Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

dimanche 30 octobre 2011

De l'usage de la neurotoxine

Récemment, on m'a demandé de parler neurotoxine. Je me suis lancé dans une grande démonstration sur pourquoi la neurotoxine, c'est bien. Maintenant, je ne vois pas pourquoi je n'en parlerais pas ici aussi.


La neurotoxine est une toxine qui, d'après Wikipédia, agit sur le système nerveux. Bien sûr, c'est mortel. À titre personnel, j'ai plutôt été en contact avec les toxines de Black Mesa, d'Aperture Science, et de diverses formes de vie extraterrestres. Je ne vous parlerai donc pas de la tétrodotoxine, ni de la toxine butolique.

Parce que oui, la neurotoxine, neurotox pour les intimes, peut se diviser en plusieurs grandes catégories. Et je ne vais pas vous refaire Wikipédia, donc écoutez-moi bien.
Il existe deux types de neurotoxine. La neurotox naturelle et la neurotox de synthèse. La neurotox naturelle a ceci d'unique qu'elle peut être produite par des êtres vivants, que ce soit certaines espèces maritimes (le poisson fugu en est le premier exemple cité par Wikipédia mais pas le seul), certains antilions, ou même certains headcrabs. Dans le cas des poissons et crustacés, la neurotox se contente d'être présente dans le corps. Dans le cas des antilions et des headcrabs, au contraire, ces chères bestioles sont tout à fait capable de la sécréter et de la cracher. Le mélange produit est tout à fait immonde. Et en plus ça fait mal. Triste vie.

La neurotox naturelle peut se présenter différemment, cette fois sous forme de déchets toxiques. Généralement, elle revêt une couleur verdâtre, qui peut éventuellement pencher vers le jaune en fonction du niveau de radioactivité. C'est de la neurotoxine stagnante, qui reste entreposée en général dans des centres de tri de déchets. Avec l'audace, et le costume ou le corps adéquat, on peut en prendre de grands bains. Si on parvient à survivre au premier, cela permet sur le long terme de développer un incroyable physique d'athlète, une résistance aux balles, la gloire et le succès. J'ai menti pour la gloire et le succès. Sauf si vous décidez de vous engager dans un cirque ou dans un spectacle où on exhibe des phénomènes de foire, mais ce n'est pas la question aujourd'hui.

C'est à peu près tout pour la neurotox naturelle. Il me reste à vous parler de la neurotox de synthèse.
La neurotox de synthèse est elle-même un condensé de déchets radioactifs, épurés pour n'en conserver que la substantifique moelle (la neurotoxine donc). Sa corrosivité est amoindrie pour qu'elle puisse notamment passer dans des tuyaux ou dans des récipients sans les endommager outre mesure. Je dirais que la neurotoxine de synthèse est à la neurotoxine naturelle ce que le déca est au café.
La neurotoxine de synthèse peut elle aussi se présenter sous deux formes. Premièrement, sous forme stagnante également. Bien sûr le but n'est plus de nettoyer les déchets; c'est plutôt une forme de défense. Par exemple, imaginez si au moyen-âge les douves des châteaux forts avaient été équipés de neurotoxine. Voilà, c'est de ça dont je veux parler, mais appliqué à notre propre époque voire à un futur proche.
La deuxième forme de la neurotoxine de synthèse, c'est plutôt du gaz. En général, un corps robuste qui respire ce gaz peut tenir six minutes avant de s'écrouler. Il est également possible de survivre à ce type de neurotoxine si on a les bons instincts.

Et maintenant, la rubrique culinaire !

La neurotoxine dans la cuisine.

La neurotoxine peut être utilisée sur à peu près toutes sortes de préparations. En coulis, elle donnera à vos plats préférés un léger piquant radioactif. Fondue avec du chocolat, elle peut donner des cookies franchement épiques. La neurotoxine peut aussi se boire, mais il vaut alors mieux la boire en sirop à très petites doses et la couper avec de l'eau ou du lait. Attention, le mélange de la neurotoxine de synthèse et de l'alcool donne un mélange proche de la nytroglicérine en plus nocif. Pour rappel, la nytro est un produit qui explose au moindre frémissement.
Évitez également de mélanger de la neurotox naturelle et de la neurotox de synthèse, franchement c'est juste dégueulasse.

Par contre, mettre ensemble de la neurotox et du caramel est une preuve évidente de bon goût.

Enfin, le must reste évidemment la forêt noire nappée de neurotoxine !

J'avais organisé une fête pour vous. J'avais même invité votre meilleur ami le Cube de Voyage. Malheureusement il a dû se désister comme vous l'avez tué.

Eh bien voilà, tout cela étant dit, je vous souhaite un excellent appétit !

1 commentaire :

  1. Je meurs moins bête ce soir. Et j'évite même le wiki, merci bien o/

    RépondreSupprimer

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.