Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mercredi 4 mai 2011

Gurumin : Une aventure monstrueuse

Un jeu avec une foreuse dedans.
Gurumin est un jeu d'action aventure sorti sur PSP il y a quelques années. Pour être plus précis, c'est également un donjon rpg, puisque le seul challenge du jeu consistera à parcourir des donjons et buter des boss. Notons que le jeu est en full 3D, ce qui est toujours pas mal.
Il raconte l'histoire de Parin, jeune fille explosive qui emménage dans un village foireux peuplé de son pépé, d'une boulangère, d'une commère, d'un geek et d'un pédophile. Et c'est tout. Heureusement pour elle - et pour nous -, notre héroïne découvre rapidement qu'elle a tiré le jackpot puisque juste à côté se trouve une faille spatiodimensionnelle que seule elle peut emprunter et qui mène, tenez-vous bien, à un village de monstres.
On nous montre comment elle s'amuse bien avec ses nouveaux amis au travers du générique, puis l'on enchaîne sur le jeu, direct, avec l'un de ses amis qui a été ENLEVÉ. Parin devra alors alterner phases de donjons et boss pour arriver jusqu'à l'affrontement final qui déchire tout.

Globalement, c'est honnête. Le côté a-rpg n'est pas si énorme que ça dans la mesure où, comme je le soulignais, c'est du donjon uniquement. Le gameplay se prend facilement en main a priori, mais n'est pas des plus précis sur le long terme, et je ne compte pas le nombres de chutes idiotes dans le vide que j'aurais pu éviter. Un donjon en particulier m'a d'ailleurs énormément crispé de par ses phases de précision. Heureusement, le jeu en lui-même est plutôt facile. Vous ne serez pratiquement jamais game over, sauf peut-être durant les boss fight.
Chose assez dommage d'ailleurs, la difficulté a beau être progressive, le paquet de difficulté a été mis sur la toute fin, donnant l'impression de passer du pays des bisounours à l'enfer Chinois, ce qui n'est pas toujours agréable. J'aurais à ce sujet apprécié qu'on puisse porter davantage d'objets de soin sur soi, parce que c'est surtout de là que venait cette trop soudaine montée en difficulté.
Les graphismes du jeu sont vraiment convaincants. Le faciès des personnages s'oriente totalement manga, et je pense que personne qui aurait joué au jeu ne pourrait décemment oublier ses personnages. D'autant qu'au delà du graphisme, c'est le caractère même des personnages qui est extrêmement travaillé, ce qui est d'autant plus surprenant que le scénario en lui-même est finalement assez bateau.

Maintenant, parlons de la bande sonore. Les musiques ne sont pas forcément épiques, ceci dit elles restent agréables. Les bruitages, quant à eux, c'est simple, je les aime pas trop. Ce que j'apprécie davantage, c'est la localisation en français. Si les sous-titres sont souvent très mal faits, les doublages sont en revanche ÉPIQUES. Je pense notamment à Motoro, un gros chat ultra roxxorz et totalement délirant, dont la voix est juste le truc le plus abusé du jeu.
Au bout du compte, on a un jeu vraiment cool, plein de bonnes idées et même de replay value (y a une vraie fin que j'ai pas faite, plusieurs niveaux de difficulté et même des objets supplémentaires à débloquer si on recommence). Il mérite surtout d'être joué pour son ambiance, qui en fait un jeu attachant à plus d'un titre.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.