Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

samedi 4 septembre 2010

The Devil's Playhouse est COMPLET.

Disons le haut et fort : Telltale soûle quand même un peu avec son format épisodique.
Enfin non, ce n'est pas le format qui me chagrine, c'est de devoir attendre chaque épisode. Et le pire, c'est que les épisodes 3 et 4 de ce Sam & Max contenaient des bugs. Pff, ça je ne l'ai pas aimé non plus. Voir des sprites qui ne devraient pas être là être effectivement là, c'est pas du boulot.
Voilà pour la partie négative de ce nouveau jeu. Parce que sinon, waw. Juste waw. Telltale n'est jamais allé aussi loin dans l'excellence. Oubliez les mariachis. Oubliez Hugh Bliss. Oubliez le plot twist final de Sam & Max Season 2.

Telltale n'est juste jamais allé aussi loin dans un jeu que dans celui-là. JAMAIS. Le scénario ? Énorme du début à la fin. La musique ? Dantesque. Je veux l'OST. Les plot twists ? Il y en avait bien que j'attendais au tournant, mais ils me sont sortis de la tête et l'effet de surprise a bien eu lieu. Mention spéciale aux épisodes 4 et 5 dont les twists de milieu d'épisode sont tout simplement énormes. L'épisode 2 n'avait pas véritablement de twist (à part le cliffhanger final) à proprement parler mais compensait par son système de jeu hors norme. Au final le moins bon épisode de cette saison reste tout de même pour moi le 3, même si le début de l'épisode 4 me rendait sincèrement sceptique.
La troisième saison de Sam & Max, c'est juste un jeu en béton. En acier trempé. Jouez-y. Bon, je vous recommande quand même les saisons précédentes d'abord, histoire de bien comprendre le contexte global du jeu; à plus forte raison dans le dernier épisode, qui a une quantité de fanservice au moins aussi importante que la saison 2 de Sam & Max.

Donc The Devil's Playhouse globalement sur cinq épisodes... Contrairement aux jeux précédents de la série, je les ai tous aimés de façon égale. Cependant, l'épisode 5, que je viens de terminer, m'a quelque peu désappointé pour sa fin. En fait, elle était si osée (Et j'oserais même ajouter dégueulasse) de la part de Telltale, et le plot twist final était si dégoulinant de fanservice à la saison précédente, qu'avoir fini ce jeu ne me procure pas une réelle satisfaction. J'ajouterais même que je suis en état de choc. Ce jeu est cruel. Ce jeu est cruel pour les protagonistes. Ce jeu est aussi cruel pour le joueur, qui a été dupé du début à la fin.
Et puis... Il y a le Narrateur. Ce personnage qui nous guide depuis la bande annonce de l'épisode 1. Ce type très british à l'ambiance noir et blanc.
J'aimais beaucoup les mariachis de Sam & Max Season 2, mais là c'est clairement le best. personnage. ever. Un badass comme on n'en fait plus. Du début à la fn il aura bluffé l'ensemble des joueurs. À côté de lui, Lady Voodoo n'avait absolument aucun talent pour narrer Tales of Monkey Island.

Sinon le cinquième épisode de TDP est clairement le plus compliqué des cinq, celui qui m'aura donné le plus de fil à retordre, la plupart des objectifs à accomplir n'étant vraiment pas évidents.

Bref voilà, maintenant je m'en retourne à Monkey Island 2 et j'attends fébrilement la parution de Back To The Future - The Game. Qui sera forcément énorme.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.