Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

lundi 12 avril 2010

Toutes ces histoires rigolotes que j'inventais autrefois

Aplanissons un peu : J'ai été haut comme trois pommes, à une lointaine époque, et à cette époque, j'aurais bien eu de quoi m'emmerder si j'avais pas inventé... DES HISTOIRES §§§ Bon bah bref en tout cas j'ai bien envie d'en parler ici parce qu'avec le recul, pour des trucs d'école primaire, ça avait un haut intérêt scénaristique.

 Donc concrètement, à cette époque, je faisais des rêves bizarres qui se passaient dans un même univers. Un espèce de château, dans lequel il y avait un grenier, où je me sentais aussi bien que dans mon lit. (Ouais j'étais dans mon lit en même temps, ceci explique cela.) Bon, je sais pas si ça venait du rêve ou si je l'ai inventé après, mais ce château a tout un background, avec des enfants en bas âge à l'entrée, qui sont là parce qu'ils ont échoué à un test, que moi j'avais brillamment réussi (ce qui fait de moi quelqu'un de SUPÉRIEUR). C'étaient des adultes, avant, ils ont rajeuni à cause qu'ils ont échoué. Bah perso j'ai réussi à prouver à la dame devant le grenier que j'étais pur, et je suis devenu propriétaire du château.

C'est un background assez euh... Bon okay disons juste que c'est un background et passons à la suite.
Concrètement j'ai inventé quelques personnages, par la suite, dans la cour de l'école primaire. A commencer par Stensten et Stensten. (Prononcez "Steunesteune")
Ces deux là en fait sont cousins. L'un est un mec fort gentil doté de POUVOIRS qu'on ne sait même pas d'où ils viennent; l'autre est juste une ordure qui veut asservir l'humanité. Le premier, que j'appelais par commodité le Gentil Stensten, m'a fait don de pouvoirs également. Toutes ces choses qui te font rêver quand t'es gosse : L'immortalité, la lecture dans les pensées, d'autres choses encore... Puis un jour il a eu une "bonne" idée consistant à tenter du clonage sur ma personne. L'avenir démontra qu'en fait c'était assez failant, car le résultat, qu'on appellerait désormais le Clone, était à ma personne ce que le méchant Stensten était au gentil.

Un peu plus tard, je suis entré au collège, et là je suis passé à la vitesse supérieure. Inspiré par une bande dessinée plutôt sympathique, dans laquelle des lettres de l'alphabet se parlaient, j'ai décidé de faire moi-même une bande dessinée avec des lettres dedans. Je suis parti sur les "I", simples à dessiner. Et j'ai appelé cette première tentative "Les Lettres font du Cinéma". Je suis pas allé chercher mon scénario très loin. Je me suis contenté de voler des trucs qui faisaient déjà partie de ma culture. Genre ces quelques épisodes de Vision d'Escaflowne que j'avais enregistré sur Canal +.
Peu importe, j'ai par la suite développé une histoire un peu plus complexe, basé sur un personnage que le monde entier reconnaîtra sous le nom d'Espion i. Une histoire encore un peu simpliste à l'époque, mais elle aura posé les bases d'un truc qui m'a tellement motivé que je l'ai fait durer pas mal de temps.
Au bout du compte ça donne quoi comme histoire ?
Au départ ça commence sur Terre, avec un mec qui se ramasse un virus dans son PC. Drame. Sauf que là il s'énerve et il balance son café (Fun fact : je n'aime pas le café et je n'en bois pas) sur son ordinateur. Et ça provoque un big bang dans une galaxie lointaine, très lointaine, donnant naissance à la planète des Lettres. Sur cette planète, les lettres ont une âme, peuvent se déplacer, et vivre en communauté comme tout bon peuple qui se respecte. Y a là deux scientifiques, un gentil et un méchant, bien sûr tout ça est très archétypé voire caricatural; en l'occurrence c'est le Prof X opposé à Z Obscur. Les deux ont un protégé. Pour le premier c'est i3. (Oui les lettres ont des numéros à leur côté pour les différencier) Pour le deuxième, c'est EDark. EDark qui va rapidement avoir des complices : i6, UMaléfique. Et il va se mettre à répandre le mal car c'est son karma. Sauf que i3 se transforme en Espion i grâce au Bracelet X que le Prof lui avait greffé dans son enfance et bousille EDark d'un Coup de poing Fatal. Un jour, Espion i a sauvé le monde des lettres de l'invasion des Ninjas Sombres, et à cette occasion a obtenu son "Attaque Suprême", un truc ultra puissant qui poutre tout d'un coup.

Et là c'est le drame. Il se retrouve opposé à Sans-Visage, patron de l'Organisation de l'Ombre, mais surtout virus à l'origine du monde. Enfin à l'origine, pas tout à fait, car le virus, pour survivre, s'était scindé en deux : Sans-Visage et Diabolik. Les deux virus fusionnent pour donner Démoniak, puis envoient le héros dans une autre dimension où tout est inversé. Aidé par le Prof Z et Espion E, il doit combattre l'Autre i3, qui, après la victoire d'Espion i, réussit à passer dans le monde de ce dernier. Pensez donc, un monde où il n'a pas une réputation de méchant vilain pas beau, c'est parfait pour son keikaku ! Car son keikaku consiste à contrôler le monde, peu importe lequel.

Voilà, c'était un article tout à fait inintéressant sur des univers auxquels vous n'aurez de toute façon jamais accès, merci d'avoir lu o/

1 commentaire :

  1. OH PUTAIN JE VEUX §§§
    Une histoire avec des persos charismatique ou encore des rebondissements impressionnants et des combats à la DBZ.
    On dirait trop un manga des années 80 :'''D

    RépondreSupprimer

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.