Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

dimanche 28 février 2010

Spirou par Trondheim et Parme : Panique en Atlantique

- AVERTISSEMENT -
Le billet que vous vous apprêtez à lire est âgé de plusieurs années, et ne reflète plus ma personnalité ni mes opinions. Par conséquent, merci de bien vouloir le considérer comme une simple archive.
... Depuis Morvan & Munuera, je suis CIRCONSPECT au lancement d'un nouveau Spirou. Ces deux-là ont fait pas mal de choses pour la série, il est vrai, mais ils ont fait de la merde sur les origines du Z.
Les deux nouveaux auteurs sont de sales fainéants qui n'entrent pas encore en action et qui font à l'occasion une couverture débile ou deux pour le journal au lieu de commencer une aventure complète, alors que c'est pourtant LEUR DEVOIR. (Oui, je suis méchant, oui, un Spirou fait dans la précipitation risquerait d'être de la merde, mais je m'en fous, j'en ai marre d'attendre que ces deux-là se mettent au boulot)

En attendant, sur quoi se rabattre ? Sur Une aventure de Spirou et Fantasio par. (Qui est apparemment renommé Le Spirou de, mais j'emmerde royalement ce nouveau titre.)
Celle de Bravo, le Journal d'un Ingénu, était d'une qualité époustouflante, tant par la qualité des dialogues que par les réparties, des plus cinglantes. Au passage, Jules est passé aux éditions Dupuis et Bravo en a profité pour nous faire un petit crossover entre Jules et Spirou. C'était génial, et ça a aidé à digérer la pilule sur le fait qu'ils étaient en train de reprendre le tome 5, déjà paru depuis longtemps. (En gros ça veut dire que je me suis pas soucié de la BD, vu que je la connais, et que j'ai lu les strips rigolos au dessus à la place.)

Donc oui on se rabat sur cette série de spin-offs, qui winne parfois il est vrai. Parfois. Deux des albums sont particulièrement difficiles à digérer.
D'abord le Tombeau des Champignac. Un dessin un peu bof; du Franquin en moins bon, et Dieu sait que le graphisme de Franquin a fait son temps, et un scénario totalement brouillon, dont la seule once d'originalité est la destruction du château de Champignac. D'ailleurs Morvan et Munuera, dans une interview, confiaient qu'ils allaient peut-être faire référence à la reconstruction du château un jour ou l'autre.
Non seulement ils ont fait de la merde sur Aux Origines du Z, mais de toute façon ils quittent la série, alors BON, DE QUI SE MOQUE-T-ON AU JUSTE.

Le second album est aussi le plus récent en date : Le Groom Vert de Gris. J'ai déjà dû en parler. Mais ce truc est de la merde.
On passe sur le fait que ça se passe pendant la seconde guerre mondiale de même que le Journal d'un Ingénu, apparemment l'auteur n'avait même pas lu l'ouvrage d'Émile Bravo.
Par contre, deux choses m'ont dérangé :
-La symbolique DÉBILE du costume de groom qui change de couleur.
-Et surtout, le fait que ces ABRUTIS parlent en PUTAIN DE BELGE INCOMPRÉHENSIBLE ET ULTRA LOURD alors que des auteurs comme FRANQUIN ne se sont JAMAIS aventurés sur un tel terrain. (J'écris en caps lock parce que je suis vénère)

Mais par contre, les deux vraies gagnances épiques des Aventures de Spirou et Fantasio par, ce sont bien le Journal d'un Ingénu et les Marais du Temps. Ceux-là, il faut les lire.

Bref bref bref, ça nous mène au Journal de Spirou, qui depuis peu diffuse à suivre une nouvelle aventure de Spirou et Fantasio par. Cette fois-ci, c'est par Trondheim et Parme, comme le laisse supposer le titre.

Abordons rapidement les points forts de cette nouvelle aventure :
-Un graphisme pas moche, même s'il gagnerait à avoir un chouïa de réalisme en plus.
-Le retour, certes fugace, de Sprtschk (Fanserviiiiiiiiiiiice), un personnage super intéressant, mais décédé dans l'album où il fit ses premiers pas, le Voyageur du Mézozoïque.
-Les caractères des personnages en général sont bien trempés, et ce n'est pas plus mal.

Malheureusement y a aussi des points qui fâchent.
Déjà, le graphisme : J'en dis du bien, mais quand je l'ai eu entre les mains pour la première fois, je me suis dit "Okay quel est le fuck." Cela dit, ce n'est pas pire que les Géants Pétrifiés, qui était assez repoussant je dois dire. (Et ce sont les auteurs de CET album qui vont reprendre la série principale ? Pitié, Dupuis, reprenez Fournier ou engagez Bravo.)

Et surtout, le scénario.
La trame de fond en elle-même est sympa. Le background également. L'élément perturbateur est fort bien amené. Mais. Le problème, voyez-vous, c'est le personnage de Spirou.
Rien qu'à la première planche, je pousse un gros "Quel est le fuck."

TRONDHEIM, CET ABRUTI, A TOTALEMENT NÉGLIGÉ LA CONTINUITÉ DE SPIROU.

Je développe.
Cet album se passe, on nous l'annonce, juste avant le Voyageur du Mézozoïque. C'est toujours bon à savoir. Et nous pouvons constater que Spirou occupe son métier... De groom.
Spirou. Groom. Spirou qui a été viré du Moustic Hôtel dès sa première apparition. Spirou qui a exercé il est vrai, sous la houlette de Rob-Vel et Jijé, d'autres métiers fort enrichissants, notamment coach de boxe. Mais surtout. SPIROU QUI S'EST RAPIDEMENT RECONVERTI DANS LE JOURNALISME.
Je veux bien qu'il ait besoin d'argent. Après tout c'est un homme comme les autres, même si c'est un héros de BD. Après tout, contrairement à Tintin, il lui arrive d'exercer son boulot. Et il a même, une fois, tenté de remporter le jackpot d'un jeu télé. (Le démon du jeu nous aura tous, comme le dirait si bien Spip, et lisez la Jeunesse de Spirou si vous ne me croyez pas)

Mais qu'on m'explique pourquoi le background du personnage doit subir ce MASSACRE. Pourquoi ne peut-il pas être JOURNALISTE, comme il DEVRAIT L'ÊTRE.

Et Fantasio, n'en parlons même pas, c'est un personnage à plusieurs facettes, chaque auteur a décidé de mettre l'accent sur une en particulier, et en l'occurrence c'est l'appât du scoop et du gain qui joue ici. D'un autre côté, c'est mieux que le Fantasio qui invente des conneries avec une boîte noire stupide qui ôte toute originalité à la série. (Au bout de trois albums, la boîte noire, on en a assez soupé, sérieux)

Cela dit, rien ne pourra jamais être pire que cette horreur de Groom Vert-De-Gris. Et que la fin des Origines du Z.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.