Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mercredi 3 août 2011

Pokémon Spécial : Où, quand, comment, pourquoi ?

Ces derniers temps, je m'intéresse de très près à tout ce qui concerne Pokémon. Comme d'habitude ? Avec un peu plus d'acharnement, toutefois, acharnement qui m'a conduit à me procurer la version Verte de Pokémon. Admirez l'effort.

Mais ce qui m'intéresse par dessus tout, c'est bien entendu Pokémon Spécial. Je vous résume une troisième fois ce que c'est, et je passe ensuite aux anecdotes moins connues et plus intéressantes.

Donc, Pokémon Spécial, c'est un manga Pokémon. Les Américains le connaissent sous le titre Pokémon Adventures. En France, il s'est vendu voici une décennie chez Glénat sous le titre "Pokémon : La Grande Aventure". On va pas se leurrer, tous ces titres ne sont pas forcément des plus inspirés. Mais derrière ça, il y a un travail exceptionnel et phénoménal ! Ce manga suit les jeux vidéo Pokémon avec une perfection sans faille. Il y apporte du scénario, rend absolument chaque personnage intéressant, et trouve même le moyen de respecter l'oeuvre originale sans la répéter une seule seconde ! Dans ce manga, tout. Est. Badass. Quand vous n'aimez pas un élément de Pokémon, vous l'aimerez dans Pokémon Spécial. Sauf peut-être Eusine, qui n'est paradoxalement badass à mes yeux que dans le dessin animé, mais là je cherche pas à comprendre.
Chaque jeu est adapté en arc en suivant l'ordre de parution. On suit ces aventures dans un ordre logique : Rouge/Vert/Bleu, Jaune, Or/Argent/Cristal... Même les remakes ont droit à un arc qui ne répète pas une seule seconde l'arc original. L'arc le plus réputé auprès des fans est apparemment l'arc Rouge-Feu/Vert-Feuille, malheureusement j'y suis pas encore mais je dois dire que je l'attends avec impatience.
L'arc Yellow reste cependant à mes yeux le plus surprenant dans la mesure où d'une vague adaptation du dessin animé, les auteurs ont réussi à sortir un scénario de folie totalement original, avec du complot, de la violence, et même un personnage exclusif pour représenter la version Jaune.
Parce que oui, je ne l'ai pas encore mentionné, chaque version du jeu est représentée par un protagoniste qui porte un nom de version en anglais. Bien sûr, cela sous-entend que vous suivrez d'abord les aventures de Red, Blue et Green, avant de vous intéresser au superbe cas Yellow puis aux aventures de Gold, Silver et Crystal, et ainsi de suite.
Une fois n'est pas coutume, je ne spoilerai rien sur ce manga, me contentant de vous recommander de le lire au plus vite. Aujourd'hui, je suis là pour parler de l'une ou l'autre chose concernant ce manga.
Déjà, pour en revenir une dernière fois aux personnages, les traducteurs ne nous ont pas gâté. Blue, jeune fille qui représente la version Bleue (et qui était présente dans un artwork officiel du jeu, bien qu'au final la possibilité d'incarner une fille dans un jeu Pokémon ait été incluse dans la version Cristal), a vu en version Américaine son nom inversé avec celui de Green, occasionnant de nombreux maux de tête.
L'artwork en question. À noter qu'il est repris quasiment tel quel dans le manga et que c'est d'ailleurs l'écran titre de Pokémon Spécial RPG.

La VF de Glénat a fait pire, affublant aux personnages les ridicules prénoms de Sacha, Régis et Olga. Ce qui les a d'ailleurs forcé à renommer l'Olga du Conseil 4, c'est quelque peu ridicule.

Maintenant, ce qui va nous intéresser, c'est "où trouver ce manga".
Vite fait, avant de passer aux éditions qui seront en mesure de vous intéresser, j'en avais vu quelques uns en vente lors de mon voyage en Grèce en 2008. Ils étaient publiés au format magazine dans des kioskes à journaux, avec leurs couvertures originales. Je regrette un peu de ne pas en avoir acheté un pour le principe, à vrai dire.
La VF, à présent.
Les six premiers volumes du manga ont été édités par Glénat. Une raison finalement assez mystérieuse (en fonction des sources elle n'est pas la même) a fait qu'ils ont perdu/abandonné la licence au sixième volume, soit un volume avant la fin de l'arc Yellow. En sachant que chaque volume se clôt par un énorme plot twist, et que jamais on n'avait vu retournement de situation aussi énorme, il est compréhensible que l'absence de parution du tome 7 ait bouleversé les fans.
À savoir aussi, comme TOUTES les éditions hors Japon de ce manga à l'époque, le sens de lecture original n'était pas conservé. Au contraire, les pages étaient donc retournées en miroir pour offrir aux lecteurs le plus conventionnel sens de lecture Européen. Pas que chez Glénat, hein, dans le monde entier. C'est assez bizarre, tout de même.
La Grande Aventure chez Glénat. À noter qu'il existe deux éditions, une en six volumes, l'autre en douze. L'édition en douze volumes est parue à la presse, l'édition en six volumes les condense. Par ailleurs, la couverture du volume 11 présente ici est un scan de celui en ma possession.
Il y a beaucoup plus de choses à dire sur les versions anglophones (je reviens par contre ensuite sur la France), qui sont actuellement, à moins de verser dans l'illégalité, l'unique moyen de lire tout cela dans l'ordre. Deux éditeurs se sont lancés à l'époque, toujours dans le sens de lecture occidental.
D'une part, Chuang Yi.
Avec un nom pareil, vous vous demandez certainement de quoi je parle. Chuang Yi est un éditeur de mangas basé à Singapour, mais qui a l'excellente initiative de publier en Anglais. À noter que si vous vivez en Australie, par exemple, vous ne devriez avoir absolument aucune difficulté à vous procurer cette version de Pokémon Adventures, qui depuis le volume 1 n'a connu aucune interruption et publie actuellement l'arc DPP, toujours au format occidental.
Voilà ce qu'ils ont à Singapour.
L'autre éditeur anglophone qui nous intéresse est Américain et s'appelle VIZ Medias. Chez VIZ, le manga a déjà été édité trois fois.
La première fois, entre 2000 et 2002, la publication s'est stoppée au volume 7. Même destin qu'en France donc, à ceci prêt que les USA ont eu droit à la conclusion de l'arc Yellow, EUX. Cette première édition était aussi au sens occidental, de même que celle qui a suivi, sur laquelle je ne sais pas grand chose et qui n'a pas l'air d'être la meilleure.
De toute façon, tout ça est un peu égal. Une troisième édition a vu le jour, pour la première fois dans le sens de lecture original. Elle bénéficie de bonus que les anciennes éditions n'avaient pas et a commencé sa publication en 2009. Le volume 14 vient de sortir, il y a donc du retard sur Singapour, puisque ce volume 14 ne fait "que" mettre fin à l'arc Gold/Silver/Crystal. En revanche, l'arc DPP sort en même temps, et son volume 3 est prévu pour Octobre. Notez que pour DPP la numérotation repart à 1. Ce mindfuck pourrait se suffire à lui-même, mais un manga sans rapport basé sur DPP sort en même temps. Attention donc à ne pas prendre le mauvais manga si vous désirez vous les procurer.
La présentation reste la même, histoire de ne pas trop perdre les lecteurs.
À présent, je reviens sur la version Française. Je pense que ça ne vous aura pas échappé, j'ai été le premier à l'annoncer sur Internet après l'avoir appris de la bouche d'un représentant de Kurokawa à la Japan Expo, puis Kurokawa a fait sa propre annonce sur ses diverses pages web : En exclusivité mondiale après le Japon et les États-Unis,  la France bénéficiera dès Septembre de l'arc Noir & Blanc.

Pour cette nouvelle et franchement bienvenue édition Française, Kurokawa a pris le parti, c'est vrai, de laisser tomber les arcs précédents. Dans la mesure où les arcs ont une tendance assez prononcée à s'entrecouper, mêlant les personnages de façon assez extraordinaire, je leur ai demandé par Twitter ce qu'ils comptaient faire dans l'éventualité où effectivement, un personnage réapparaîtrait. Je me permets donc de citer ici leur réponse.

Faire revivre la franchise Pokémon en manga est un défi passionnant et nos efforts se concentrent sur l'arc N&B pour le moment. Et dans l'éventualité de l'apparition d'ancien personnages, nous conviendrons d'une solution avec l'éditeur et les ayant-droits.

Voilà, vous en penserez ce que vous voudrez, j'espère en tous cas que c'est un bon signe pour l'avenir de Pokémon Spécial en France.
Deux autres points sont à noter. Le premier : Le titre n'inclue ni "Spécial", ni "Aventure", se contentant du sobre "Pokémon Noir & Blanc". Attention, malgré ce titre finalement assez réducteur, c'est bien le nouvel arc du manga Pokémon Spécial qui nous arrive en France.
Le deuxième point, en revanche, me chagrine assez. Pour cette édition, les personnages principaux humains se voient renommés. Ainsi, Black s'appellera Noir.

Noir.

Je ne sais pas, il y a quelque chose qui me gêne. Vous croyez que l'arc GSC se vendra quand ils le mettront en vente et nous narreront les aventures de Argent et de son Farfuret ?

Mais ne soyons pas trop médisants, je suis absolument certain que Kurokawa fera un excellent boulot, même si leur approche sur la traduction de Phoenix Wright était franchement pas terrible. Par contre ils éditent des putains de bonnes licences, du coup je suis quand même fan de cette maison d'édition.
(Ceci dit, Glénat dispose de Neuro le Mange-Mystères donc Glénat continue quand même de roxxer.)

Se procurer des exemplaires de ce manga

Je ne vous parle pas de Kurokawa. Pour l'arc Noir & Blanc, je suis persuadé que votre magasin de manga préféré le vendra dès le 8 Septembre.
Les autres volumes du manga sont légèrement moins faciles à trouver. Sauf si vous comptez les lire illégalement, bien sûr, et bon pour être franc y a pas de quoi vous en vouloir si vous prenez cette décision. Je pars cependant du principe que comme moi, vous en désirez un maximum au format papier.

La Grande Aventure de Glénat

Éventuellement, si vous le trouvez dans un magasin, foncez, vous aurez pas toujours cette chance tout simplement unique. Sinon, une petite recherche sur divers sites de ventes devrait faire l'affaire, y aura bien des gens suffisamment sans âme pour vendre ces précieux ouvrages.

Avantages :
-C'est en Français
-C'est collector
-La présentation est classe, quand même, faut bien le reconnaître.

Inconvénients :
-Difficile à trouver
-Sens de lecture occidental
-Les noms des persos

-Seulement six volumes

Chuang Yi
Oubliez, sauf si vous habitez à Singapour, dans sa proche banlieue, en Australie, ou dans l'un des pays qui vend les mangas édités par cette boîte. C'est triste à dire, mais je sais que la majeure partie d'entre vous habite soit en Europe, soit au Canada, et dans les deux cas vous n'aurez pas accès à cette édition. Si vous avez cette chance, par contre, n'hésitez surtout pas.
Si vous cherchez sur Internet, vous constaterez que le site officiel de l'éditeur ne livre qu'à Singapour, et que personne sur eBay ne semble disposé à vendre ses exemplaires de Pokémon Spécial de Chuang Yi.

Avantages :
-Quasiment tous les volumes en langue anglaise
-Probablement pas cher si vous êtes sur place, mais bon, faut être sur place

Inconvénients :
-Quasiment impossible à se procurer
-Sens de lecture occidental


Viz

Comme je vous l'ai dit plus tôt, il existe trois éditions. Vous pouvez oublier les deux premières, je pense, sachant que la première ne couvre que sept volumes et que la deuxième, intitulée "The Best Of Pokémon Adventures" est une version condensée en deux volumes des deux premiers arcs, qui saute plusieurs chapitres. Entre autres choses, le volume 6 entier est zappé. Il faut tout de même savoir que c'est parce que ces deux volumes se sont extrêmement bien vendus que Viz, en 2009, a entamé sa nouvelle édition, donc l'édition actuelle.
Vous pourrez la trouver sans aucun problème sur Amazon pour environ 5€52 le volume.
À noter qu'en cherchant le nom de l'auteur, Hidenori Kusaka, vous trouverez les trois éditions ainsi que celle de Glénat (indisponible, par contre. Et à l'heure où j'écris ces lignes, un sale profiteur vend son volume 2 de La Grande Aventure pour 222 putains d'euros.)

Avantages
-Se trouve super facilement
-Prix pas élevé
-Sens de lecture original
-Deux arcs complets, et toujours en cours de publication
-Une édition franchement super classieuse, qui fera la fierté de vos étagères

Inconvénients
-Euuuuh... La langue anglaise, peut-être, si vous êtes anglophobe ?


Vous l'aurez compris, je me positionne totalement en faveur du manga de Viz, et j'attends bien évidemment le 8 Septembre pour l'Évènement francophone manga de la décennie (si vous êtes pas d'accord avec moi à ce stade, y a un problème).
Enfin, vous aurez certainement remarqué ma réticence envers le sens de lecture occidental, et vous vous demandez certainement pourquoi.
Pour faire simple, il y a deux raisons :
1. Les images sont inversées. C'est parfois franchement perturbant.
2. Kurokawa éditera forcément son Pokémon Noir & Blanc dans le sens de lecture original, et il serait sincèrement dommage de devoir ranger ensemble des mangas qui ne partagent pas leur sens de lecture. Pour être franc, j'ai même peur que les tranches des volumes américains et français ne soient pas dans le même sens. Ce serait franchement dommage.

Voilà, c'est tout ce que j'avais à vous dire sur Pokémon Spécial pour aujourd'hui. On verra bien en Septembre si Kurokawa aura tenu ses promesses !

Je tiens à préciser que Bulbapedia m'a été d'une grande aide pour l'écriture de ce billet.

1 commentaire :

  1. Un article très intéressant qui me laisse me demander : Maintenant que j'ai très envie d'acheter le manga, ce dernier ne va-t'il pas me donner envie d'acheter le jeu ? (que je me suis retenue de ne pas acheter...)
    :P

    RépondreSupprimer

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.