Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

dimanche 28 mars 2010

Sega Megadrive Collection : Sonic The Hedgehog / Sonic 2

Parce que j'ai pas de Megadrive, et parce que j'avais vraiment pas réussi à avancer les Sonic dans Sonic Méga Collection, on peut considérer que Sega Megadrive Collection est la première fois que j'ai véritablement eu l'occasion de jouer à ces gros morceaux du jeu vidéo.
Et donc c'est super récent du coup. De même que Ristar, mais celui-là je bloque ALORS BON.

Globalement sur les deux Sonic, une musique vachement entraînante, quoiqu'il y avait quelques moments prises de tête, mais bon peu importe. Quant aux graphismes c'est de la Megadrive, et normalement la Megadrive est tout sauf laide. Même Tintin, qui est une belle merde, a des graphismes plutôt bien réussis.
Houspillez-moi si ça vous amuse, j'ai du mal avec les jeux de plate-forme; et un jeu de plate-forme casual ou disposant de cheat est taillé sur mesure pour moi car là je suis sûr de terminer. Là en l'occurrence, le jeu PSP dispose d'un cheat tout à fait prévu par les programmeurs; à savoir la sauvegarde rapide. Donc du coup ouais j'ai fini ces deux jeux en cheatant :(
Car les Sonic, comme tous les jeux de l'époque, sont PLUTÔT hardcores. Mais pas autant que ça; quand on considère que les niveaux n'en restent pas moins bien construits, et la jouabilité fort fun.


Parlons-en des niveaux. Sonic 1 promettait la rapidité, c'était un MENSONGE. Les niveaux sont architecturés de façon si RETORSE qu'espérer courir, en dehors du premier niveau, est une utopie.
Par contre dans Sonic 2 là c'est tout de suite plus facile. Sonic 2 dans lequel j'avais galéré pendant des années sur la fin de Chemical Plant, mais là j'ai réussi du premier coup à piger pourquoi je n'y arrivais pas, et je me suis dit "Ah tiens je suis con". Mais c'était pour mieux me faire poutrer par la fin de la zone 2 ou 3 de Metropolis, jusqu'au moment où j'ai dit "Ouais okay je vais demander à mon ami l'Internet". L'Internet qui m'a dit qu'en fait le jeu me prenait pour un con et qu'il n'y avait qu'UNE et UNE SEULE façon de passer. Ce qui explique bien des choses.

Un Sonic 2 néanmoins plus simple qu'un Sonic 1 au deuxième monde ultra relou. Quoique. Quoique y a les boss de fin. Le boss de fin de Sonic 1 m'a désappointé au premier abord mais finalement je l'ai poutré, et j'ai pu voir un final plus que sympathique.
Le boss de fin de Sonic 2 est seulement cheaté, c'est tout. Même avec sauvegardes, j'ai eu toutes les peines du monde à le buter. Et puis j'ai pas fait la vraie fin parce que les niveaux bonus m'ont rapidement donné envie de gerber et que j'ai préféré boycotter.
Les niveaux bonus de Sonic 1 en revanche était fort sympathiques. Sauf que j'avais l'impression d'avoir affaire à un truc lancé exprès pour rendre les gens épileptiques, mais bon.

Ensuite je suis allé voir les options de Sonic 2. On pouvait prendre Tails tout seul, alors bon j'ai tenté. Pff mais, d'où il peut pas voler, c'est anormal. Du coup je ne jouerai jamais à ce jeu avec Tails, voilà.
Sinon le Sonic 1 n'a pas la technique du Spindash, ce qui est finalement plutôt triste, parce que j'ai toujours envie de la faire. Mais bon, tant pis.
Bah finalement ce sont des jeux d'anthologie, de qualité, mais durs. Après ils sont pas totalement insurmontables, et même si on faile on passe un excellent moment à y jouer.

2 commentaires :

  1. C'est pourquoi on a Sonic 3 & Knuckles qui combine le tout. =)!
    Pour la vitesse promise, me semble qu'il s'agissait plus au niveau "scrolling" que de la vitesse propre de Sonic (même s'il est assez rapide pour son époque).

    RépondreSupprimer
  2. Sonic The Hedgehog tue le mythe qui voudrait que terminer un niveau revient à maintenir appuyée la flèche droite et à sauter de temps à autre par-dessus les obstacles ; il suffit d'arriver à Marble Zone pour s'en rendre compte. Il n'y a que Green Hill Zone et Star Light Zone qui soient résolument axés sur la vitesse, à l'inverse de Sonic The Hedgehog 2 qui pour le coup dispose d'un design propice à une jouabilité plus rapide. Ce sont définitivement de purs jeux de plates-formes et pas une ballade de santé.
    Un conseil pour réussir les Special Stages de Sonic 2 : étudie les vidéos sur YouTube pour dresser à l'avance le chemin à suivre et ne les parcourt jamais avec Sonic et Tails ensemble, ce dernier te faisant perdre des anneaux à cause d'un foutu temps de latence.

    RépondreSupprimer

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.