Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

dimanche 30 janvier 2011

On peut toujours faire pire.

L'animation Japonaise a une tendance assez marquée à faire invariablement, dans chaque série, un épisode de BASEBALL et un épisode de BEACH VOLLEY.
Quand l'épisode de baseball de Star Driver a été publié, j'ai commencé par me dire "Mais merde, j'en ai marre du baseball dans l'animation !", heureusement l'épisode était sympa donc ça va, mais je me suis aussi dit "manquerait plus qu'un épisode de beach volley pour couronner le tout..." Bah voilà, cet épisode va être publié incessamment sous peu ! Mais je ne ferai pas de mauvaise foi, je l'avais bien aimé après tout, l'épisode avec du baseball dedans ! Même si les tenues des joueurs étaient d'une laideur insoutenable !
Mais bon en définitive ça restait un bon épisode, dans la lignée de l'ensemble du truc, et je suis certain que l'épisode de beach volley sera quand même un bon épisode, hein, après tout.

jeudi 27 janvier 2011

Nintendo 3DS

Alors voilà, à moins de ne pas suivre l'actualité vidéoludique, ou encore d'avoir vécu loin de la civilisation pendant ces six derniers mois, je suppose que vous avez déjà au moins une fois entendu parler de la 3DS. En plus, Scylaax avait fait un billet sur le sujet. Un peu trop tôt, mais qu'importe.
Cette fois on a davantage d'infos, et comme je sais pas quand je vais bien pouvoir toucher à cette console, j'ai juste envie de revenir sur les informations confirmées. Les biens... Et les moins biens.

Les biens
C'est une nouvelle génération de console qui débarque ! On peut donc s'attendre à une plus grande puissance.
Le catalogue de jeux est tout à fait satisfaisant. Outre les putains de rééditions (Zelda OOT ! Paper Mario !), la console dispose du DSiWare (Ah ah, bien fait pour vous, gens qui avaient une DS et qui ont acheté une DSi !) et de la Console Virtuelle. On bénéficiera donc de JEUX GAME BOY.
Et puis outre les rééditions, deux titres s'annoncent dores et déjà prometteurs. Je parle bien sûr de Prof Layton VS Phoenix Wright, et d'un jeu basé sur les voyages dans le temps (Me rappelle jamais du titre mais bon)
Bien sûr pas grand chose de plus à dire sur le catalogue, pour une raison simple : La console est pas encore parue et on n'a donc pas encore énormément d'annonces coup de poing faites en dehors des rééditions (Y en a plein par contre des rééditions, c'est fou)
Sinon youpi joie y a un stick.
Et puis dernier constat : Le code ami est unique à la console, cette fois.

Les moins biens
... Je viens de vous parler du code ami. C'est un plus, mais c'est aussi un moins. Nintendo a d'ailleurs déclaré "Vous voudriez qu'un étranger vienne foutre le bordel dans votre village Animal Crossing ?"
Oui alors okay c'est cool, mais un système de compte, ça fonctionne exactement pareil sauf que tu peux transférer d'une console à l'autre, hein, merde.
Autre point, les jeux. Oui je sais, je suis enthousiaste et tout, mais deux points me chagrinent.
1. La rétrocompatibilité GBC/GBA va encore une fois se faire foutre (Je sais, je sais, ça fait longtemps que c'est comme ça, mais merde) et on nous refait payer ces mêmes jeux sur la console virtuelle si on veut y jouer sur la console.
2, et là c'est LE PLUS GRAVE, LA PIRE TRAHISON QUE NINTENDO POUVAIT NOUS FAIRE. En effet, la console est PUTAIN DE ZONÉE. Putain. Honnêtement, je sais vraiment pas comment le prendre. Enfin quand je me prendrai la console, c'est sûr, ce sera un modèle Américain, mais sérieux, pourquoi, Nintendo, pourquoi ? Pourquoi TU FAIS CHIER ? Pourquoi aucun constructeur ne veut comprendre que l'import aussi ça rapporte, putain ? C'est à une vraie régression qu'on a affaire, là, et ma vingtaine de jeux importés regardent Nintendo avec une haine particulièrement tenace.
Le dernier point qui me fâche, bah c'est l'autonomie. La console a une durée de vie d'entre trois et cinq heures et a besoin de trois putains d'heures pour recharger, c'est beau.

Faudrait savoir, Nintendo, tu reviens aux gamers ou tu restes casual ? Ta politique m'échappe totalement, là.
Ces quelques points négatifs n'empêchent pas la console d'être potentiellement une tuerie, donc on verra ça en temps voulu.

dimanche 23 janvier 2011

Les Portes de l'Oubli

Court-métrage produit euh... Quand j'étais plus jeune (J'ai oublié l'année à vrai dire), Les Portes de l'Oubli est un petit morceau totalement méconnu de l'histoire du cinéma que j'avais bien envie de revoir. Bah au bout du compte ça y est, je l'ai trouvé dans Google Vidéos. Je pensais que c'était un gros film malgré tout, peut-être parce qu'il m'avait impressionné quand je l'ai vu dans la salle de cinéma près de chez moi qui diffuse des trucs pas connus, j'étais jeune, j'étais con, mais finalement non, en définitive il ne dure qu'un quart d'heure.
Puisque mon lycée et mon grand-père font tous deux partie de ce film, c'est forcément un film de très haute qualité. Accessoirement, le réalisateur était prof là où j'étudiais encore l'année dernière !
Mais bon, ça parle surtout d'une étudiante qui trouve un job consistant à s'occuper d'une vieille femme qui est, d'après ce qu'on sait, une ancienne actrice de théâtre. Le fait de faire tenir le scénario sur 15 minutes le rend un peu compliqué, je dois dire.
L'autre principal défaut du film c'est qu'il est en noir et blanc. Je dis ça en connaissance de cause, à l'époque mes parents ont récupéré une cassette vidéo du film contenant les coulisses du tournage, et là c'était en couleurs. C'était magnifique, quoi, sur ce coup-là c'était tout de même mal joué de la part du réalisateur.

Enfin, peut-être pour cet amas de raisons personnelles, j'ai revu ce film avec une profonde nostalgie. Ça en valait la peine.
Et que puis-je faire de mieux que partager cette nostalgie ici-même ? :3

vendredi 21 janvier 2011

Billet mystère ! (Mais colérique, je vous conseille donc d'essuyer vos pieds avant d'entrer)

J'ai envie de faire un billet. Mais de quoi je vais donc parler dans ce billet ? De l'appel téléphonique chelou que j'ai reçu ce Jeudi matin et qui venait d'un cabinet médical Parisien ? Du fou qui m'a agressé pas plus tard que ce Jeudi soir, ce qui est à la fois assez traumatisant et assez intéressant à vivre ? Ou sinon je pourrais vous parler du fait que FUCK YEAH LES LIENS MSN REMARCHENT PUTAIN ON L'ATTENDAIT DEPUIS SI LONGTEMPS <3

mercredi 19 janvier 2011

Passwords de Lucky Luke Game Boy Color

Edit 2015 : Les passwords peuvent à présent se trouver sur GameFaqs dans leur intégralité, donc autant compléter ce billet avec ce qui manquait à l'époque.

Le nombre de passwords fournis par Lucky Luke GBC s'élève à assez peu - trois pour être exact, contre un seul pour la version Noir et Blanc du jeu. Cependant, il se trouve que j'ai en ma possession les passwords de certains niveaux et que ces passwords ne sont disponibles... Absolument nulle part, en dehors de GameFaqs, mais à l'époque où ce billet fut rédigé, le travail de GameFaqs était incomplet. De toute façon les contributeurs GameFaqs proposent un travail assez imprécis, dans lequel ils semblent persuadés que le Dalton est un prospecteur.
Ayant moi-même (enfin, avec un peu d'aide) trouvé quasiment tous les mots de passe en 1999, mots de passe scrupuleusement conservés dans mon exemplaire du numéro 2 du magazine Consoles Mania (avantage : il avait le jeu en couverture et décrivait tous les niveaux sur deux pages), je vous les propose aujourd'hui, avec en complément ajouté en 2015 les trois mots de passe que je n'avais pas pu trouver à l'époque.

Attention - On peut trouver des informations contradictoires sur Internet, à propos de quatre niveaux qui auraient d'autres mots de passes que ceux ci-dessous. Il est fort possible que cela concerne un autre titre Lucky Luke, probablement sur une autre console.

Légende :
L pour Lucky Luke
R pour Rantanplan
D pour Dalton
J pour Jolly Jumper

Niveau 1 : Mexique - lancez le jeu.
Niveau 2 : Diligence - RDJLJ
Niveau 3 : Painful Gulch - RRDDL
Niveau 4 : Train - LJJDL
Niveau 5 : Saloon - JDJDR
Niveau 6 : Steppe - DLLRJ
Niveau 7 : Bisons - RJLDD
Niveau 8 : Ranch - LJRDR
Niveau 9 : Rapides - JJLRD
Niveau 10 : Montagne Cheyenne - DRLJR
Niveau 11 : Tornade - LLRDJ
Niveau 12 : Pénitencier - RJLDR
 
Sauter les niveaux + être invincible

Après avoir défini vos options, à l'écran titre, faîtes la manipulation suivante :
Bas haut bas haut gauche droite gauche droite. Si un son retentit, vous avez réussi et pouvez lancer votre partie. En cours de jeu vous pourrez désormais :
-Regagner vos coeurs perdus en faisant pause (Start)
-Sauter les niveaux avec la commande A+B+Select

dimanche 16 janvier 2011

Monstres de poche, monstres digitaux, et autres joyeusetés

La génération 90s, sans être un thème qui va devenir récurrent ici (Parce qu'autant aller de l'avant et jouer à Ghost Trick, si c'est ça), ce n'est pas que ce que j'ai déjà évoqué. Jeux vidéo, émissions jeunesses, autres joyeusetés du même genre, c'est bien joli, mais à l'époque on découvrait aussi le concept du MONSTRE DE POCHE et putain je sais pas mais l'ampleur que ça a pris est méritée, quoi.

samedi 15 janvier 2011

Shu Takumi : Ace Realisator

Vous connaissez Shu Takumi ? Non ? Bon. C'est le brave homme qui a pondu les quatre Ace Attorney, de Phoenix Wright à Apollo Justice. Son équipe n'allait quand même pas s'arrêter là... Ainsi, elle nous propose Ghost Trick : Détective Fantôme. Il va sans dire qu'un nouveau jeu, qui prend le risque d'innover, et qui se trouve être produit par les mêmes braves gens qui ont pondu la meilleure série de tous les temps, ne peut que m'intéresser, de même qu'elle a intéressé euh... Au minimum tous les gens intéressés par la saga avocate.

Le jeu est paru le 14, je l'ai choppé le 12, merci cher magasin de me fournir une deuxième fois un jeu avant sa parution officielle, c'est bien aimable.

Ce test est disponible en deux versions, version courte et version longue. Bien sûr, il serait criminel de ma part de ne pas vous donner un lien menant à la démo officielle, également téléchargeable via la chaîne Wii adéquate.

Version courte
Putain. Ce jeu est parfait. Je suis encore sous le choc, bordel. Foncez l'acheter, mécréants. Si Noriyuki Iwadare est le Dieu de la musique de jeux vidéo, alors Shu Takumi est le Dieu de la réalisation et Capcom est leur prophète.

Version longue

mardi 11 janvier 2011

Pokémon Channel

Parce que putain ce jeu est pas si mal que ça n'empêche.
Pokémon Channel est un jeu de la série Pokémon. Pour être exact c'est un jeu spin-off. On pouvait s'attendre au pire, après tout c'est un jeu qui propose ni plus ni moins de s'occuper d'un Pikachu. Pikachu Genki De Chu le retour ? En un sens... Mais pas tout à fait.
Hey You Pikachu proposait surtout de s'occuper de son Pikachu par le biais d'un micro. Tellement en avance sur son temps que, pour des raisons liées au fameux micro, le jeu n'aura jamais dépassé le stade des USA, ce qui est tout de même un peu triste quand on y pense.

lundi 10 janvier 2011

T-T-T-TIME PARADOX - édition 2011

Je suis tout sauf un spécialiste du voyage temporel. Ici toutefois, pour une deuxième fois, l'exercice ayant déjà été pratiqué en Septembre 2009 (ça ne me rajeunit certes pas), je vais revenir sur un ensemble d'oeuvres que j'ai pu lire ou visionner et qui ont trait aux voyages temporels. Cette fois-ci, faisons les choses dans l'ordre. Du pur livre, je vais glisser à la bande dessinée, pour vous parler cinéma. Enfin, il sera question du voyage temporel dans le jeu vidéo.

vendredi 7 janvier 2011

Telltale, je ne te comprends pas.

Telltale, c'est une société qui à la base a tout pour séduire. Une société qui a repris avec brio les licences de Sam & Max ou encore de Monkey Island. Une société qui, après un Poker Night At The Inventory totalement addictif, en rajoute en annonçant Back To The Future et Jurassic Park. Une société sur laquelle on peut compter pour se réapproprier des univers à la perfection, que ce soit en termes de gameplay, de bande sonore ou encore de scénario. Quant aux dialogues, en règles générales, ils sont savoureux.
Pourtant, Telltale peut aussi décevoir. Je ne boycotterai pas la société pour autant, elle a encore beaucoup à offrir. Mais ses défauts se doivent d'être recensés.

Le principal problème de Telltale Games est que la société a de plus en plus tendance à se reposer sur ses lauriers. Elle n'essaye pas d'améliorer son moteur physique ni son moteur graphique, et les bugs sont de plus en plus légion, probablement parce que les développeurs veulent aller au bout des capacités de leur logiciel de création et que le bêta test est bâclé.
A la base, j'ai joué aux deux premières saisons de Sam & Max. Elles tournaient avec l'ancien gameplay, qui était du bon vieux point and click pur et dur. La saison 3, The Devil's Playhouse, m'a à la base totalement perdu, en proposant un gameplay totalement différent. J'ai pu retrouver ce gameplay dans le jeu Tales of Monkey Island, qui apparemment était le premier jeu à utiliser ce gameplay en particulier. Une fois maîtrisé, je dois dire deux choses :
-Sympa à la souris
-Détestable au pavé tactile d'un ordinateur portable
Et au bout du compte, depuis que j'ai eu Wallace & Gromit, j'ai davantage tendance à utiliser le clavier pour déplacer mes personnages, un comble.
Parlons-en du gameplay de Wallace & Gromit. Le jeu en lui-même respecte totalement la licence, comme d'habitude je n'ai pas d'objection à ce niveau-là. Mais le gameplay... Humpf. Un truc qui utilise totalement le clavier. J'ai regretté de ne pas avoir commencé par le tutoriel tant c'était perturbant. Quant aux énigmes, elles sont au moins aussi compliquées qu'un LucasArts du temps jadis. Pour cette licence en particulier, je trouve que c'est abusé. Dans le cas des Sam & Max et des Monkey Island c'est normal, mais là ça reste tout public, alors bon.

jeudi 6 janvier 2011

Le jour où le ciel est tombé sur la tête d'un auteur définitivement et irrémédiablement sénile

Il n'est jamais agréable de retrouver des excréments. Le ciel lui tombe sur la tête d'Albert Uderzo en est un, et je l'ai retrouvé alors que je pensais ne plus jamais le revoir. Bah non, il était tranquillement rangé auprès d'autres Astérix et, chose plus curieuse, de mon édition 1965 des Voleurs du Marsupilami (que j'avais paumé aussi du coup obviously).
Du coup MAINTENANT je peux faire ce qui était prévu : Détailler à quel point fail cet album. Page par page.

Couverture
Nous voyons Astérix tabasser une météorite. Obélix arrive au loin. Uderzo prétend que c'est un hommage à la couv du tout premier Astérix, moi je dis qu'il avait la flemme de faire mieux et que du coup oui il a inversé parce qu'il avait rien de mieux à proposer. Quant au titre... Des titres qui sont des phrases, ça peut être winnant dans certains cas, oui. Ici, c'est juste maladroit et inadapté.

Avant la soi-disant "aventure"
Pas de page blanche. Pourtant, dans une BD de qualité, y a toujours au moins une page blanche avant la BD, voire deux Oo
Nope, à la place nous avons Uderzo qui présente un hommage à son frangin. Il faut croire que le pauvre gars voulait faire de cette BD sa dernière et que donc l'hommage s'imposait. Why not. Notons également que ce n'est pas sa dernière puisque pour les cinquante ans de la licence il a vaguement rassemblé de vieilles histoires courtes avec des trucs faits pour l'occasion, donnant un résultat particulièrement immonde et indigne de l'univers d'Astérix.

"GOSCINNY ET UDERZO PRÉSENTENT UNE AVENTURE D'ASTÉRIX", annonce la page suivante. Putain, c'est pousser l'hommage trop loin. On associe un auteur de génie qui a toujours fait son travail avec brio à une grosse merde, y a rien de plus à dire.

En 50 avant JC, toute la Gaule est occupée par les Romains. Toute ? Non. Suit la présentation des personnages.
Je ne vais pas vérifier tous les albums, mais putain Oo, la présentation est en caps lock, quoi ! Alors qu'avant elle ne l'était pas ! De même pour la présentation des persos, mais je crois qu'il n'y a pas eu cette présentation dans TOUS les Astérix. Cela dit, ça occasionne un grave, un énorme fail. Une erreur totale dès la page 1 de la bande dessinée en elle-même. Contrairement à TOUTE LOGIQUE, la première page commence sur une page de GAUCHE Une VRAIE bande dessinée manage un suspense de bas de page dès la première et trouve donc son entame sur une page de DROITE, maudit AMATEUR !
Cela dit, commençons à lire la chose. Si vous voulez la lire vous-même, quittez cette page, je vais tout décortiquer !

mercredi 5 janvier 2011

Gyakuten Saiban Encyclopedia, Gyakuten Saiban Douga

D'une certaine manière, il y a fanboy et fanboy. Y a le VRAI, celui qui est vraiment à FOND dans sa PASSION, et y a le type qui croit qu'il y est et en fait non. Dans le cas des Phoenix Wright, c'est le cas de tous les gens qui ont les moyens de se payer les jeux et qui les piratent tout de même. J'avoue, j'ai piraté la version iphone, mais bon, que voulez-vous, ce remake est pourri une fois comparé à la version DS. J'avais d'ailleurs tapé un pavé sur le sujet dans les commentaires d'un blog iphone quelconque; en tout cas je sais que si UN JOUR j'arrive à terminer ma version pas légale, j'achèterai le jeu par principe. Seulement bon voilà je sais que je ne le terminerai pas.
Si vous cherchez un bon fanboy de Ace Attorney, vous pouvez aussi aller voir du côté de @MicroTsuchi, le seul homme au monde capable de faire un quizz Ace Attorney VRAIMENT hardcore qui contient même des questions vraiment abusées. Je vois toujours pas qui est sensé savoir que Yoko de Gurren Lagann a le même costume de maid que Maya. Et quand en plus tu te bats en équipe de deux contre des équipes de trois, waw, mais bon, comme vous le savez, moi aussi je suis un fanboy, donc je me suis BATTU pour défendre mon HONNEUR, et faute de l'avoir emporté je reste globalement satisfait.
Pour en revenir à cette histoire de fanboyisme, et aussi du fait que j'ai pas payé la version iphone, et que j'ai absolument pas essayé ne serait-ce que de m'approcher des versions wiiware (Perte d'argent quand tu joues pas souvent console de salon de toute façon), je me suis tout de même payé tous les jeux de la série sur DS, et bien plus encore. Chose rageante, j'ai dû payer le 1 deux fois, raison de plus pour pas donner d'obole pour une version téléchargeable de toute façon, c'est pas comme si Capcom allait se plaindre sur ce coup-là, bordel. Pour Noël dernier en tout cas, j'ai choppé en occasion le coffret collector Apollo Justice. Pour un prix imbattable. 50 euros là où tu le trouves d'ordinaire entre 160 et 300. Seule concession, c'était comme je l'ai dit plus tôt de l'occasion. Mais de l'occasion très bien tenue ! Exception faite d'une paire d'écouteurs (manquante), absolument tout y était en parfait état ! Les jeux avaient déjà été utilisés mais qu'importe ! Une sauvegarde complète sur Apollo Justice en Jap... C'est utile, dans la mesure où j'y toucherai jamais.

Alors du coup à quoi bon se payer ça, demanderont certains ?
Pour les deux principaux à-côté.

mardi 4 janvier 2011

Bonne année, braves gens.

Une fois n'est pas coutume - et ça ne se renouvellera certainement pas, je tape un billet sur iphone. Vous excuserez donc le manque de mise en forme, je suis limité par l'appareil et je connais pas mon html par coeur, d'où drame. Mais bon, on n'est pas là pour ça. Comme le suggère déjà le titre, je vous souhaite une bonne année !

... Je poste pas que pour ça, bien entendu. Pour 2011, j'ai pris trois résolutions (qui sont en fait 4, mais j'ai un bac L) vidéoludiques, on verra bien l'an prochain si l'objectif est atteint.

1. Finir une nouvelle fois Time Hollow.
Ouep, j'ai pas eu trop le temps d'y jouer depuis l'an dernier. Un peu frustrant. Cette fois je me fais la version anglaise. La VF est toujours aussi foireuse, quoi qu'il en soit.
2. Venir à bout de Pokémon Trading Card Game 2. Plus délicat. Je dois reconnaître que l'IA est beaucoup plus retorse que dans le 1. Ou alors les decks adverses sont diaboliques.
3. Finir tous les Telltale en ma possession.
Ça se passe de commentaire, mais bon, Puzzle Agent me motive pas des masses et le SAV de la boîte est daubique.
4. Venir à bout de ma partie en cours sur Ace Attorney.
Parce que là bon voilà j'ai une partie en cours. C'est un petit peu frustrant.

Pour ce qui est des deux derniers points, je publierai bientôt des billets relatifs.
En ce qui concerne Telltale d'ailleurs, l'ep 1 de BTTF remplit son cahier des charges. Malgré quelques défauts assez rageant, c'est à un authentique BTTF4 qu'on a affaire ici. Épique !
Par contre, toujours sur Telltale, le gameplay de Wallace & Gromit... Quelle horreur. C'est jouable et les épisodes en eux-mêmes sont d'excellente facture, mais le gameplay se base bien trop sur le clavier. Sortir l'inventaire, c'est le parcours du combattant ! Déception, donc.

Voilà, sinon je vais probablement essayer d'installer de la pub ici, le problème étant que je voudrais quand même un truc discret. J'ai envie par la suite d'organiser un concours avec un lot et bah le financement viendra pas de lui-même. Cette affaire n'a rien de sûr, et je pourrais très bien changer d'avis, mais bon. A suivre.
Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.