Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

lundi 14 mars 2011

Fred : L'histoire d'un conteur éclectique


Fred a toujours été mon auteur préféré. Son style unique a su me captiver pendant de nombreuses années, et le fait de disposer de base d'un certain nombre de Philémon et d'exemplaires du journal Pilote n'y a pas été étranger. Comme pour les Spirou et les Tintin, je le dois à mon père. Ceci dit, je me suis par la suite VRAIMENT intéressé au travail de l'auteur, à commencer par les Philémon qui me manquaient. Le résultat est que j'ai les Philémon dans deux éditions différentes, mais ça n'a pas beaucoup d'importance. En tout cas, mon volume préféré reste le quinzième, l'ultime, celui qui était titré "Le Diable du Peintre", qui date déjà de 1987.
Mais de Fred, j'ai aussi lu le Magic Palace Hotel, le Corbak aux Baskets, le Petit Cirque, et d'autres bandes dessinées tout aussi géniales, que ce soit dans des albums plus anecdotiques, ou justement dans des Pilote.



Quelle surprise à mon retour de vacances. J'apprends que cet auteur de génie s'est remis à la préparation d'un album intitulé "Au train où vont les choses". Et cet album, tenez-vous bien, après plus de vingt ans, n'est autre qu'un PHILÉMON VOLUME 16. Oh putain.
Et là, le jour même, dans une librairie, je découvre que non content de faire cet album qui sera à n'en pas douter l'épisme incarné, ce cher Fred a aussi sorti sa biographie ! Ni une ni deux, je mets la main sur le précieux ouvrage et je passe la journée suivante à le dévorer de bout en bout.

Que retirer de cet ouvrage ? Pas forcément la vie, ni même la carrière de l'auteur, bien qu'il l'évoque de nombreuses fois. Certes, ses parents sont Turques et se sont rencontrés à un mariage en France. Certes, Fred, dans sa carrière, s'était regroupé avec diverses personnalités, dont un homme qui se faisait surnommer M. Choron, pour faire un journal intitulé Hara Kiri. On apprend aussi que certaines de ses planches qui pourraient passer pour de la cruauté ne sont pas de la cruauté mais nécessitent plusieurs niveaux de lecture pour en apprécier la poésie. Bah oui, Fred est un poète, il l'a toujours été. S'il se montre parfois violent envers certains de ses personnages, ça reste toujours empreint d'une poésie unique et loufoque qui sied totalement à l'auteur.

Mais ce que je retire donc de cette biographie, c'est une rencontre. Une rencontre au travers du papier de l'auteur qui a su se jouer des standards de la BD pour mieux les exploser. Ce livre est du génie à l'état pur, tout simplement.
Et petit cadeau de qualité, on est dans une biographie d'auteur de BD. Alors, il est normal d'y trouver des planches rares, ou jamais publiées. Incluant les premières pages du fameux Philémon tome 16 !

Un grand moment, vraiment. Ça en valait la peine.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.