Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

jeudi 3 février 2011

Spirou est mort !


Le Cadavre Exquis est une bande dessinée assez surprenante. Il s'agit du Spirou réalisé par 79 auteurs différents, disponible en achetant la Spiroubox ou en étant resté abonné toute l'année 2010 au journal, ce qui est assez motivant parce que ça m'a fait un Spirou gratuit, du coup. (Par contre ça veut aussi dire que la Spiroubox sert à que dalle si t'es abonné~)
Dès la couverture, on sent venir le gros win surultime. Car la présentation nous dit clairement "UNE AVENTURE DE SPIROU ET FANTASIO PAR 79 AUTEURS". Owi, l'ancienne présentation, celle qui a sauté dans Panique en Atlantique.
Et donc oui, ça commence avec la tombe de Spirou. Mais de façon tout à fait prévisible, exactement comme dans le cas de Runaway : A Twist of Fate, C'ÉTAIT UNE SUPERCHERIE. Prévisible, certes, mais pourquoi Spirou se ferait-il passer pour mort ? Pour mener l'enquête sur un complot étrange. 79 auteurs, pour 68 bandes de BD, c'est un nombre assez conséquent. L'expérience avait été faite il y a bien longtemps sur l'Agent 212, mais là elle est poussée à son paroxysme. Tenant compte des cases qui précèdent, chaque auteur livre donc sa vision de la suite de l'histoire. Par moments c'est confus, par moments ça tient la route.
Cette bande dessinée est l'occasion de retrouver des auteurs du win absolu, Bravo et Fournier en tête. Munuera apporte aussi sa pierre à l'édifice, de même que Trondheim. J'ai trouvé dommage que Tome et Janry n'aient pas fait incursion dans la chose, que ce soit avec leur style "classique" ou leur style "Machine qui Rêve".
Cette BD est aussi un exercice de style, et c'est un réel plaisir de reconnaître le style de certains auteurs. Dans le cas de certains auteurs dont je déteste la BD, j'ai même apprécié leur passage sur ce Spirou. L'exemple le plus flagrant qui me vienne en tête reste Ernst. A une époque j'aimais bien sa BD, Les Zappeurs, mais la version actuelle, Zapping Génération, est juste un truc pathétique et risible, je trouve. Pourtant là on retrouve son humour appliqué à Spirou, et ça prend davantage. Peut-être aussi parce que c'est précisément le genre de gag qu'on pouvait attendre de l'auteur. D'ailleurs j'ai aussi ri au Spirou de Libon, ça sent bien Jacques ou encore les Cavaliers de l'Apocadispe, là !
Pour en revenir à l'histoire putain, les différents auteurs qui se sont succédés à la réalisation de cette BD ont réussi leur coup. On ne s'ennuie pas une seule seconde, et les plot twists totalement incongrus pour l'univers de Spirou s'enchaînent sans problème. Les auteurs se sont fait plaisir, pas de problème, et les références les plus inattendues pleuvent en nombre !
La fin fait preuve d'un humour vraiment, vraiment très noir, mais qui a au moins le mérite d'être en adéquation avec le concept. Plus qu'à espérer une éventuelle suite !

PS : Et Seccotine a jamais été aussi classe. Sérieux.

2 commentaires :

  1. Mh, je n'étais pas du tout au courant de ça. J'ai tous (tous) les albums, j'aimerais bien voir à quoi ça ressemble.

    RépondreSupprimer
  2. Le pire est que c'est vrai. Seccotine n'a jamais été aussi classe. J'adore ce cadavre exquis. Le jour ou je l'ai eu (Jour pluvieux tiens.) je me suis empressée de le lire. Et je l'ai adoré. =D

    RépondreSupprimer

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.