Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

lundi 26 avril 2010

Ultimate Spider-Man #1

Aujourd'hui je suis allé dans un magasin sympathique pour y acheter mon lot de presse et un peu de quincaillerie  for some reasons (détail secondaire mais voilà maintenant vous le savez.)
Conformément au fourbe keikaku de Marvel, après quatre mois de pause, Ultimate repart à zéro. Donc c'est le moment pour les gens qui l'achètent pas de commencer. D'ailleurs commencez, c'est un ordre.
Deux magazines sont actuellement disponibles dans les kioskes Français : Ultimate Spider-Man 1 et Ultimates Hors-Série 11. Pour les hors-série donc, rien ne semble changer en dehors de la couverture. D'ailleurs l'éternel Pour Lecteurs Avertis est apposé sur cet Ultimate Iron Man.
Pour USM, en revanche, c'est une autre affaire.

samedi 24 avril 2010

vendredi 23 avril 2010

Still Alive Fr

Il m'arrive d'avoir des idées rigolotes. Bon, là, l'idée, c'est que Still Alive, le magnifique générique de fin de Portal (Oh wait, si vous l'écoutez sans avoir joué au jeu, vous risquez de ne pas l'apprécier à sa juste valeur quand vous y jouerez, ET JE SAIS QUE VOUS Y JOUEREZ) a des sous-titres Français... Sympas. Sympas, okay, mais pas du tout satisfaisants si on a envie de chanter en Fr dessus pour le fun.
Donc du coup j'ai eu envie de réécrire la traduction pour qu'elle soit chantable, vous pouvez pas test. (Bon bien sûr je suis pas con, je vais quand même reprendre les trucs épiques de la trad officielle) Si je continue ce genre d'activité ludique, je pourrais envisager la traduction des cutscenes chantées des Sam & Max, ou encore une version chantée complète du Samouraï d'Acier (Sachant que j'avais déjà écrit des conneries sur la bande son de ce truc en 2007 et que je les trouve toujours suffisamment valables pour être utilisées.)
Enfin bref, on y va gaiement, d'abord avec un copié collé des paroles officielles, puis avec les paroles Fr préparées par moi-même. Oh et je vais même foutre une vidéo Youtube de Still Alive histoire de bien pouvoir apprécier ce chef-d'œuvre épique à sa juste valeur.

Donc ouais comme je le disais, la suite spoile Portal. Bonne lecture/écoute.

mardi 20 avril 2010

Sam & Max 301 : The Penal Zone



Dormez tranquille : Max a été réélu président des États-Unis d'Amérique. Cela dit, ce n'est pas ce qui nous intéresse dans ce premier épisode de The Devil Playhouse, la troisième saison des aventures du duo de choc, troisième saison qui, à l'instar d'un Runaway A Twist of Fate, n'évoque pas le fait que c'est une suite dans son titre, probablement pour acquérir des joueurs qui n'ont pas bénéficié des jeux précédents de la série.

vendredi 16 avril 2010

Il est minuit, Docteur Poche


Avant de parler de l'OUVRAGE, parlons un peu de ma "rencontre" avec le Docteur Poche. Ça s'est passé dans les pages d'un journal de Spirou assez récent, puisqu'il me semble que c'était en 2009. C'était pour un anniversaire lié au docteur, ou à son auteur Wasterlain, j'ai oublié. Quoi qu'il en soit, ils nous ont fait un beau numéro spécial concernant ce personnage, que je n'aurais jamais connu sinon. Eh bien je les en remercie, parce que ça m'a finalement encouragé à acheter le premier volume de la superbe intégrale du Docteur, qui est sorti récemment. Intégrale que j'ai littéralement dévoré, et dont je ne regrette absolument pas l'achat. (Sinon j'ai acheté l'intégrale du Trombone Illustré, j'en parlerai peut-être quand j'aurai tout lu)
Bon, je mens UN PEU quand je dis que ma première rencontre avec le docteur s'est faite par le journal de Spirou. L'album "Il est minuit, Docteur Poche" a inspiré une musique dans le disque Bandes Originales du Journal Spirou, qui se trouve être en ma possession car j'avais eu la bonne idée de le commander lorsque j'ai appris son existence. Au passage, la musique adaptée de QRN sur Bretzelburg est un win über épique.

lundi 12 avril 2010

Toutes ces histoires rigolotes que j'inventais autrefois

Aplanissons un peu : J'ai été haut comme trois pommes, à une lointaine époque, et à cette époque, j'aurais bien eu de quoi m'emmerder si j'avais pas inventé... DES HISTOIRES §§§ Bon bah bref en tout cas j'ai bien envie d'en parler ici parce qu'avec le recul, pour des trucs d'école primaire, ça avait un haut intérêt scénaristique.

Pokémon - Comparatif

Bon bah on REPARLE de Pokémon encore hein, et c'est même pas pour vous parler d'HeartGold... Quoique.
Non en fait j'avais pensé faire un comparatif entre tous les jeux de la série, sur tout ce qui est comparable, comme ça, pour le fun. Les jeux de la série étant Vert/Bleu/Rouge/Jaune, Or/Argent/Cristal, Rubis/Saphir/Émeraude, Vert-Feuille/Rouge-Feu, Diamant/Perle/Platine, HeartGold/SoulSilver, et prochainement Black/White. Je ne parlerai pas de ces deux derniers jeux parce qu'ils ne sont pas parus et qu'il n'y a que quelques screens qui circulent. Screens qui me laissent dubitatif pour le moment, d'ailleurs.

vendredi 9 avril 2010

L'anime de Pokémon

J'avais beaucoup fait mon troll sur cet anime. "Anime de merde, personnage principal de merde", et d'autres joyeusetés du même genre. Il n'en reste pas moins que TOUT LE MONDE a vu au moins un épisode dans sa vie. Donc du coup en attendant un article sur HeartGold, article qui ne viendra que quand j'aurai poutré Red (Donc du coup y a largement le temps), je vais quand même vous parler de Pokémon, mais attention, de son anime.
Je l'avais découvert un matin avec un épisode contenant un Papilusion rose. Puis je les ai vus assez dans le désordre. Bon, finalement j'ai quand même réussi à les voir de façon cohérente, mais j'ai mis le temps.

jeudi 8 avril 2010

Les épatantes aventures de Jules

Ça passait autrefois dans un magazine appelé Okapi; de sombres histoires de trahisons religieuses l'ont rendu libre puis l'ont fait débarquer à Spirou; et de plus le tome 1 a déjà été abordé par ici.

Jules. C'est une bande dessinée dont l'auteur est Émile Bravo, que certains, à une époque, n'hésitaient pas à qualifier de nouveau Hergé. Son style est plus proche d'une fusion entre Tintin et Spirou, mais il est vrai que ses bandes dessinées, y compris cette aventure de Spirou qu'est le Journal d'un Ingénu, regorgent de références à Tintin et à son univers.

Cela dit peu importe, malgré tous ces clins d'œil à peine voilés, Bravo a son propre style, et ce style est juste épique.


lundi 5 avril 2010

Lexique Internet non exhaustif

Finalement y a pas mal de termes utilisés, dans ce grand Internet. Je ne me prétends pas spécialiste, et il est clair que d'autres l'ont fait avant moi, mais, à usage de ces gens qui ne comprennent pas toutes les subtilités de cet INTERNET, je vais tâcher de faire une liste de termes et de leur signification. Comme prévu par le keikaku et par le titre, ce ne sera pas exhaustif. Parce que c'est dur de penser à tout.

samedi 3 avril 2010

Canal 5 Enrichment Program : Pokémon Trading Card Game - Episode 2


Canal 5 Enrichment Program : Pokémon Trading Card Game Ep2
envoyé par GoldNoway.

Hey guys ! Que vous l'attendiez ou pas, voilà la suite de notre épopée incroyable au coeur des CARTES POKEMON LEGENDAIRES.
C'est un business sérieux.

Et donc je n'ai rien de plus à dire. Ah si, lisez Artemis Fowl pour trouver la voie.

jeudi 1 avril 2010

Retour vers le futur


ÇA MANQUE D'ARTICLES SUR LES VOYAGES DANS LE TEMPS, DANS CE BLOG AU TITRE AUSSI ÉVOCATEUR.
C'est pourquoi aujourd'hui je vais évoquer une trilogie de films TEMPORELS qui roxxent INDUBITABLEMENT.
Désolé pour les minusculefags, mais il risque donc d'y avoir beaucoup de CAPS LOCK.

Nous allons commencer par le premier, dont la bande annonce est juste au dessus, ce qui est fort pratique.

Retour vers le Futur. Un film présenté par ce BG qu'est Steven Spielberg. Dommage, les boîtes n'en voulaient pas, à l'époque. Soit trop mature, soit pas assez. Et puis finalement il fut diffusé et remporta le succès que l'on lui connaît aujourd'hui.
Le film commence direct par une métaphore, avec ces dizaines de pendules qui font inlassablement Tic... Tac... Tic... Tac... Et là, le héros arrive. Marty Mac Fly, pas encore montré par la caméra. Il se met à nous montrer sa PASSION, qui est le ROCK, et saisit sa guitare pour jouer un morceau. Sauf que l'ampli explose. Le téléphone sonne, c'est son ami de toujours, le Dr Brown.



Parce que la Minute Jump s'est aussi aventurée à parodier ce film.

Le héros n'a pas ce qu'on peut appeler une vie facile. Son père doit obéir au très antipathique Biff Tannen, sa mère est alcoolique, et il a un oncle en prison. Il veut faire du rock de façon professionnelle mais il voit déjà arriver l'échec, se mettant de plus en plus à penser comme son père. Ah par contre il a une copine, c'est déjà bien.
Le doc le contacte pour lui dire de venir le retrouver sur le Parking de la Promenade des Deux pins, pour tester sa nouvelle invention, concrétisation de sa carrière : Une DeLorean convertie en machine à voyager dans le temps. C'est là que les Lybiens débarquent. Les terroristes (Hey, on avait peur des Lybiens, à l'époque, nofake) auxquels le doc avait volé le plutonium dont il avait besoin pour faire marcher le convecteur temporel (Serious business) tuent le doc et Marty se fait remarquer. HOLY SHI-, il doit fuir ! Il prend la voiture et atteint les 88 miles à l'heure requis pour voyager dans le temps, car il n'avait pas pensé à ça, et se passe de 1985 à 1955, l'année à laquelle le doc pensa pour la première fois au convecteur temporel. La date avait été paramétrée peu avant par lui, mais c'était plus un hasard qu'autre chose. Sauf que le même jour, les parents du héros se sont rencontrés. Et là, c'est le drame. Car Marty prend la place de son père dans le coeur de sa mère, et il va devoir tout déméler s'il veut rentrer chez lui sans DISPARAÎTRE DE LA RÉALITÉ.

Finalement il s'en sort pas trop mal; il arrive même à améliorer significativement ses conditions de vie dans le présent, tout en réduisant celles de Biff Tannen, qui sera son adversaire le plus ACHARNÉ au cours des trois films. Même en 1855 il devra se battre contre un mec de la même famille, tu peux pas test.
Mais ça nous amène au DEUXIÈME VOLET.


La fin de Back To The Future était relativement foireuse parce qu'ils avaient envie de finir par une private joke. Du coup ils ont été obligés de s'adapter et de littéralement commencer ce film... Dans le futur.
Un futur utopique et désormais proche de nous. Un 2015 qui n'existera jamais car trop... Futuriste; mais bon, ça s'accorde au keikaku.
Sauf que. Marty achète un almanach des sports et le doc le convainc de le laisser là, parce que ça ferait une brèche dans le continuum espace temps. GRAVE ERREUR. Biff Tannen vieux les OBSERVE. Il PREND L'ALMANACH et RETOURNE DANS LE PASSÉ se le donner à LUI-MÊME.
Il en résulte un présent perverti dans lequel le père de Marty est mort, et où c'est Biff en personne son père adoptif. Marty est à l'internat en Suisse et le doc se fera bientôt interner, c'est écrit dans les journaux. Ils mènent l'enquête. La date exacte du fuckin' time paradox se situe en 1955. COMME PAR HASARD. Cela pourrait-il signifier que ce moment est en réalité un point de liaison temporelle intrinsèque. Ou alors c'est une coïncidence.
On ne peut que remercier l'acteur qui jouait le père de Marty d'avoir refusé de reprendre son rôle, sinon on aurait eu de la merde se déroulant dans les années 60. C'est comme dans le premier film, il est heureux qu'ils aient remplacé une scène se déroulant dans une centrale nucléaire par cette PUTAIN DE MÉTAPHORE de la foudre qui frappe l'horloge du centre-ville §§§
Finalement le futur est sauvé, mais Marty est pas dans la merde car le doc a disparu à cause des nombreux bugs du convecteur temporel. Il reçoit un courrier l'informant que le doc est arrivé... En 1855.


PARCE QUE OUI APRÈS LE FILM INCESTUEUX CHELOU ET LE FILM FUTURISTE OVER 9000, ON NOUS ENVOIE DANS UN PUTAIN DE WESTERN §§§§§§
Un western où une fois encore le maître mot est... TIME PARADOX.
Marty part dans le passé avec l'appui du Doc de 1955 pour sauver le Doc du futur, qui meurt une semaine après lui avoir écrit une lettre affirmant qu'il était heureux, tué d'une balle par Bufford Tannen à cause d'un différend. Gosh. Mais il va avoir affaire à moultes difficultés :
-Bufford Tannen
-Cette jeune institutrice, Sarah Clayton, qui fait découvrir au Doc l'AMOUR LE PLUS PROFOND et qui le perturbe tant que rentrer en devient pour lui une épreuve quasiment impossible à surmonter
-La DeLorean, dont le réservoir d'essence a été percé. On est en 1855. L'essence, ça n'existe PAS.

La bonne nouvelle c'est que l'horloge de Hill Valley, élément au cœur des deux autres films, ce monument qui fut poutré par la foudre au point de l'empêcher de fonctionner, eh bien on assiste à sa CRÉATION, ce qui est un juste retour des choses pour nos deux protagonistes. Tant de métaphores, c'est beau.

Les Retour Vers le Futur se caractérisent par leur PUTAIN DE SCÉNARIO, leurs PUTAINS DE PROTAGONISTES, mais aussi par leur PUTAIN DE MUSIQUE. Et là, derrière, ce n'est pas n'importe quoi, puisque c'est un PUTAIN D'ORCHESTRE qui interprète la bande sonore de ces films OMGWTF ÉPIQUES.


Mais c'est aussi par son HUMOUR que cette trilogie se démarque; elle ne tombe pas dans le banal et innove à CHAQUE SECONDE.
Si je devais pas mater les Indiana Jones, qui manquent légèrement à ma culture cinématographique, je me les referais en VOST.

Car c'est un peu L'UN DES MEILLEURS FILMS DE TOUS LES TEMPS.
Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.