Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mercredi 26 mai 2010

Fiction Potagère.

Je me lance dans l'écriture.

... Bon en fait quand on considère le nombre exhorbitant de fanfictions que j'ai pondu sur l'Internet (90% inachevées), c'est basiquement un mensonge.

Enfin là ça va être l'aventure officielle de personnages officiellement taillés pour décorer agréablement ce blog de leur présence. Ces personnages étant... Des légumes.
Oui  oui vous avez bien lu, des légumes.

Avant de commencer cependant à vous parler des héros de cette noble aventure, je vais poster un petit intermède ludique qui entre dans le cadre de la suite car il est question de potager aussi :

Je me trouve là, tout près d'une ombre
Une ombre tout à fait gigantesque !
Elle est aussi fort gargantuesque
Et appartient à un concombre.
Ô DOUCE FORTUNE QUI M'A TENDU
LA MAIN VERS CE LEGUME IMPROMPTU
Cette chose est énorme ! C'est géant ! 
Je n'ai plus qu'une seule chose à faire maintenant.
Je vais la présenter au livre des records.
Et ainsi, ce sera moi le plus fort.
De tous les fermiers, de tous les paysans
De tous les badauds, de tous les manants,
C'est moi l'heureux possesseur du vertueux concombre
Dont un peu plus tôt j'aperçus la grande ombre.
FIN.

En espérant ne pas vous avoir découragé, je vais commencer par vous présenter les personnages de ma Fiction Potagère (Ils rencontreront probablement des personnages imprévus mais ça reste à voir), puis je ferai le prologue. Oh et le chapitre 1, aussi.
Petit pois : Suicidaire dépressif. S'il était humain il serait alcoolique en plus, mais en tant que légume son seul souhait est la mort. Dommage, un légume ne peut pas bouger, il est donc condamné à rester là jusqu'à ce que le fermier le prenne.
Pomme de terre : Une vieille fille de bon conseil, calme, posée. Elle sait se faire entendre quand ça s'avère nécessaire.
Pomme de terre nouvelle : Elle voudrait prendre la place de Pomme de terre dans la hiérarchie du groupe, mais elle est encore trop jeune. Elle manque d'expérience et son tempérament impulsif l'amène souvent à s'énerver pour des raisons futiles.
Carotte : La meilleure amie de Pomme de terre. Elle n'aime en revanche pas beaucoup Pomme de terre nouvelle, qu'elle trouve trop impulsive.
Poireau : Le boute-en-train de la bande. C'est toujours le premier pour raconter des conneries.
Aubergine : Secrètement amoureuse de Poireau, elle n'ose pas lui déclarer sa flamme. Eh oui, Aubergine est timide. On peut presque dire qu'elle a un cœur d'artichaut.
Tomate : Cette demoiselle qui ne manque pas de grâce est mal vue de la part des autres légumes, parce que techniquement c'est un fruit. Elle trouve un défenseur en la personne de Champignon, qui n'est pas non plus un légume à proprement parler.
Rutabaga : Vieux de la vieille qu'il ne faut pas prendre à la légère. Il en a vu, des choses. Il a même fait la guerre des potirons, c'est dire.
Champignon : Assez mystérieux. Il sort un peu de nulle part, ce champignon, normalement il n'aurait pas dû être avec les légumes. Mais bon voilà, il se trouve avec eux et ne s'en porte pas plus mal. On l'entend surtout parler quand il prend la défense de son amie Tomate.
Le fermier : Celui qui fait pousser avec amour les légumes, mais aussi celui qui les cueille. Tantôt synonyme de vie, tantôt de disparition de légumes du potager.

Prologue

C'est dans un potager ma foi épique
Que commence cette histoire dithyrambique.
Les aventures de légumes de tous les jours
Que vous aimez sûrement consommer sans détour.
Honte sur vous, vous ignorez le drame
Que vivent tous les jours ces joyeux personnages.
Aussi je vous invite, amis du jardinage,
Mais aussi les autres, hommes et dames,
A découvrir l'histoire authentique
D'un petit pois, d'un champignon,
D'une pomme de terre et de leur clique,
Vous ne direz certainement pas non.

Notre histoire commence dans un jardin.
Un jardin appartenant à un fermier
Qui, peu convaincu de l'utilité
Des outils de tous les jours, ces "machins"
A préféré continuer la récolte à l'ancienne.
Il donne à ses légumes tout l'amour possible,
Et a des résultats que vous ne jugeriez pas plausibles,
Tant ils sont délicieux, ses légumes à nul autre pareil !
Ce qu'il ne sait point et ne saura jamais,
C'est que parbleu, ses légumes ont une conscience.
Ils batifolent, ils sont joyeux, ils sont gais,
Et ne se soucient guère de leur provenance :
Ces légumes sont c'est certain
D'excellents amis, faute d'être magiciens.
Car si la magie les avaient animé,
Nul doute qu'ils auraient d'un coup un sort jeté
Pour que le paysan plus jamais ne les cueille,
Et pour qu'enfin on leur fasse un autre accueil
Que de les mettre dans son plat et les assaisonner,
Que les regarder de haut avant de les manger.

Chapitre 1 : Dans lequel Petit pois discute avec Pomme de terre.

Petit pois : Vois-tu, Pomme de terre, je suis désespéré.
Dans quel monde vit-on, je me le demande.
Si seulement je pouvais être électrocuté
Je n'aurais plus à être à l'amende !

Pomme de terre : Mais enfin Petit pois, que dis-tu.
Jamais je ne laisserai cela avoir lieu.
Tu es mon ami et a bien des vertus.
Et te perdre serait pour moi, parbleu,
La plus grande affliction qui pourrait m'arriver.

Petit pois : Pourrais-tu je te prie considérer
Que dans tous les cas le paysan
Qui pourtant est un bien bon artisan
Viendra de toutes façons tous nous cueillir un jour ?
J'ai encore le souvenir cuisant d'Haricot
Mon meilleur ami, qui était un peu mégalo.
Oh ce n'était pas vraiment le grand amour.
Mais il nous a quitté, ce qui m'attriste vraiment.
Cela a causé en moi maints tracas affligeants
Mon esprit est perdu, mon esprit est paumé,
Il ne me reste qu'une seule option : Me tuer !

Pomme de Terre : Non attends, ne fais pas ça !
Tu ne manqueras pas seulement à moi !

Petit pois : Mais à qui donc fais-tu référence ?
Haricot est parti, je n'ai donc plus d'alliance
Avec un quelconque légume de ce potager !

Rutabaga : Petit pois, ceci est un mensonge éhonté !
Tu n'es certes pas le centre de tout.
Ce dont, j'espère, tu as conscience toi-même.
Mais il y a quelque chose de faux, jeune hibou,
Ce qui est faux étant que personne ne t'aime.


A suivre. Vers le chapitre 2

4 commentaires :

  1. Ca donne faim tout ça, vivement la suite !

    RépondreSupprimer
  2. Huh ! C'est meugnon ! =^-^= (il me rend tristounette le petit pois D: )

    RépondreSupprimer
  3. Omg cay tro bien olol !!§!§!

    Vraiment ^_^.

    RépondreSupprimer
  4. Pauvre petit pois é_è

    Sinon, t'assures vraiment pour les rimes, bravo ! :o

    RépondreSupprimer

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.