Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

samedi 27 août 2011

[Chronique] Un jour je serai le meilleur testeur #2

Les magazines pour la tranche d'âge 8/13 ans ont toujours pris leur lectorat pour des cons. Il suffit de relire ceux de 2000 onze ans plus tard pour s'en rendre compte. Pourtant, j'adorais Console Mania, son successeur Kids Mania (qui existe toujours, je crois), et sa version "OMG SOLUTIONS COMPLETES", Astuces Mania. Je trouvais même à la mascotte, un espèce d'alien dégénéré dénommé le Schmurtz, un je ne sais quoi de sympathique, de même pour l'encore plus dégénéré DiabloSchmurtz. Avec le temps je me suis détaché de ce magazine, qui est devenu je dois le confesser de moins en moins intéressant. Quand j'ai commencé à me l'acheter, je venais à peine de découvrir le jeu vidéo, je ne savais pas qu'il existait d'autres magazines tout aussi intéressants. Bon, je possède quand même deux ou trois magazines antédiluviens consacrés à Nintendo, mais pas de quoi en faire un pavé.
Le but des chroniques du meilleur testeur, vous l'avez je pense compris la dernière fois que vous avez pu en lire une, est de retrouver de vieux tests bien pourris et surtout bourrés d'incohérences. Une fois de plus, il va être question de Pokémon. Je vais vous parler du tout premier hors-série de ce magazine, sorti pour l'été 2001, consacré à Pokémon et Digimon. En tout cas c'est ce que nous promet la couverture. Parce que dans les faits, sur les 131 pages, 21 seulement sont consacrées à Digimon, dont deux pour une comparaison entre les deux produits.
Voilà, mais aujourd'hui, je vais vous parler de deux tests de produits Pokémon de ce numéro.


Commençons jeux vidéo, histoire que les gens arrivés ici par le biais d'Aggregamers n'aient pas à attendre plus longtemps pour savoir pourquoi ils ont cliqué.

Critique du test de Pokémon Or & Argent publié dans ce Kids Mania.
Commençons sans plus tarder par le test en lui-même, que je vais copier dans son intégralité ci-dessous.

Pokémon Or & Argent
Carte d'identité
Développeur : Game Freak
Éditeur : Nintendo
Distributeur : Nintendo
Prix : Environ 270 F (40 Euros)
Disponible : Oui

►Très attendu par les fans, Pokémon Or & Argent s'est très bien vendu à travers le monde... Cette nouvelle aventure se rapproche clairement des précédentes, même si de nombreux éléments ont été ajoutés. Malgré ces nouveautés, les fans seront certainement un peu déçus. Dans cette nouvelle version, cent nouveaux Pokémon apparaissent. La plupart sont totalement inédits, comme Malosse, ou simplement les évolutions d'un Pokémon déjà existant. Le scénario n'est pas hallucinant d'originalité, puisqu'il est largement inspiré de la version Bleu et Rouge. L'aventure commence par un voyage dans la ville voisine pour rendre service au prof. local. Ensuite vient le choix de ton premier Pokémon ! Tu as pour mission de compléter le Pokédex. Mais bien d'autres missions viennent se greffer à l'histoire principale, comme la Team Rocket ou encore ta réputation de dresseur. Graphiquement, le style reste le même, mais l'ensemble est plus mignon et cette fois-ci vraiment en couleur ! Le temps s'écoule normalement, ce qui te permet de jouer de nuit comme de jour ! Grâce au câble Link, tu peux t'amuser à deux, plusieurs options te sont proposées. Dans le mode Battle, tu combats un ami en duel ! Tu peux aussi donner, échanger ou prêter des Pokémon ou encore troquer des objets importants. Pokémon Or et Argent est un jeu clairement réussi. Mais son côté " réchauffé " peut laisser sur sa faim.

Pokémon Or & Argent est véritablement LE hit ultime de Pokémon. Si la première génération a remarquablement bien lancé la machine, il faut bien le dire : La deuxième l'a confirmée et l'a embellie. Un vrai fan de Pokémon a joué à l'un de ces deux titres au moins une fois dans sa vie. Ou au pire à la version Cristal. Je ne me pseudonyme pas Gold pour rien.
Mais là, je me demande s'ils y ont joué, au jeu, en fait, d'autant plus que les screens qui accompagnaient ce test, c'étaient des screens de la version anglaise.
Voilà en tout cas un beau test pour être mal à l'aise. Si l'on en croit ce test, l'aventure est strictement identique aux jeux précédents, à quelques différences près. On commence par faire un tour à la ville voisine sans utiliser aucun Pokémon, puisqu'on n'obtient son starter qu'après. Le scénario est totalement inexistant, le fil rouge du retour de la Team Rocket après trois ans d'absence calculée est du caca.
On peut jouer de nuit comme de jour : Avant, on ne pouvait pas. Voilà ce que je comprends. L'horloge temps réel n'est pas évoquée ici, ce qu'on nous dit c'est qu'on peut y jouer n'importe quand. En plus, on peut troquer des objets importants ! On peut en effet échanger sa bicyclette contre une Aile d'Argent comme ça ! En un claquement de doigts ! Pokémon est devenu un VRAI jeu de troc complètement assumé !
Mais bon, faut bien dire c'qui est, pour les anciens joueurs, c'est de la merde.
Oh, sinon, parmi les nouveautés, il faut faire attention à sa réputation. C'est vrai, devenir un dresseur hooligan, c'est moche.

Voilà comment je comprends ce test. Les points les plus intéressants de ces versions sont passés sous silence, le reste est déformé, et pour eux visiblement, le jeu en lui-même est un vieux recyclage qui sent bon le moisi. On applaudit bien fort.

Bon, je passe à présent à autre chose. Ce numéro spécial a franchement évoqué à peu près tout ce qu'il était possible de mentionner concernant Pokémon à l'époque. Il était d'ailleurs question de Deuxmiaou, cette fameuse carte représentant Mewtwo avec un nom mal traduit pour diverses raisons. Je possède cette carte et j'en suis bien content.

Eh bien ce numéro a aussi évoqué le premier film Pokémon, film qui a je pense marqué énormément de gens ici. Lisons à présent ce que Kids Mania en a pensé. C'est du lourd.

Pokémon 1
*Une équipe de chercheurs bien allumés a découvert un cheveu fossilisé de Mew au fin fond de l'Amazonie. Elle décide de l'exploiter pour créer un clone nommé MewTwo mais au lieu d'être un légume obéissant, la bébête se retourne contre ses Frankenstein car il est fort et intelligent. Il convie les meilleurs dresseurs de Pokémon à participer à un grand tournoi sur une île mystérieuse, New Island. Sacha, Ondine et Pierre s'y rendent. Très vite, nos héros réalisent que MewTwo leur a tendu un piège : il veut cloner tous les Pokémon pour en faire une race nouvelle de super-combattants qui lui permettra de devenir le maître du monde.
Sortie le 5 avril 2000, 95 mn, dispo en VHS et DVD.

Son bonus

En avant programme, les producteurs ont casé un dessin animé de 20 minutes, Les vacances de Pikachu, qu a pour but de te présenter les 150 Pokémon.
Sa carrière
Un méga-hit un peu partout sur la planète. Aux USA, il a tellement cassé la baraque qu'il est classé 7e meilleur démarrage de tous les temps.
Les pour
Une belle leçon de morale. Bien meilleur que ne le dit la critique. Permet de bien s'initier au phénomène Pokémon. Un film intelligent.
Les contre
Intrigue débile, animation nulle, un désastre. Rien à voir avec les épisodes télé. Navrant de bêtise. Personnages plats. Aucun rythme. Aucun humour.

De la première à la dernière ligne, cette chose est un pur concentré de bêtise. Je ne crois pas avoir autant ri sur un vieil article de magazine depuis bien longtemps.
Le style du texte n'aura jamais je crois atteint dans ce magazine un niveau si élevé de gaminerie, et c'est pas peu dire.
Commençons avec ce qui semble le plus évident.

"Un cheveu fossilisé de Mew."

Je crois qu'on a tous pensé à la même chose, mais permettez-moi de l'illustrer pour vous.
Bon ensuite moins évident, le fait que ces scientifiques "allumés" soient allés au fin fond de l'Amazonie : Pas possible. On est dans le monde Pokémon, les gars. Y a des jungles, je veux bien, mais l'Amazonie, non, y a des limites, quand même.
Je ne parlerai pas du côté "fou" des scientifiques, que la version 4kids du film (Parce que comme tout bon produit passé entre les mains de cette société de fous furieux, le film s'est retrouvé salement amoché) édulcore franchement. La phrase suivante concernant Mewtwo m'a franchement fait rire de par sa formulation.
Pas trop d'objection à faire pour la suite, je vais plutôt m'intéresser à l'encart Bonus/Carrière/Pour/Contre

Pour ce qui est des Vacances de Pikachu, à la base, c'est ça :




Pikachu et ses amis qui se retrouvent dans un club de vacances et qui se relaxent avec leurs nouveaux amis, incluant deux ou trois Pokémon de deuxième génération. Au rang des découvertes, outre Togepi déjà présent depuis un certain nombre d'épisodes du dessin animé, on y rencontre Marill et Snubull.
Or, celui qui a écrit ce torchon nous dit, je cite, que ce dessin animé "a pour but de nous présenter les 150 Pokémon".
Pour ce qui est des 150 Pokémon de la première génération, c'est un peu délicat à dire mais... Le nombre de Pokémon du dessin animé en question est très inférieur. De plus, ce n'est pas son but de nous les présenter. Je crois que le mec qui a écrit ça a trop fumé du Pokérap avant, en fait. Oui, c'est la seule explication.

Bon, sa carrière, on s'en fout un peu, j'ai pas d'objection à faire. Parlons plutôt du pour et du contre. Là, il y a du très lourd.
Les deux encarts se contredisent totalement ! Et je le démontre sans plus tarder :
On nous dit que c'est un film intelligent, une belle leçon de morale. Mais à côté, on nous dit que l'intrigue est débile et que ce film est navrant de bêtise !
Y a un moment, faut quand même arrêter de prendre les mômes pour des cons.
Je tilte aussi à "animation nulle". Outre la formulation très gamine, franchement, l'animation est de la même qualité que celle des épisodes TV. Enfin, dernier mindfuck de cet article, on nous dit que le film n'a rien à voir avec les épisodes télé.
Pourtant, Dieu sait que l'affaire Mewtwo se recoupe avec de nombreux épisodes ! C'est notamment à cause de ce dernier que Régis échoue lors de son combat contre Giovanni ! (ce qui ne l'empêche pas de posséder deux badges de plus que Sacha. Qu'il est con, ce Régis.)

Voilà. Je conclue sur un dernier point que j'ai relevé dans le magazine : Une faute de frappe sur Porygon, rebaptisé Porygmon, et l'erreur assez prévisible de la part d'un magazine qui ne s'informe visiblement pas, de croire que l'épisode censuré l'a été à cause de ce Pokémon.

Voilà. On se retrouve une prochaine fois pour de nouveaux faits d'armes encore plus incroyables !

1 commentaire :

  1. Je m'en rappelle de la "critique" du film omg. Et je viens de tilter la contradiction. En tout cas, j'aime bien cette rubrique de tests foireux x).

    RépondreSupprimer

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.