Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

jeudi 24 juin 2010

Sam & Max : Episodes 302 et 303

Alors déjà, cet article divisé en deux parties (Ah bah oui forcément je traite ici deux jeux), qui seront bien distinguées par l'ajout des vidéos de trailers des épisodes, va spoiler les cliffhangers des épisodes 1 et 2 de The Devil's Playhouse. Vous êtes donc invités à lire la suite à vos risques et périls. Sinon vous pouvez aussi vous contenter des vidéos, mais bon quand on y pense elles aussi spoilent les cliffhangers. Bon c'est pas si dramatique que ça, notamment quand on voit qu'il suffisait de connaître le titre de l'épisode 3 pour que le cliffhanger du 2 soit prévisible, mais c'est au moins par principe que vous devez être prévenus avant de poursuivre.

Si vous n'avez pas encore joué au moins à l'épisode 1 ou lu mon test précédent je vous conseille plutôt de suivre ce lien.

Je commence donc sans plus tarder avec l'épisode 302 : La Tombe de Sammun-Mak.








 
L'épisode 301 s'était clôturé par les deux héros trouvant... Leurs cadavres. Eh bien à côté de ces cadavres, il y a des bandes vidéos. Ces bandes vidéos vont nous expliquer ce que ces squelettes foutent là. Et ça ne va pas être triste, car l'histoire qui nous attend est en fait l'aventure de Sameth et Maximus, ancêtres de Sam & Max, partis en Égypte histoire de violer la sépulture de Sammun-Mak et d'y récupérer la Devil's Toybox contenant les fameux objets donnant à Max ses pouvoirs psychiques.
Le scénario a un petit quelque chose de déjà vu : Ce n'est après tout a priori qu'une aventure de chasseurs de trésor. Mais bien entendu il ne faut pas s'arrêter là. Ce qui donne à cet épisode 2 tout son cachet, c'est que les différentes scènes de l'aventure en Égypte sont réparties sur quatre pellicules, entre lesquelles il faudra alterner pour espérer trouver la vérité.
L'autre question qui se pose en termes de gameplay, c'est "Quels pouvoirs déjantés va-t-on pouvoir utiliser cette fois ?".
Le début du jeu nous met directement en contact avec les pouvoirs que l'on va utiliser, car on commence avec la troisième bande. On disposera d'un pot dans lequel les héros pourront se cacher et d'une poupée permettant de faire de la ventriloquie magique.
Le scénario est rondement mené, et le fait de le faire dans le désordre ne s'avère finalement pas gênant, tant la trame globale reste classique : Sameth et Maximus, embauchés par un certain M'sieur Papierwait après avoir accompli une épreuve (Première bande), vont en Égypte où ils récupèrent la Devil's Toybox après avoir affronté de terribles maléfices liés aux molemen protégeant le trésor (Deuxième bande). Le chemin du retour ne sera pas de tout repos (Troisième bande), mais n'est rien à côté de ce qui les attend dans la dernière bande.

Le cliffhanger final (Sur lequel je reviens juste après du coup) est vraiment prévisible quand on a lu le titre de l'épisode suivant. C'est un peu dommage, mais il n'en reste pas moins épique et dramatique à la fois donc ce n'est pas si grave.
Et c'est pourquoi j'en viens à l'épisode 303, paru avant-hier.





Une déception déjà : Je l'ai fini deux fois plus rapidement que les deux autres. Bon en soi je vais pas m'en plaindre parce que c'était tout de même un grand moment, mais ça veut tout de même dire qu'il était beaucoup plus simple. Et même si j'ai énormément de mal avec la logique ultra tordue de Telltale, je trouve un peu dommage de constater que j'ai fini un jeu plus rapidement que ses prédécesseurs de la même série.

On pouvait en tout cas s'attendre à des nouveautés en termes de gameplay. Bah finalement une seule, qui se révèle à la fois intéressante... Et chiante. C'est un mode d'interrogatoire, qui rappelle vaguement les Ace Attorney ou encore les interrogations de Kyle Hide dans Hotel Dusk. Sauf que Sam pète bien les plombs étant donné que son compagnon a carrément perdu son cerveau. Le mode d'interrogatoire est bien mal mis en œuvre je trouve, et la première partie du jeu est à la fois épique dans son principe et à oublier car beaucoup trop saoûlante.
Du coup on arrive à la deuxième partie. Et là ça devient beaucoup plus intéressant, car on y choppe un cerveau pour le corps de Max. Ce nouvel allié, qui n'est autre que le pharaon Sammun-Mak en personne (SA VOIX, à l'image de ses répliques, EST D'AILLEURS OMFG ÉPIQUE), ne sera pas de trop pour récupérer le cerveau de Max, gardé dans une jarre par... Oh wait, vous verrez bien vous-même en jouant. Et puis PLOT TWIST menant à la troisième partie. J'ai lu sur Internet des gens être vraiment enthousiasmés par ce plot twist qu'ils n'attendaient pas. Pourtant c'est con, la deuxième partie avait beau être sympathique, elle fut courte, on pouvait donc s'attendre à une troisième partie. L'évènement qui l'a déclenchée n'était je l'avoue pas des plus prévisibles, mais la Devil's Toybox est ce qu'elle est : Une boîte démoniaque renfermant des pouvoirs au delà de l'imagination. Il faut bien qu'elle attise des convoitises, hein, sinon c'est pas drôle.
Enfin bref on change totalement d'atmosphère pour la dernière partie, ce qui n'est pas plus mal.
Sinon y avait quelques références aux Monkey Island camouflées dans les répliques, donc amusez-vous à les chercher si vous jouez à ce jeu, ça fait toujours plaisir de se retourner pour checker si y a pas un singe à trois têtes.

Le jeu a un défaut cependant, défaut qui a trait aux pouvoirs psychiques. Ici, on dispose de trois pouvoirs : Le téléporteur et la vision de l'avenir, mais aussi la rhinoplastie qu'on a pu essayer dans le tutoriel de Sam & Max 301. Ce qui est dommage, c'est que si la vision de l'avenir et le téléporteur sont un peu utilisés, la rhinoplastie occupe une place tellement prépondérante que finalement quasiment toutes les énigmes se résolvent par ce biais. Sur la longueur, honnêtement, ça lasse.
Quant au cliffhanger final... Il est logique quand on réfléchit à ce qu'on sait déjà de l'épisode 4 mais cette fois c'était quand même de la folie.

Bon, plus que deux épisodes, et ce Sam & Max sera bouclé ! Et vue la qualité des trois premiers épisodes, ça n'augure que du bon pour la suite !

1 commentaire :

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.