Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

lundi 26 avril 2010

Ultimate Spider-Man #1

Aujourd'hui je suis allé dans un magasin sympathique pour y acheter mon lot de presse et un peu de quincaillerie  for some reasons (détail secondaire mais voilà maintenant vous le savez.)
Conformément au fourbe keikaku de Marvel, après quatre mois de pause, Ultimate repart à zéro. Donc c'est le moment pour les gens qui l'achètent pas de commencer. D'ailleurs commencez, c'est un ordre.
Deux magazines sont actuellement disponibles dans les kioskes Français : Ultimate Spider-Man 1 et Ultimates Hors-Série 11. Pour les hors-série donc, rien ne semble changer en dehors de la couverture. D'ailleurs l'éternel Pour Lecteurs Avertis est apposé sur cet Ultimate Iron Man.
Pour USM, en revanche, c'est une autre affaire.
Spider-Man. Normalement tout le monde connaît le topo de base, c'est à peu près le même quel que soit la version. C'est l'histoire d'un jeune geek, Peter Parker, qui est un jour piqué par une araignée chelou. Et là, le drame, il obtient des super-pouvoirs liés à l'araignée. Concrètement il devient ultra fort, il a un sixième sens et il peut s'accrocher aux murs. NON, IL NE PEUT PAS TIRER DE LA TOILE. LE FILM EST A CE NIVEAU LA UNE ENORME CONNERIE. C'est un geek, vous vous souvenez ? Mais c'est surtout un geek accro de science. Il met donc au point une toile ultra résistante qu'il balance depuis des capsules attachées sous son bras. (Des lances toile, oui) Quand il est à court de munitions, il est donc dans la merde.Ça n'arrive pas souvent mais c'est déjà arrivé.

Sa version Ultimate est piquée par l'araignée dans les locaux d'Osborn, qui deviendra par la suite le Bouffon Vert, et là c'est le drame. Il affronte ensuite des ennemis de toutes sortes, notamment Wilson Fisk, le Caïd. Gwen Stacy, jeune fille blonde, sympathique, et fille d'un policier, ce qui lui pose des problèmes parce que c'est une TRU REBELZ LOL, devient rapidement son amie. Et là c'est le drame.
Que ce soit dans la lignée classique ou dans la lignée Ultimate, celle qui pourrait concurrencer Mary-Jane Watson en tant que petite amie/future épouse du héros décède violemment. D'ailleurs ça m'a énormément fait chier qu'elle ne crève pas dans le film 3. Elle aurait dû. Elle est passée de personnage tragique à personnage useless.
M'enfin bon dans la lignée Ultimate, elle est morte, mais pas tout à fait. De sombres histoires de clonage l'ont faite revenir. Elle redevient donc un personnage de la série et c'est plutôt sympathique de la part des auteurs, surtout quand on considère qu'elle peut se transformer en Carnage. (Une variante de Venom, le gros symbiote méchant qui veut tout poutrer surtout Spidey)
Peter Parker est aussi le neveu de May Parker. Celle-ci sait depuis peu  que son neveu est l'homme-araignée. Et finalement ça facilite la vie du héros, donc tant mieux en fait.
Deux autres personnages sont importants dans la vie du héros; des personnages qui viennent respectivement d'Ultimate X-Men et d'Ultimate Fantastic Four, deux publications qui sont malheureusement interrompues à tout jamais. Pour UFF ça me rend triste parce que le premier numéro d'UFF a été mon premier réel contact avec l'univers d'Ultimates.  Donc ces personnages : Kitty Pride, la mutante capable de phaser pour être intangible, et Johnny Storm, la Torche Humaine. Kitty est sortie avec Peter pendant un certain temps, sauf que c'était pas son vrai amour, donc bon, sa vie est un peu merdique, du coup, surtout qu'elle fait partie du même lycée que Peter depuis qu'elle a quitté les X-Men. Johnny est devenu pote avec Peter et Spider-Man séparément, mais n'a pas non plus tardé à apprendre la vérité sur ces deux-là.

Et puis le drame.

Magnéto, le très charismatique ennemi des X-Men, pète les plombs à cause de la mort de ses deux enfants, Pietro et Wanda. Il décide d'accomplir son keikaku de destruction du monde. Pour plus de détails, je vous invite à cliquer sur ce lien qui vous amènera à mon article consacré à Requiem, la fin d'Ultimatum, Ultimatum étant le crossover où Magnéto a purement et simplement enseveli New-York sous les eaux. Cela a entraîné la disparition d'un grand nombre de personnages.

Six mois ont passé depuis Requiem. Dans le comic, en tout cas. Pour nous ça en fait quatre, beaucoup d'attente tout de même. Avant d'ouvrir le comic, on remarque son nouveau packaging, et il n'est absolument pas foiré. Je regrette l'ancienne formule, mais la nouvelle n'en reste pas moins de toute beauté. Ensuite, j'ouvre.
Bon bah la mise en page est restée totalement identique. C'est un peu dommage, cela dit elle avait déjà été modifiée assez récemment, donc admettons. De toutes façons, les conneries du rédacteur en chef ne m'intéressent pas, moi je suis là pour la BD. Donc je commence à lire le truc.
Je n'aime pas le style graphique du nouveau dessinateur (David Lafuente) déjà, par rapport à ce qui avait déjà été fait. Pourtant, on s'y habitue, au fil des pages ça finit même par passer sacrément bien.
Au scénario on retrouve Brian Michael Bendis. Et là, j'approuve à mort. Car ce type surroxxe. Il ne fait pas de la merde, ça c'est sûr.
Le début commence plutôt pas mal, on nous met en situation en expliquant bien aux nouveaux lecteurs les tenants et les aboutissants du truc. Quatre éléments ont changé dans la vie du héros :
-Il sort avec Gwen.
-Le Daily Bugle, le journal où il avait un emploi, n'est plus.
-Depuis le dernier article tapé par J. Jonah Jameson, le patron du Bugle, les gens voient Spidey comme un héros national. D'ailleurs ça le gêne parce qu'il s'était habitué à ce qu'on le martyrise, le pauvre.
-Johnny Storm débarque chez lui sans prévenir, totalement paumé.
Le premier épisode du nouveau USM s'achève, comme d'habitude, par un cliffhanger; et le deuxième nous présente de nouveaux personnages avant de s'achever sur un autre cliffhanger. Il y a des choses qui ne changent pas, une fois que t'as commencé une histoire complète d'Ultimate, soit tu vas jusqu'au bout, soit tu t'es fait pigeonner.

Dans la catégorie des choses qui ne changent pas, Christian Grasse, le rédac chef Français, nous spoile encore la suite grave.
C'était un grand moment, surtout après tant d'ATTENTE, et en plus il me reste encore Ultimate Iron-Man à lire. Bizarrement je suis moins impatient; peut-être que mon attachement va davantage au personnage de Spidey, mais bon, ça m'empêchera pas de découvrir ce qui est arrivé au milliardaire. D'ailleurs j'ai commencé, et il est plutôt ruiné, il ne lui reste plus que cent millions de dollars. Le pauvre.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.