Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

lundi 22 mars 2010

Screw TCG1 and the rules, I have Trading Card Game 2

Bon well, Pokémon Trading Card Game était ma foi une expérience tout à fait plaisante, et le fait est qu'on nous a littéralement PRIVÉ de sa suite. Partant du principe que ce jeu Game Boy Color ne paraîtra jamais dans nos contrées et que, de surcroît, le trouver en VO relèverait du miracle, je me suis décidé à le chopper par un autre moyen que si vous l'avez pas compris vous êtes pas très forts. Et au passage, les cartes causent en Anglais, du coup. (Sinon je comprendrais pas. J'apprends pas le Japonais, perso, voyez-vous.)

Eh bien c'est d'autant plus rageant que ce jeu ne soit pas paru en dehors du Japon que c'est l'une des plus grandes gagnances épiques de Pokémon. Sérieux. Un scénario innovant, des ajouts de folie qu'on n'a jamais revu depuis dans un Pokémon, des graphismes variés, une difficulté accrue, voilà à quoi on doit s'attendre dans cette suite directe !

Mais donc concrètement qu'est-ce qui s'y passe ? Pour commencer, on a le choix entre un garçon et une fille. Rien d'exceptionnel, me dira-t-on, mais c'est un peu le seul Pokémon Game Boy Color autre que Cristal à proposer ça. Rien d'exceptionnel non plus dans le fait de pouvoir courir, déjà présent dans TCG1, et pourtant pas inclus avant Rubis/Saphir, ce qui m'avait pas mal fait chier dans Or, qui est paru bien après le premier TCG.
On arrive au scénar, qui démarre sur les chapeaux de roue, avec des MÉCHANTS. Et ça, ça n'existait pas dans le précédent volet. Ces méchants se font appeler "GR". Green Rocket en VO, mais je suppose que si ça avait été traduit en France on les aurait appelé Groupe Rocket, étant donné que leurs cartes préférées sont issues de l'extension Rocket. D'ailleurs c'est merveilleux, les Pokémon obscurs sont présents dans ce jeux ! C'étaient les grands absents d'un Trading Card Game 1 qui se limitait à à peine Base, Jungle, Fossile et Cartes Promos.
Quoi qu'il en soit, la Green Rocket a dérobé toutes les cartes ! Et là, ça se démarque sacrément de tous les autres Pokémon : Le fourbe adversaire s'est d'ores et déjà arrangé pour contrôler le monde ! D'ailleurs, les champions d'arène sont la plupart du temps portés disparus ou corrompus par le leader Rocket.
Du coup, comme on est déjà théoriquement le maître de la ligue des cartes Pokémon (sauf qu'on n'a plus de cartes), le prof ne nous refait pas son tutorial, ce qui est heureux. Car le tutorial était tellement chiant que voilà, quoi. Par contre il nous donne un deck de départ ultra moyen. Parcourir un peu le monde permet de récupérer quelques boosters gratos; rien de transcendant cela dit. Pour les énergies, le "tutorial combat normal" est toujours là. Et puis on affronte le premier boss. Et là c'est assez merveilleux, car une fois battu, il donne carrément un deck entier. Cela dit certains adversaires ne donnent pas de cartes, et ça c'est triste.

Cette image est dédiée à tous les Chenifags. Surtout celui qui m'agresse tous les jours pour avoir sa dose de Chenipan, en fait.

Le système de jeu n'a pas changé d'un iota. Il intègre cela dit des nouveautés fort winnantes. Pour commencer, le héros porte sur lui un ordinateur portable. Fini les allers-retours entre l'arène et un PC fixe pour consulter ses mails, qui offraient à l'époque de TCG1 un booster à tous les coups. Cela dit, les mails ont ici moins d'intérêt car ils ne donnent pas forcément de booster. Maintenant, question : Qu'est-ce qu'ils attendent pour mettre la même chose dans un vrai Pokémon ? Quoique non, ça déséquilibrerait sûrement le jeu.
Les graphismes sont légèrement rehaussés, la bande sonore s'agrémente d'un thème ou deux, et une autre région est accessible après avoir fini la première, issue de TCG1. Un bémol cependant, vu que c'est en Japonais, on n'est pas du tout guidé pour savoir où aller. Enfin, c'était à prévoir je suppose.

Cela dit, ce jeu est tellement prenant que je ne pense pas retoucher au premier volet de la série un jour. Sauf si je veux jouer en Français.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.