Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mardi 18 mai 2010

QRN sur Bretzelburg

L'autre jour j'ai acheté le huitième volume des intégrales de Spirou. J'avais juré de ne jamais en acheter une seule pourtant, mais là, je n'ai pas pu résister, car dedans il y avait les Robinsons du Rail, histoire que je voulais lire depuis vachement longtemps et dont je reparlerai probablement une autre fois, mais aussi une réédition de QRN sur Bretzelburg avec des compléments tout simplement épiques. Même si bon j'aurais pas dit non à une édition complète issue des planches publiées dans Spirou.
J'en viens donc à QRN sur Bretzelburg. Cette bande dessinée est souvent considérée comme l'aboutissement de la carrière de Franquin, et c'est à juste titre.
Il y déploie tout son savoir faire, tant en terme de scénario (Un émetteur avalé par le Marsupilami brouille des transmissions radio alors que le roi du Bretzelburg est en danger, puis Fantasio est enlevé par erreur par les services secrets Bretzelburgeois qui l'ont pris pour le mec avec lequel le roi était en contact, alors Spirou, accompagné du mec en question qui est un pleutre, part au Bretzelburg à la rescousse de Fantasio et du roi par la même occasion) qu'en mise en scène (Le pays du Bretzelburg; Schnapsfürmich, sa forteresse imprenable; ses sous-sols mystérieux dans lesquels traînent des personnages peu recommandables), et les situations dans lesquelles se retrouvent les personnages sont diablement efficaces. Les personnages qui font leur apparition dans cet ouvrage sont eux-même diablement épiques (Marcelin Switch, Herr Doktor Kilikil, le roi Ladislas, le Père Hans, Schmetterling, Trinitro...), et le tout est plaisant à lire du début à la fin.

Il est amusant de noter qu'à l'origine cette aventure de Spirou s'appelait QRM sur Bretzelburg, mais que des radio-amateurs sont allés trouver Franquin pour lui dire que c'était un fail et que QRN correspondait mieux à ce que voulait dire Franquin, la signification recherchée dans le titre étant "Il y a des interférences".
Tant que j'en suis à parler du background, Franquin a été malade au cours de la réalisation de l'album, et au moment où il a été prépublié dans le journal, il s'est passé une année entière sans Spirou au beau milieu du truc.
Si une version plus complète que l'édition classique ou que le tome 8 de l'intégrale dont je parlais plus tôt vous intéresse, il existe une "édition originale" chez Marsu Productions, un seul exemplaire en occasion sur Amazon pour 350 euros (donc je l'aurai jamais ).
De toutes façons là honnêtement le meilleur choix à faire c'est l'intégrale. Mon cœur de fanboy a parlé.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.