Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

samedi 6 février 2010

Tengen Toppa Gurren Lagann

Un article entrecoupé de citations super connues mais qu'on n'aura jamais assez répété. Sinon y a un bonus à la fin.

Je voulais attendre, avant de parler de cet anime, d'avoir fini la VF. Qui, contrairement à beaucoup d'autres animes, est carrément réputée auprès des producteurs Japonais. Et c'est vrai qu'elle était sympa, agréable, tout ce que vous voulez, enfin en tout cas elle n'est effectivement pas foirée.

Quoi qu'il en soit, Gurren Lagann est un anime produit par les studios Gainax (ce qui en soi est un signe évident de qualité). Il se passe euh, disons sur Terre, mais pas la même que la nôtre. Dans cette Terre, l'humanité vit repliée sous terre, sans se douter que c'est sous la pression des hommes-bêtes de la surface qu'ils y sont.
Le héros, Simon, est, dans son cœur, dans son âme, foreur. Concrètement, il creuse pour étendre la surface de son village. A priori il a tout d'un anti-héros : Certes débrouillard, il n'en est pas moins petit et craintif. Heureusement, il a un pote qui le pousse à aller de l'avant : Kamina.


"Ta foreuse est celle qui percera les cieux !"

Ces deux-là, accompagnés de personnages secondaires lambda qui vont jarter de l'anim au bout de quelques minutes, et tant mieux en fait, essayent tant bien que mal de sortir de leur village, par tous les moyens. Ils échouent et se font réprimander par le chef, car vouloir sortir, c'est pas bien, et de toute façon "il n'y a pas de surface et ton père était un menteur, Kaminabruti."

Cette situation initiale avait tout pour s'enliser, MAIS. Un gros mécha (appelé Ganmen) débarque §§§
Il est rapidement suivi d'une snipeuse, Yoko, déesse du fanservice et donc personnage dont on aurait pu se passer mais qui est quand même sympa. Bien qu'elle ait le même prénom qu'une certaine asiatique dont je n'ai jamais lu les aventures.
Par la même occasion, Simon réussit à faire fonctionner un mini mécha qu'il a trouvé par "hasard", et que Kamina a tôt fait de baptiser Lagann. Ensemble, ils butent le gros Ganmen et s'envolent vers les cieux !


Omg Viral.

Nos héros se joignent à un groupe de rebelles humains, qui tente de poutrer l'envahisseur homme-bête avec ses maigres moyens.
Par la suite, Kamina s'arrange pour voler à l'envahisseur homme-bête un autre mécha. Après quelques modifications, il le rebaptise Gurren.
Tout pourrait aller impeccablement s'il n'y avait pas... Viral. Le deuxième personnage véritablement imposant de Tengen Toppa Gurren Lagann, le voici. Un homme-bête qui a tellement la classe que c'est quand même dommage qu'il soit obligé de se plier aux ordres. Il n'en reste pas moins un personnage ultra épique, qui même dans la défaite réussit à garder la classe la plus absolue. Il est tellement costaud que Gurren seul n'arrive pas à en venir à bout. Et là, le miracle.

"La fusion des âmes viriles : GURREN LAGANN"

Sur un coup de tête, Kamina proclame que Gurren et Lagann peuvent fusionner. Il teste. Et, aussi étonnant que cela puisse paraître, ça fonctionne. Quel BG ce Kamina, srsly.
Du coup la suite de l'aventure est égale à ce début, voire supérieure : Des combats empreints de SURPUISSANCE et de FOLIE, des dialogues à l'humour SUBTIL (même si certains des personnages auraient gagné à ne jamais exister, sérieux, surtout le type qui appuie sur les boutons des canons là, et les gémeaux qui sont juste lourds), des situations de plus en plus INSURMONTABLES.

Il n'y a qu'un seul point noir à cet anime, c'est son épisode 6, décliné en deux versions. La première, c'est du fanservice à l'état pur. Entendez par là que les héros se retrouvent dans une maison de bains et qu'ils en profitent.
La deuxième bon, ils sont dans les bains aussi, mais presque tout l'épisode est parasité par des flashbacks dont on aurait pu se passer.
Le pire avec cet épisode 6 c'est que par certains points il est indispensable pour comprendre ce qui arrive ensuite, bon.


Ceci résume incroyablement bien l'ensemble de l'épisode 6.

Sinon l'épisode 4 ou 5, je ne sais plus, n'est pas fait par la même équipe et est assez hideux graphiquement. En terme de scénar il est pas trop mal donc on lui pardonne. Enfin, on essaye.

"GIGA DRILL BREEEEEEEEEEEEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAKER §§§"

Le scénario relève de la gagnance épique. Qu'en est-il du reste ?
Le graphisme relève de la gagnance épique également. Sauf dans l'épisode où c'est pas la même équipe. Globalement ça reste quand même du béton : Une animation fluide, un character design de qualité, on n'en demande pas davantage.
Pour ce qui est de la musique, elle est à n'en pas douter une pierre angulaire de Gurren Lagann. Cela est surtout vrai dans la saison 2, qui introduit le fameux Row row fight the power. Et en plus je trouve que l'ending de la saison une est très. Moche.

Sinon ce qui est bien avec Gurren Lagann, c'est qu'à chaque épisode on croit que ça ne peut pas aller plus loin dans la folie, et qu'en fait le suivant nous démontre le contraire avec toute la force de sa vrille.

Comme vous avez été sages, c'est le moment du BONUS.

5 commentaires :

  1. "Gurren Lagann est un anime produit par les studios Gainax (ce qui en soi est un signe évident de qualité)"

    C'est une blague ? Dois-je rappeler que Gainax est tombé dans les abysses de la médiocrité au début des années 2000, que sa dernière œuvre un tant soit peu potable datait de 2001 (Mahoromatic), qu'il n'avait pondu que des navets depuis (He Is My Master, Petite Princesse Yucie) et que personne ne s'attendait à le voir sortir un blockbuster d'une telle qualité ? Pathétique, ce n'est pas parce que c'est le studio à l'origine de Neon Genesis Evangelion et de Gunbuster qu'on peut tout lui pardonner.

    "Il est rapidement suivi d'une snipeuse, Yoko, déesse du fanservice et donc personnage dont on aurait pu se passer mais qui est quand même sympa."

    C'est mignon, sauf que Gurren Lagann en lui-même est un énorme concentré de fan-service (Les références à Albator, Gunbuster ? L'animation et les combats ?), donc ton argument ne tient pas.

    "Le scénario relève de la gagnance épique. Qu'en est-il du reste ?"

    Un peu de développement ne ferait pas de mal. Ce n'est pas le synopsis pitoyable plus haut qui donnera envie à des néophytes de regarder l'anime.

    RépondreSupprimer
  2. "C'est mignon, sauf que Gurren Lagann en lui-même est un énorme concentré de fan-service (Les références à Albator, Gunbuster ? L'animation et les combats ?), donc ton argument ne tient pas."

    Non mais le fanservice positif genre références c'est cool, le truc dont on peut se passer c'est le fanservice de type boobs, vois-tu.

    "Un peu de développement ne ferait pas de mal. Ce n'est pas le synopsis pitoyable plus haut qui donnera envie à des néophytes de regarder l'anime."

    J'ai du mal à équilibrer entre "pas raconter grand chose" et "spoiler massivement", tu aurais préféré un spoil massif ?

    Sinon pour ce qui est de Gainax, okay, je veux bien, j'exagère.

    RépondreSupprimer
  3. "J'ai du mal à équilibrer entre "pas raconter grand chose" et "spoiler massivement", tu aurais préféré un spoil massif ?"

    Sauf qu'un synopsis ça consiste également à développer le milieu où il se déroule (abordé plus que très brièvement), les relations entre les personnages, l'ambiance globale et voire, si possible (ce qu'il était ici) faire la comparaison avec d'autres œuvres, par exemple littéraires. Ton résumé ici est digne de celui d'Animeka ou d'un site d'animes lambda - et je suis gentille. Si tu veux commenter un anime, vas-y jusqu'au bout et sois franc avec tes lecteurs.

    RépondreSupprimer
  4. Faudra que j'apprenne à développer, un jour. Cela dit, merci.

    RépondreSupprimer
  5. De rien. Même si ce que tu fais dans l'actuel est loin d'être exceptionnel, je pense que tu peux t'améliorer. Bonne chance pour la suite.

    (ah, et si tu pouvais te calmer sur les majuscules et les §§ à abondance, ce serait plus lisibles, merci)

    RépondreSupprimer

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.