Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

vendredi 15 octobre 2010

Tomb Raider 2 / Mamy Blues / Lucky Luke VS Pinkerton / Les Renés

Récemment j'ai fini le premier Tomb Raider. Bon, rien de plus à ajouter à ce sujet, y a un joli billet sur le sujet un peu plus bas. Je vais plutôt vous parler du 2.
En fait TR2 c'est comme TR1 mais en mieux. Il y a juste un truc très gênant quand tu le débutes : La maniabilité ne répond pas de la même façon que dans le 1. Du coup, pour peu que tu te sois habitué au premier volet, tu vas passer des heures à essayer de comprendre qu'en fait il ne faut SURTOUT PAS relâcher la flèche directionnelle avant de faire un saut avec élan, alors que dans le 1 si tu la relâchais pas juste avant tu te foirais inévitablement. En plus de ça, j'y ai joué sur PC, et les boutons choisis sont les mêmes que pour le premier. Que ce soit pour le 1 ou pour le 2, même combat : Ils sont très mal choisis.
Une fois ces aspects techniques inévitables maîtrisés, on a une Lara finalement plus maniable que dans le premier. Ce n'est pas contradictoire, c'est juste une question d'entraînement. Petite nouveauté sympa qui ajoute un peu de réalisme au jeu : On peut patauger dans les zones d'eau où y a pas la place de nager. Bah c'est sympa hein qu'est-ce que vous voulez que je vous dise.
Au passage les ennemis sont très différents de ceux du premier volet. Adieu chauves-souris, lions et gorilles, bonjour tigres (Qui ont LA CLASSE, comme tout tigre qui se respecte), yétis et méchants vilains pas beaux humains à la pelle.


Le gameplay devient également plus varié, puisqu'on nous propose deux niveaux en véhicules. D'une part Venise (L'ambiance de Venise inspire décidément beaucoup de créateurs de jeux ou d'animes, et c'est tant mieux parce que le résultat est bien souvent épique, et c'est d'ailleurs le cas ici), avec un bateau fort jouissif, et d'autre part un niveau où l'on utilise une moto-neige. Ce niveau-là par contre est assez pénible, et heureusement qu'y a les sauvegardes à volonté.
Sauf que le truc avec les sauvegardes à volonté c'est que le jeu en lui-même est plus sadique que le premier volet. Non pas en terme d'énigmes, qui se révèlent le plus souvent moins alambiquées, mais bien en terme d'action pure : Que ce soient les ennemis ou les pièges, tout le monde veut votre mort. VDM.

J'apprécie également la structure d'ensemble du jeu. Le premier était structuré de façon ultra classique : On traversait plusieurs mondes avec le même nombre de niveaux (sauf le dernier monde qui avait moins de niveaux mais qui compensait par une difficulté et une longueur accrues), ici on avance de façon plus chaotique puisqu'on termine par là où l'on avait commencé. Cela étant, le jeu se révèle du même coup plus élaboré scénaristiquement parlant, dans le sens où le fil conducteur qui relie les différents niveaux apparaît de façon beaucoup plus claire que dans le premier volet.
Pour ce qui est des musiques, elles sont du même niveau que pour le 1 : L'épisme est atteint, en revanche ça fait flipper.
Enfin un mot sur les décors, bien entendu. J'aimais bien ceux du 1, particulièrement l'Egypte (lecteur de Yu-Gi-Oh inside), mais là les concepteurs se sont défoncés. Les couleurs choisies sont de toute beauté (Même si ça ne dépassera pas un Spyro aux couleurs délibérément plus féériques), et la structure des différents lieux est remarquable. La partie sous-marine de ce jeu est je pense la plus belle pour ce qui est des décors (Et au passage la modélisation des requins est remarquable, et je n'arrive pas à comprendre pourquoi il faut dix putains de balles de flingue pour tuer un putain de vieux poisson pourri de merde que n'importe quel putain de pêcheur est capable de pêcher), cela dit dans l'ensemble le jeu se vaut. J'apprécie également le fait que ce jeu soit plus "moderne" que son prédécesseur. On me dira certainement "Ouais mais non ta gueule Tomb Raider c'est un jeu d'ARCHEOLOGIE mate le putain de titre", mais je le proclame, intégrer de la modernité dans le cadre d'un scénario bien établi, ça n'a rien de gênant, et au contraire, ça permet justement de faire des décors beaucoup plus sympathiques. Désolé mais explorer une ville pittoresque bien que truffée de dangers, ça manque cruellement au premier volet, qui est finalement épique de façon très différente du second.
De toute façon, je pense que les deux TR sont une expérience à tenter.

Le contenu du journal de Spirou, j'en ai déjà parlé récemment, mais bon ça n'empêche pas que les deux BD phares en ce moment sont Mamy Blues et Lucky Luke contre Pinkerton. Cette deuxième BD se termine dans le prochain Spirou (celui du 20 Octobre), tandis que Mamy Blues est toujours en cours de publication.
Le Lucky Luke... Bon, j'avais trouvé sympas les deux premiers LL pas faits par Morris. Le troisième pour sa part était totalement plat et indigne d'intérêt; il faisait beaucoup trop copié collé. Du coup là ça change complètement puisqu'on nous propose une histoire qui ne fait pas du tout copié collé. Le scénariste n'est pas le même je crois, mais ça on s'en fout, Lucky Luke a changé TELLEMENT SOUVENT de scénariste au fil du temps (Et on peut noter au passage une qualité d'écriture très différente en fonction du scénariste, d'ailleurs Morris était loin d'être le meilleur) que ç'aurait été ridicule que Morris ne laisse pas quelqu'un reprendre son oeuvre.
Lucky Luke contre Pinkerton est une BD finalement assez fun, même si je trouve que ça manque toujours un peu de punch par rapport au premier bouquin des auteurs actuels (La Belle Province). Le concept reste sympa, et voir un Lucky Luke blasé refuser d'aller capturer les Dalton puisqu'un connard l'a foutu à la retraite anticipée, bah c'est lulzant. Globalement ce qui me déçoit c'est que la BD n'est pas aussi dynamique que d'autres Lucky Luke.

Mamy Blues... C'est la dernière aventure de Jojo. Apparemment déjà en librairie, elle n'est pas finie dans le journal de Spirou. Je n'irai pas l'acheter parce que je n'ai pas l'habitude d'acheter du Jojo, mais le chant du cygne du dessinateur (Décédé l'été dernier, ce qui est sincèrement triste, Jojo était tout de même un camarade de jeu vraiment sympathique dans les pages du journal) surroxxe à un point pas possible. Le scénariste l'explique lui-même : Cette BD bouscule les codes établis dans la série. Trois changements majeurs se produisent :
-La mamie de Jojo est gravement malade à cause de l'âge.
-La BD sort de son cadre, en emmenant Jojo, sa mamie et son meilleur pote en croisière.
-Jojo rencontre son premier amour.
Cette BD est énorme. P'têtre que je l'achèterai quand même à l'occasion. Pour rendre hommage à un dessinateur qui, même si je ne lui ai jamais été très fidèle, va tout de même me manquer.

Dernier point de ce billet : Récemment j'ai enfin pu voir le premier DVD des Renés, dessin animé dont je parle dans mon billet concernant les émissions jeunesse des années 90. A ce sujet, j'aurais dû citer F3X, parce que ça manque terriblement aussi, F3X, l'émission avec laquelle beaucoup ont connu les super héros Marvel et DC pour la toute première fois, notamment avec le très sympathique X-Men Evolution, dont j'aimerais bien voir un de ces jours l'intégralité.
Pour en revenir aux Renés, ben j'avais vraiment tort de pas les aimer, à l'époque où j'enregistrais Canal + le samedi soir pour son Décode Pas Bunny et son Vision d'Escaflowne. Les épisodes sont énormes, les personnages sont énormes, les graphismes sont énormes, et en plus de ça c'est un dessin animé FRANÇAIS dont les dialogues ne se composent que de jeux de mots absurdes ! Et surtout bordel les méchants s'appellent les INTERNATIONAUX VILAINS, fallait oser ! En un mot : J'aime. J'en reparlerai ptêtre quand j'aurai réussi à revoir tous les épisodes dont je dispose, on verra, mais ce truc est ultra over épique, et c'est dommage d'être obligé d'aller sur Price Minister pour trouver un minable DVD d'un dessin animé qui méritait beaucoup mieux.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.