comme certains insensés le font sur Youtube.
Mais il faut dire que faire le mariolle avec les touches n'est de toute façon pas trop conseillé : En fonction de votre sens du rythme, vous rappez "cool", "good", "bad" ou "awful". Pour finir un niveau, il faut absolument le finir en "good", et croyez-moi, la difficulté du jeu est assez démentielle à ce niveau-là, ce qui fait que le nombre finalement assez limité de morceaux suffit à assurer au titre une durée de vie déjà exceptionnelle. Il paraît que la version PS1 était légèrement plus facile à ce niveau-là.

Le remake PSP ne propose pas énormément de nouveautés, du reste. On pouvait théoriquement télécharger de nouveaux morceaux via wi-fi, mais cette fonctionnalité a dû être abandonnée avant même d'être lancée, vu que quand tu vas sur la page de téléchargement, on te la promet pour très bientôt. Le jeu a été publié en 2006 au Japon et en 2007 dans le reste du monde, pour les dix ans de la licence, ça fait donc déjà cinq ans que cette feature n'a aucun intérêt, et c'est à vrai dire plutôt dommage.
Par contre, on appréciera franchement la sauvegarde de replays à volonté sur le memory stick, je ne pense pas que le Parappa de base permettait un tel luxe !

Donc voilà, Parappa est un jeu d'excellente facture, vous pouvez foncer sans aucun souci. D'ailleurs si ça n'avait pas été un bon jeu, il n'aurait pas permis la création d'un spin-off et d'une suite, n'est-ce pas ? 

Leave it to Lammy !

Um Jammer Lammy

Ce jeu-là était disponible sur PS1 uniquement. Si vous avez un compte sur le Playstation Store Américain et de l'argent à y dépenser, vous pouvez également vous le procurer par ce biais, ce qui permet d'y jouer aussi sur PSP. Ou sur PS3.
Lammy fait à vrai dire beaucoup plus fort que Parappa. Ici on ne rappe pas, on joue de la guitare. On fait du ROCK. Le gameplay reste sensiblement identique, en proposant des chansons toujours aussi endiablées et des situations toujours aussi folles. Le seul souci du jeu tient à sa difficulté, pire encore que celle de Parappa. Le jeu requiert encore plus de précision, et la précision ne vient pas en appuyant au rythme des images, mais au rythme du son. Ça n'en fait pas un jeu inmaniable pour autant, mais un jeu hardcore, ça oui, à un tel point qu'il y a un mode "Facile", qui à vrai dire ne change pas grand chose : L'unique différence réside dans le fait qu'on peut appuyer sur n'importe quel bouton pour jouer. Le joueur de Parappa se dirigera donc très naturellement vers le mode Normal, tout en sachant qu'il aura tout de même quelques difficultés à progresser.

Le jeu pourrait s'en tenir là et ce serait à vrai dire très bien, mais il fait beaucoup plus fort en proposant d'une part de jouer avec Parappa une playlist remaniée rap (dans certains cas le résultat est franchement très cool, dans d'autres c'est un massacre de la musique originale) et d'autre part en ajoutant un multijoueur (auquel tu ne pourras pas jouer si tu y joues sur PSP, bien évidemment, ce serait trop facile). La possibilité d'enregistrer des replays existe mais est limitée à quatre slots de sauvegardes, ce qui est un peu faible compte tenu du nombre de morceaux jouables, mais bon, au moins on peut sauvegarder son préféré, c'est déjà ça.

Encore une fois, un jeu que je recommande, mais qui n'en reste pas moins assez difficile. Mais bon, à partir du moment où on accroche... D'ailleurs, si j'en avais la possibilité, j'enchaînerais volontiers avec Parappa 2, qui était disponible sur Playstation 2 et qui m'a l'air tout aussi barge que ses deux prédecesseurs.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.