Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

vendredi 21 janvier 2011

Billet mystère ! (Mais colérique, je vous conseille donc d'essuyer vos pieds avant d'entrer)

J'ai envie de faire un billet. Mais de quoi je vais donc parler dans ce billet ? De l'appel téléphonique chelou que j'ai reçu ce Jeudi matin et qui venait d'un cabinet médical Parisien ? Du fou qui m'a agressé pas plus tard que ce Jeudi soir, ce qui est à la fois assez traumatisant et assez intéressant à vivre ? Ou sinon je pourrais vous parler du fait que FUCK YEAH LES LIENS MSN REMARCHENT PUTAIN ON L'ATTENDAIT DEPUIS SI LONGTEMPS <3
Je pourrais aussi en remettre une couche sur Ghost Trick ou jouer avec votre fibre nostalgique et au passage avec la mienne en évoquant des temps révolus mais épiques. Ou sinon je pourrais aussi vous dire que je suis pas là d'la journée, mais ça vous vous en foutez totalement.
Je pourrais aussi vous parler de certains de mes travaux artistiques, et Dieu sait que j'en ai réalisé en quantité. Je pourrais d'ailleurs, même si le rapport n'est que lointain, vous parler de la chorale de mon lycée même si je l'ai quitté y a deux ans après mon Bac et que ça a rien à voir avec quoi que ce soit. D'ailleurs tenez, c'est cadeau :


J'apparais dans cette vidéo :D

Sinon je pourrais aussi vous parler de la pluie, du Soleil, du beau temps, mais ça on s'en fout n'est-ce pas ? Je pourrais aussi vous parler de mon désespoir quant au fait que ça fait des années que je n'arrive pas à remettre la main sur certaines BD dont je voudrais parler ici... Après les avoir relues. Je pourrais revenir sur un ancien sujet déjà évoqué, peu importe lequel, et en reparler, mais en mieux parce que ça fait longtemps que j'en ai parlé, après tout ce blog aura bientôt deux ans, ce qui est en soi tout à fait satisfaisant !
Je pourrais vous parler d'un Spirou sauf que j'ai déjà évoqué tous les Spirou possibles et imaginables, d'ailleurs le Spirou que j'ai voulu commander à Noël dernier bah... Je l'ai pas commandé, en fait, apparemment. Pas trop compris comment ça s'est fait. En tout cas je l'aurai pas et ça me fait un peu rager. Pendant ce temps, je n'ai toujours pas reçu le cadeau offert aux lecteurs qui sont restés abonnés en 2010 et ça me fait chier.
Je pourrais aussi rouspéter sur le fait que j'ai écrit une lettre à Spirou demandant concrètement "Mais pourquoi vous avez sorti AUCUN bon numéro spécial depuis 2002 ?"et qu'on m'a pas répondu (Bien sûr c'était plus poli hein je suis pas suicidaire non plus)
Ou sinon je pourrais vous parler de mes premiers magazines de jeux vidéo, si j'avais pas la flemme de les ranger convenablement pour pouvoir les relire dans l'ordre adéquat.

Ben non. Je sais pas si vous êtes toujours là après ce préambule, mais j'ai décidé de vous parler, tout à fait aléatoirement, de Angela Anaconda.
Angela Anaconda est une série qui, d'après ce que je sais, a été diffusée originellement sur Cartoon Network. Regardons le générique de la chose, ainsi qu'un extrait quelconque.




Le générique est en VF, l'extrait est en VO... Disons qu'on fait ce qu'on peut.
Dans les deux cas, nous pourrons d'abord douter des voix de merde, produites par des doubleurs dont on a forcément menacé les familles pour les forcer à travailler sur cette horreur. La chanteuse du générique de cette horreur, probablement même doubleuse que pour l'ensemble du truc, a une voix de crécelle, c'est affreux.
Parlons des graphismes.
C'est quoi cette horreur ? Je veux dire, c'est TOTALEMENT et DÉSESPÉRÉMENT LAID ! Quel taré peut bien aimer ce genre d'immondice infernale ? Mais voilà, c'est ainsi : Des photos en noir et blanc mal découpées et photoshopées par un gosse en CM2 sont superposées par des gens tout aussi incompétents (ce qui est moins pardonnable vus leurs âges hein quand même) à des corps mal foutus. L'animation, grotesque et mal faite, se déplace dans des décors totalement oubliables.
Et enfin parlons de l'extrait. De mes souvenirs flous, tout le truc est comme ça : Un ramassis de non-sens débile et lourd, sans aucun humour. Rien ne peut être sauvé dans cette pure et simple horreur.

Sans transition aucune, je vais vous parler de Digimon : Le film
Le film de Digimon paru par chez nous se compose de trois films. Sauf que les débiles mentaux responsables du massacre de Pokémon, Yu-Gi-Oh et la série de Digimon, frappent encore en enlevant quarante bonnes minutes à l'ensemble, qu'il faudrait d'ailleurs que je me refasse en VO, surtout les films 2 et 3. Surtout le film 2 en fait, qui a inspiré l'exceptionnel Summer Wars, que je vous recommande totalement !
Soyons clairs, même massacré par 4kids, le film réussit à rester un chef-d'oeuvre, ce qui est admettons-le assez costaud quand même. Sauf que là où 4kids fait fort (ATTENTION CONNEXION LOGIQUE EN APPROCHE), c'est que quand tu allais au cinéma, avant le film, tu devais te taper... Un épisode d'Angela Anaconda.

J'aurais pu l'oublier hein. J'aurais pu. J'aurais pu, mais voilà : Je ne sais pas si c'est le cas dans l'édition actuelle, mais dans le putain de premier DVD du film, CETTE GROSSE MERDE Y EST ET Y EST MÊME PUTAIN D'IMPOSÉE.
On y voit Angela et tous les pédés qui lui servent d'amis tout faire pour aller voir ce qui s'annonce comme étant le meilleur digifilm de tous les digitemps. Sauf qu'ils se trompent de salle. FIN. Et on arrive à caser ça après avoir supprimé des pans entiers de film, quoi. Je veux dire mais, mais à quoi ils ont pensé en fait ?
A vrai dire, je pourrais m'en foutre, d'Angela Anaconda, je pourrais totalement, je l'aurais même totalement oubliée si y avait pas eu cette horreur, et après avoir passé une journée qui aurait pu être mieux (la soirée était cool mais bon), j'avais envie de rager sur quelque chose le méritant. C'est cette salope qui prend. C'est entièrement mérité.

1 commentaire :

  1. Au moins, c'est graphiquement .. original. Mais j'ai des souvenirs assez flous de mon enfance sur ce truc...

    RépondreSupprimer

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.