Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

dimanche 28 février 2010

Spirou par Trondheim et Parme : Panique en Atlantique

- AVERTISSEMENT -
Le billet que vous vous apprêtez à lire est âgé de plusieurs années, et ne reflète plus ma personnalité ni mes opinions. Par conséquent, merci de bien vouloir le considérer comme une simple archive.
... Depuis Morvan & Munuera, je suis CIRCONSPECT au lancement d'un nouveau Spirou. Ces deux-là ont fait pas mal de choses pour la série, il est vrai, mais ils ont fait de la merde sur les origines du Z.
Les deux nouveaux auteurs sont de sales fainéants qui n'entrent pas encore en action et qui font à l'occasion une couverture débile ou deux pour le journal au lieu de commencer une aventure complète, alors que c'est pourtant LEUR DEVOIR. (Oui, je suis méchant, oui, un Spirou fait dans la précipitation risquerait d'être de la merde, mais je m'en fous, j'en ai marre d'attendre que ces deux-là se mettent au boulot)

En attendant, sur quoi se rabattre ? Sur Une aventure de Spirou et Fantasio par. (Qui est apparemment renommé Le Spirou de, mais j'emmerde royalement ce nouveau titre.)
Celle de Bravo, le Journal d'un Ingénu, était d'une qualité époustouflante, tant par la qualité des dialogues que par les réparties, des plus cinglantes. Au passage, Jules est passé aux éditions Dupuis et Bravo en a profité pour nous faire un petit crossover entre Jules et Spirou. C'était génial, et ça a aidé à digérer la pilule sur le fait qu'ils étaient en train de reprendre le tome 5, déjà paru depuis longtemps. (En gros ça veut dire que je me suis pas soucié de la BD, vu que je la connais, et que j'ai lu les strips rigolos au dessus à la place.)

Donc oui on se rabat sur cette série de spin-offs, qui winne parfois il est vrai. Parfois. Deux des albums sont particulièrement difficiles à digérer.
D'abord le Tombeau des Champignac. Un dessin un peu bof; du Franquin en moins bon, et Dieu sait que le graphisme de Franquin a fait son temps, et un scénario totalement brouillon, dont la seule once d'originalité est la destruction du château de Champignac. D'ailleurs Morvan et Munuera, dans une interview, confiaient qu'ils allaient peut-être faire référence à la reconstruction du château un jour ou l'autre.
Non seulement ils ont fait de la merde sur Aux Origines du Z, mais de toute façon ils quittent la série, alors BON, DE QUI SE MOQUE-T-ON AU JUSTE.

Le second album est aussi le plus récent en date : Le Groom Vert de Gris. J'ai déjà dû en parler. Mais ce truc est de la merde.
On passe sur le fait que ça se passe pendant la seconde guerre mondiale de même que le Journal d'un Ingénu, apparemment l'auteur n'avait même pas lu l'ouvrage d'Émile Bravo.
Par contre, deux choses m'ont dérangé :
-La symbolique DÉBILE du costume de groom qui change de couleur.
-Et surtout, le fait que ces ABRUTIS parlent en PUTAIN DE BELGE INCOMPRÉHENSIBLE ET ULTRA LOURD alors que des auteurs comme FRANQUIN ne se sont JAMAIS aventurés sur un tel terrain. (J'écris en caps lock parce que je suis vénère)

Mais par contre, les deux vraies gagnances épiques des Aventures de Spirou et Fantasio par, ce sont bien le Journal d'un Ingénu et les Marais du Temps. Ceux-là, il faut les lire.

Bref bref bref, ça nous mène au Journal de Spirou, qui depuis peu diffuse à suivre une nouvelle aventure de Spirou et Fantasio par. Cette fois-ci, c'est par Trondheim et Parme, comme le laisse supposer le titre.

Abordons rapidement les points forts de cette nouvelle aventure :
-Un graphisme pas moche, même s'il gagnerait à avoir un chouïa de réalisme en plus.
-Le retour, certes fugace, de Sprtschk (Fanserviiiiiiiiiiiice), un personnage super intéressant, mais décédé dans l'album où il fit ses premiers pas, le Voyageur du Mézozoïque.
-Les caractères des personnages en général sont bien trempés, et ce n'est pas plus mal.

Malheureusement y a aussi des points qui fâchent.
Déjà, le graphisme : J'en dis du bien, mais quand je l'ai eu entre les mains pour la première fois, je me suis dit "Okay quel est le fuck." Cela dit, ce n'est pas pire que les Géants Pétrifiés, qui était assez repoussant je dois dire. (Et ce sont les auteurs de CET album qui vont reprendre la série principale ? Pitié, Dupuis, reprenez Fournier ou engagez Bravo.)

Et surtout, le scénario.
La trame de fond en elle-même est sympa. Le background également. L'élément perturbateur est fort bien amené. Mais. Le problème, voyez-vous, c'est le personnage de Spirou.
Rien qu'à la première planche, je pousse un gros "Quel est le fuck."

TRONDHEIM, CET ABRUTI, A TOTALEMENT NÉGLIGÉ LA CONTINUITÉ DE SPIROU.

Je développe.
Cet album se passe, on nous l'annonce, juste avant le Voyageur du Mézozoïque. C'est toujours bon à savoir. Et nous pouvons constater que Spirou occupe son métier... De groom.
Spirou. Groom. Spirou qui a été viré du Moustic Hôtel dès sa première apparition. Spirou qui a exercé il est vrai, sous la houlette de Rob-Vel et Jijé, d'autres métiers fort enrichissants, notamment coach de boxe. Mais surtout. SPIROU QUI S'EST RAPIDEMENT RECONVERTI DANS LE JOURNALISME.
Je veux bien qu'il ait besoin d'argent. Après tout c'est un homme comme les autres, même si c'est un héros de BD. Après tout, contrairement à Tintin, il lui arrive d'exercer son boulot. Et il a même, une fois, tenté de remporter le jackpot d'un jeu télé. (Le démon du jeu nous aura tous, comme le dirait si bien Spip, et lisez la Jeunesse de Spirou si vous ne me croyez pas)

Mais qu'on m'explique pourquoi le background du personnage doit subir ce MASSACRE. Pourquoi ne peut-il pas être JOURNALISTE, comme il DEVRAIT L'ÊTRE.

Et Fantasio, n'en parlons même pas, c'est un personnage à plusieurs facettes, chaque auteur a décidé de mettre l'accent sur une en particulier, et en l'occurrence c'est l'appât du scoop et du gain qui joue ici. D'un autre côté, c'est mieux que le Fantasio qui invente des conneries avec une boîte noire stupide qui ôte toute originalité à la série. (Au bout de trois albums, la boîte noire, on en a assez soupé, sérieux)

Cela dit, rien ne pourra jamais être pire que cette horreur de Groom Vert-De-Gris. Et que la fin des Origines du Z.

samedi 20 février 2010

Ace Attorney Investigations - The proof is in the pudding !



Est-ce l'enthousiasme du moment ? Est-ce que je ne suis pas un peu irresponsable de poster à propos d'un jeu avant de l'avoir terminé ? Oh et puis on s'en fout, Ace Attorney Investigations, qui est paru hier en Europe, surbute sa race, tu peux pas test.



Miles Edgeworth : Ace Attorney [Investigations], est un jeu DS de la série des Ace Attorney, comme son titre l'indique. Le titre Perfect Prosecutor aurait été plus sympathique mais peu importe, et puis après tout l'identité de la série est respectée donc ça va.
Comme annoncé, il nous met dans la peau de Benjamin Hunter, en langue Anglaise uniquement car ils ne sont pas foutus de comprendre que ne pas traduire le jeu précipitera la fin de la licence, qu'est-ce qu'ils sont cons chez Capcom France.


Peu importe ! On ne nous fait au moins pas le coup des deux AA précédents, consistant à ne pas inclure la version Anglaise, juste pour faire chier. Donc euh bah jouons à AAI en Anglais alors, y a pas le choix. Même si ça reste une belle bourde de la part de l'éditeur.
Eh bien ma foi, il n'y a pas à être déçu du voyage. Pour changer, on incarne le procureur, ce qui est bien. Il se retrouve pris dans un enchevêtrement d'affaires fort compliquées. On le trouve au lancement du jeu bien embêté, il est rentré dans son bureau vers 2 heures du matin, et y a trouvé un cadavre.
Notre ami Hunter, un peu dégoûté de la vie du coup, décide, dans un réflexe propre à son métier, de mener l'enquête. En tant que procureur, il a DES SKILLS que Phoenix Wright n'a pas.
Pour commencer, quand il trouve une contradiction dans le décor, il peut présenter une preuve qui démontre la contradiction, en s'écriant EUREKA, ce qui est bien.
Ensuite, on a accès à un onglet appelé "Logic", permettant à Hunter de relier ses pensées entre elles. Ce système s'avère beaucoup plus intéressant qu'un magatama ou qu'un bracelet chelou.


Outre ces nouveautés de système, il y a également une nouveauté dans les décors, et pas des moindres : On contrôle le personnage en sprite vu du dessus, ce qui rend le système de déplacement beaucoup plus immersif que celui d'un Ace Attorney classique.
On peut même bloquer des heures dans un lieu sans voir le temps passer, du coup. (Je dis juste ça parce que ça m'est arrivé)
La maniabilité sur le terrain est efficace, que ce soit au stylet ou aux boutons, mais se révèle à la fois plus agréable au stylet et plus précise aux boutons, donc on alternera en fonction des besoins.
Et puis dans les dialogues, on revient à une vue de Ace Attorney classique, à ceci près que jusqu'à deux personnages sont affichés sur un écran et qu'ils sont à chaque fois tournés vers la droite ou vers la gauche, un peu comme les sprites de tribunaux. Du coup c'est parfait, je préfère ce type de sprite aux sprites de face. En passant, Hunter est entièrement personnifié, contrairement à Phoenix que l'on ne voyait pas du tout pendant ses propres phases d'enquêtes.


Oh, tiens, Maguy est de retour.

Outre la phase d'Investigation, AAI dispose également d'une phase de Témoignage+Contre-Interrogatoire, dans la grande lignée des Ace Attorney, à ceci près que Hunter mène la danse en dehors du tribunal; ce qui est parfaitement logique. Faire des phases de procès aurait pu s'avérer intéressant, mais le boulot du procureur tel qu'il est présenté dans les AA ne donne pas tellement envie d'y jouer. En l'occurrence, Hunter n'est généralement pas la personne en charge de l'affaire. Il s'incruste plus ou moins volontairement dans l'enquête. Ainsi, dans l'affaire une, son enquête est entravée par Portsman, le procureur justement en charge de l'affaire.
Maintenant, parlons un peu de l'OST. Elle est plus calme que celle des Ace Attorney. Parfois, elle perd même en efficacité par rapport aux anciennes musiques. Mais certaines s'avèrent de purs coups de génie, et l'ensemble reste des plus agréable à écouter.
Pour ce qui est, enfin, des voix des personnages, le doublage est sacrément réussi. L'Eureka d'Hunter est loin d'être un ratage, et le Not so fast tonné par Lang, l'agent d'Interpol, est juste la meilleure des répliques jamais prononcées dans un Ace Attorney, loin devant les Objections.

En terme de scénario, AAI se révèle également fort efficace. Les enquêtes sont au moins aussi tortueuses que de coutume, et l'on ne va pas s'en plaindre. Le fanservice est de rigueur, avec de fort nombreuses références aux autres jeux de la série. Le joueur qui vient de débarquer survivra, je pense, étant donné qu'il est beaucoup moins prononcé que celui de Sam & Max Season 2. (Qui n'est pas si gênant que ça quand j'y repense)
AAI est loin d'être un ratage, et ce n'est pas parce qu'il n'est pas foutu de parler autrement qu'en Anglais qu'il faut rater ce monument du jeu vidéo, prouvant que ses créateurs maîtrisent encore leur sujet et n'épuiseront pas le filon de sitôt !

Et si vous n'êtes pas d'accord, je vous ordonne d'aller jouer à la démo.

mardi 16 février 2010

Les épatantes aventures de Lucky Luke - Episode 4 : LE COMBAT FINAL


Les épatantes aventures de Lucky Luke épisode 4
envoyé par GoldNoway. - Cliquez ici pour plus de vidéos de jeux sur console et PC.

Aujourd'hui, deux niveaux "seulement". Mais ça n'empêche pas la vidéo d'être longue et pourtant je ne foire pas.
Y aura-t-il d'autres vidéos ? C'est ma foi à voir, en attendant je retourne jouer au Sanglot des Cigales, reçu aujourd'hui.

Sinon pour ceux que ça intéresse, j'ai déjà terminé Lucky Luke sans cheat sauf le niveau de la Tornade :fool:

lundi 15 février 2010

La théorie du complot, ou pourquoi Steam, LucasArts et Jésus nous mentent

CheniPAW dit :
star waaaaaaars
le fidèle plagieur de Alien \o/

PK Warp dit :
alien a inventé l'espace
et les extraterrestres
et les monstres
star wars l'a plagié vu que ça se passe dans l'espace, y'a des ET et des monstres
logique

CheniPAW dit :
Jesus a inventé le fait que yai des trucs au dessus de nous
Star wars a plagié Jesus

PK Warp dit :
donc alien a plagié jesu

CheniPAW dit :
nan
Alien roxxe

PK Warp dit :
mais comme jesus n'est qu'un prophète pour les hommes parmi tant d'autres

CheniPAW dit :
puis jesus est un alien

Viral F. Lupin dit :
CheniPAW
tu es en train de sous entendre que Star Wars ne roxxe pas
LOGIC ERROR

PK Warp dit :
jesus a plagié la religion
mais la religion est née de la connerie

CheniPAW dit :
?
star wars est un bon film

PK Warp dit :
donc la religion a plagié l'humanité
so
be it

CheniPAW dit :
t'façon, au commencement il n'y avait rien

PK Warp dit :
exact
et c'est à partir de la manière inorganique

CheniPAW dit :
puis, Captain falcon a montré ses moves à Chuck norris

PK Warp dit :
que s'est formée la matière organique

CheniPAW dit :
et là, l'univers a été créé

PK Warp dit :
s'il n'y a rien au commencement, cpt falcon et chuck n'existaient pas

CheniPAW dit :
puis Chuck a invité Falcon à une soirée gateau
mais le gateau était un mensonge
et Chuck a backstab Falcon

Shihna dit :
peut on me dire l'origine du sujet ? ahdé"

CheniPAW dit :
c'est pour ça que Falcon n'existe plus que dans les jeux
star wars

PK Warp dit :
alien qui a plagié star wars

Viral F. Lupin dit :
NON
ATTENDS

PK Warp dit :
on est passé d'alien et star wars à l'origine de l'univers

Viral F. Lupin dit :
ALIEN A PLAGIE STAR WARS QUI A PLAGIE JESUS QUI A PLAGIE ALIEN
FUCKIN TIME PARADOOOOOOOOOOOOOOOOOX

CheniPAW dit :
FUCK YEAH

Shihna dit :
o_o

PK Warp dit :
BGKAEL une étape !

Shihna dit :
attend
wat
alien a plagié star wars
stars wars a plagié jesus
alors que jesus a pagié alien
WAT WAT WAT

PK Warp dit :
oh god

Shihna dit :
AWESOME

PK Warp dit :
oh man
oh god

CheniPAW dit :
nan

PK Warp dit :
oh man
OH GOD
OH MAN

CheniPAW dit :
s'l'inverse

Shihna se pend

PK Warp dit :
OH GOD

Viral F. Lupin dit :
la principale conclusion c'est que Georges Lucas est Jésus

PK Warp dit :
alien a plagié jesus
qui a plagié star wars
qui a plagié alien

CheniPAW dit :
star wars plagie alien, alien plagie jesus, jesus plagie star wars
et 2+2=10

Viral F. Lupin dit :
en base 4, tout va bien

CheniPAW dit :
tout est lié!

PK Warp dit :
2 +2 = qpdhncvsdevjiosdhifg
25
oui
tout va bien

Shihna dit :
@_@

CheniPAW dit :
mais en fait Jesus
était un spy!

Viral F. Lupin dit :
.
Non
Ce n'est pas vrai

PK Warp dit :
team fortress 2 a plagié alien

Viral F. Lupin dit :
En fait
Jésus
Ce n'était pas un spy
C'était
UN TRAP

CheniPAW dit :
...

PK Warp dit :
jesus a plagié star wars

CheniPAW dit :
d'où les cheveux longs et le serre tete

PK Warp dit :
tf 2 a plagié alien
tout commence à se rejoindre

CheniPAW dit :
comme chewbacca

Viral F. Lupin dit :
HOLY SHIT

CheniPAW dit :
chewbacca is a trap!

Viral F. Lupin dit :
TEAM FORTRESS 2 VIENT DE STAR WARS

PK Warp dit :
I'm not your buddy, guy !

Shihna dit :
D:

CheniPAW dit :
mais alors, les ewoks aussi?

PK Warp dit :
He's not your guy, friend !

Viral F. Lupin dit :
NON
ATTEND

PK Warp dit :
I'm not your friend, buddy !

Viral F. Lupin dit :
TEAM FORTRESS 2
A ETE PRODUIT PAR JESUS
OR JESUS EST GEORGES LUCAS

CheniPAW dit :
nan

PK Warp dit :
WE WANT
MORE MONEY
YEAH MORE MONEY

CheniPAW dit :
par jesus ET alien

PK Warp dit :
MORE MONEY

Viral F. Lupin dit :
DONC TEAM FORTRESS 2 EST UN JEU LUCASARTS CAMOUFLE
DONC VALVE APPARTIENT A LUCASARTS

CheniPAW dit :
donc c'est un jeu de Rypley et de lucas!

Viral F. Lupin dit :
DONC LE PARTENARIAT ENTRE VALVE ET LUCASARTS EST UN PIEGE

CheniPAW dit :
ripley

Viral F. Lupin dit :
DONC STEAM APPARTIENT EN VERITE A LUCASARTS
QUI POUR SA PART EST GERE PAR JESUS
DONC QUAND ON ACHETE UN JEU STEAM
ON FINANCE UNE SECTE §§

CheniPAW dit :
oooh

PK Warp dit :
what does canada EXACTLY want ?
WE WANT
MORE MONEY

CheniPAW dit :
la map CROSSyard prend tout son sens
tout comme l'église de Hl²!
OMGOMG
on a une piste les mecs!

Viral F. Lupin dit :
j'avoue
et ne parlons même pas de la scène du mariage dans Monkey Island

PK Warp dit :
en fait
monkey island a plagié hl²
qui a plagié painkiller

CheniPAW dit :
nan

PK Warp dit :
qui a plagié darkstalkers

Viral F. Lupin dit :
Juste un truc

PK Warp dit :
qui a plagié portal
qui a plagié jesus, donc team fortress

Viral F. Lupin dit :
HL2 est paru après Monkey Island, chronologiquement

CheniPAW dit :
Monkey island a plagié la planete des singes

PK Warp dit :
qui lui-même a plagié alien

Viral F. Lupin dit :
tu viens donc de diviser par zéro

PK Warp dit :
exact

CheniPAW dit :
nan

PK Warp dit :
encore un coup de BGKAEL

CheniPAW dit :
car 0=2
donc il a divisé par 2
donc Hl² deviens Hl1

Viral F. Lupin dit :
en base 4 il a divisé par 5

CheniPAW dit :
par 12

Viral F. Lupin dit :
...
ah ouais merde D:
peu importe

CheniPAW dit :
qui multiplié par 3.5 donne 42
ce qui est logique

Viral F. Lupin dit :
.
Donc.
La théorie du complot prend place petit à petit.

CheniPAW dit :
car 3.5 est une valeur de gateau
mais pas de mensonge
tout comme le complot contre les foret noires!

dimanche 14 février 2010

Exploration d'un subconscient fort étrange

La nuit dernière il m'est arrivé QUELQUE CHOSE DE RARE : J'ai fait un rêve.
Si j'en parle aujourd'hui, ce n'est pas sans raison. En effet, il était DES PLUS WTF et mérite de rester gravé pour la postérité.

Donc. Concrètement. Et il est possible que ce ne soit pas tout.
C'est l'histoire d'un mec et d'une fille dans une voiture. Le mec a laissé la fille conduire son automobile; et donc elle est toute joyeuse. Ils se rendent à une convention très importante. On ne sait pas laquelle mais toute leur vie va s'y nouer donc...

Mais dans sa joie, la demoiselle va TROP LOIN. Son ami est trop dèg et lui dit "Regarde ce que tu as fait D:, dépêche-toi de faire demi-tour."
Alors bien sûr faire demi-tour est TROP FACILE. Elle avise un parc. Elle y entre. (Toujours dans sa voiture avec son mec) Et elle continue.
Et là... HOLY SHIT C'EST L'OCÉAN.
On va laisser là nos tourtereaux qui vont probablement rompre (Mais j'extrapole, je ne sais même pas s'ils s'aimaient, s'ils étaient frère et sœur ou autre chose, enfin bon la thèse des fiancés reste la plus probable vu que c'est de mon esprit tordu que ça sort) car euh, voilà, je passe du rang de spectateur au rang d'acteur D: Je me retrouve à leur place, la voiture a disparu, et je suis au bout du parc. L'eau clapote à mes pieds. Y a un grand fossé donc si je fais un pas je vais me retrouver entièrement submergé, ce qui est un peu une arnaque.

Alors inocemment je fais demi-tour. Je parcours gaiement ce parc, avec l'eau à mon côté droit. Et là, drame. L'eau commence à monter. Quoi, c'était pas déjà la marée haute ?
Du coup je me retrouve submergé. Mon keikaku est foutu. Je m'accroche à une barque qui sort de je ne sais où. Je crois qu'elle était sur la voiture et que je l'ai récupérée à la disparition du véhicule.
Sur le moment je suis un peu paumé, du coup je pense même pas à monter dans la barque. Je dérive, toujours accroché.
Je vois des bateaux au loin. Je suis potentiellement sauvé. Joie. Et en plus je m'approche d'eux !
Ah bah j'avais raison, un couple de pêcheurs me récupère. Ils m'emmènent ensuite à une rive à côté de laquelle il y a un restaurant. Nous entrons. Je ne sais pas pourquoi j'y vais mais, disons que c'est pour me remettre de mes émotions, car c'était plutôt mouvementé.
Je m'installe. Je vois des espèces de croques-monsieur maritimes sur les tables. En attendant d'être servi, je check le matos électronique que je transportais depuis le début. Ma DS et mon téléphone portable. Eh bien loin d'être foutus, ils fonctionnent encore !

Et puis une serveuse arrive. Elle me demande si c'est bon. Je confirme. Elle me donne un plat à base de saumon alors que je n'avais rien commandé.

Et là ça s'arrête. Dommage. Car ça avait du POTENTIEL. Mais on se sera quand même bien amusé, ma foi.

Figurines d'Astérix !

Parfois, Kinder Surprise s'empare de licences qui valent vraiment le coup d'être exploitées par la firme de l'œuf en chocolat. Pour exemple, je prendrai simplement le Seigneur des Anneaux. Cette collection m'avait beaucoup plu dans la mesure où, alors que j'étais en vacances en Allemagne, je me suis acheté un paquet avec des figurines qui n'ont jamais été offertes en France. (Par contre j'en ai paumé une, ce qui m'énerve énormément)

Quoi qu'il en soit, je vais plutôt vous parler d'une licence sur laquelle je suis tombé lors de mes années d'école primaire. C'était en CP, a priori. Cette licence, j'espère que vous l'aurez compris en lisant le titre, c'est Astérix.

Après coup, je me suis rendu compte que Kinder avait une stratégie marketing à l'époque assez foireuse. Les figurines Astérix n'ont en effet pas le moins du monde été mises en avant, à ceci près qu'elles étaient données dans des boîtes bleues. Un vrai bonheur d'en trouver une. C'est d'ailleurs la première fois que Kinder s'est permis une telle fantaisie, je crois.

Là direct j'enchaîne avec une anecdote personnelle parce que je le vaux bien :
Bah voilà, j'avais emmené mes figurines à l'école (C'est pour ça que je me rappelle en quelle classe j'étais), notamment Panoramix et son chaudron. J'ai paumé Panoramix. Juste Panoramix. Je le cherche, avec grande anxiété; et là je vois un mec. "Hey, j'ai perdu une figurine de Panoramix, tu ne l'as pas vue ?" "Euh, non."
Du coup j'ai passé deux ans avec un chaudron inutile et une énorme frustration que seul quelqu'un qui a paumé une partie d'un truc en deux parties peut avoir connu, et que je n'ai jamais ressenti sur la figurine du Seigneur des Anneaux car de toute façon je sais qu'elle est quelque part chez moi. Je ne sais juste pas où.

Deux ans, seulement ? Oui. Car en CE2, je revois cette même personne à qui j'avais demandé si elle avait vu ma figurine (Oh je l'ai pas mal croisée entretemps bien sûr), et elle m'exhibe fièrement sa collection.
Wait.
DEUX PANORAMIX POUR UN CHAUDRON. HA HA, JE T'AI CONFONDU, MISÉRABLE VOLEUR. Mais du coup je savais pas trop comment gérer ça, alors j'ai dû ruser. Je lui ai dit "Hey, tu m'échanges ton Panoramix ? Euh, donne-le moi maintenant et je te passerai autre chose plus tard..."
Sauf que du coup comme il n'a jamais vu la couleur de la soi-disant "autre chose", il est allé se plaindre à sa mère que c'était moi le sale voleur, et sa mère est tombée sur la mienne, à qui j'avais fort heureusement expliqué l'affaire, donc en fait j'ai toujours mon Panoramix o/

Sinon pour ce qui est de la collection de figurines de l'époque, elle était, je l'ai compris bien plus tard, basée sur le film Astérix chez les Indiens, un film ma foi fort sympathique à bien des égards, même si les films scénarisés par Goscinny sont inégalables. (Astérix et Cléopâtre, les Douze Travaux.)
Une seule déception sur cette collection, la figurine d'Astérix. Elle était en effet dans sa pose "Statue de Liberté", issue du film. Une pose sympathique, il est vrai, mais on ne peut pas dire que, dans toute mon imagination de môme n'ayant pas vu le film, j'aie vraiment réussi à jouer avec. Bon, un peu quand même. Mais...

La deuxième collection Astérix, enfin il me semble, je vais peut-être me foirer sur l'ordre de parution du coup, c'était aussi du Kinder Surprise. Pour être exact, c'était une collection neutre : Adaptée des albums, mais sans thème particulier. C'était un truc hivernal, et y avait même une superbe boîte "collector", dans laquelle je range du coup toutes mes figurines Astérix de cette taille-là (Parce que j'en ai de trois tailles différentes).
Alors là, c'était véritablement la collection du win absolu. Malheureusement, la figurine d'Astérix déçoit une fois encore. Cette fois, il est en train de boire sa potion magique. Comment on peut jouer avec ça ? D:

Troisième collection. Ce n'est pas du Kinder. Mais c'est exactement la même taille. Du coup j'ai associé les deux. En fait, c'était un calendrier de l'avent qui offrait en tout et pour tout trois figurines aléatoires sur un lot de... 6, il me semble, mais je ne suis pas sûr. Là j'ai eu du pot, j'ai eu Obélix, que je n'avais jamais eu, et Cétautomatix, que je n'avais jamais eu non plus. La troisième figurine est un soldat romain qui salue, et qui, à l'image d'un Astérix, n'est donc pas forcément le plus pratique à jouer.

On en est déjà à trois. Vous croyez que ça va s'arrêter ? EH BIEN NON.
A la sortie du film Astérix chez les Vikings, une nouvelle collection offerte par les Kinder Surprise a été lancée. Et là, ça se dégrade. Sérieux. J'ai eu un nouvel Obélix. Idéfix est à ses côtés, ça j'apprécie, mais Obélix en lui-même est SI LAID.
Puis bien sûr on a les personnages inédits et propres au film, et ça je trouve que ça faile, car la bande dessinée est largement supérieure. Et puis la figurine de Goudurix. Elle foire totalement. La déception n'est pas totale car la figurine d'Astérix a enfin une pose jouable. Malheureusement, en terme de reproduction, je préférais la toute première. M'enfin on peut pas tout avoir.

Dernière collection en date, pour les "50 ans d'Astérix" : Les personnages viennent lui offrir des cadeaux. Là j'ai eu du pot, j'ai cinq figurines différentes et aucune en double o/
Du coup j'ai un nouvel Astérix. Celui-là a un cadeau en main, ça foire. Mais les autres persos aussi ont un cadeau; c'est pour l'offrir à Astérix. Et sérieux, ils ont tous l'air con, exception faite de Barbe Rouge, figurine exceptionnellement réussie je trouve.

Tout cela nous mène à des collections d'Astérix qui sont de moins en moins bien au fil du temps, mais qui recèlent toujours un certain potentiel. Peut-être la prochaine sera-t-elle la bonne ?

samedi 13 février 2010

Les épatantes aventures de Lucky Luke - Episode 3 : La lutte contre le scrolling

Bon. Nous poursuivons, direct, là, comme ça. Vidéo 3. De Lucky Luke.


Les épatantes aventures de Lucky Luke épisode 3
envoyé par GoldNoway. - Plus de jeux vidéo !

Voilà. Dans la vidéo du jour, vous pourrez noter de l'humour bidon, un peu d'actualité, et aussi je parle un peu de gens sympas. Du coup je vous mets des liens vers leurs blogs.
L'usine à problèmes du Concombre masqué, le Néant Vert d'Amo, What did Youe Expect.
Ceux-là sont sur Aggregamers.
Et bonus de qualité, le Velvet Video Burger, un super programme communautaire qui joue en ce moment même à Metroid ! J'y participerai peut-être un jour. Mais pas au Metroid.

vendredi 12 février 2010

Les épatantes aventures de Lucky Luke - Episode 2 : Jeu de cartes sous une pluie diluvienne

Au programme aujourd'hui : Je vais mourir. Beaucoup. On essayera de faire mieux la prochaine fois. Quitte à recommencer le troisième volet. Car je sens que je vais souffrir dans le niveau suivant. :<



Pathé = Débiles mentaux profonds

- AVERTISSEMENT -
Le billet que vous vous apprêtez à lire est âgé de plusieurs années, et ne reflète plus ma personnalité ni mes opinions. Par conséquent, merci de bien vouloir le considérer comme une simple archive.
Bon, voilà, j'ai une grosse envie de gueuler contre Pathé, car cet éditeur a des pratiques plus que douteuses. J'ai, en été dernier, fait l'éloge de Blood : The Last Vampire, qui est, il est vrai, un superbe film. Et un superbe dessin animé. Là il est paru, édité, je vous le donne en mille, par Pathé. Rien d'exceptionnel il est vrai; après tout je possédais dores et déjà un exemplaire du dessin animé édité par Pathé, donc bon, ils ont la licence, ils l'exploitent, c'est tout à fait naturel.

Là du coup je prends l'"édition prestige" contenant de surcroît le dessin animé (Note : C'est son seul "avantage"). Le fait que la boîte soit identique à celle que je possédais déjà, sauf pour le graphisme, aurait dû me mettre la puce à l'oreille mais bah, vu que c'est dans un coffret on ne la voit pas. Pourquoi être de mauvaise humeur contre Pathé, vous demandez-vous certainement depuis le titre de ce billet qui est véritablement ce qui s'appelle un coup de gueule ? J'étais déjà fort déconfit pour le premier DVD de Blood que je possédais. Il indiquait "Inclus la VOST Japonaise", et, en fait de VO, on n'avait que l'US.
Du coup je sais pas, j'avais de l'espoir pour ce nouveau DVD. Donc bon voilà, je l'ai mis dans mon lecteur DVD. Premier drame : Le lecteur ne parvient pas à lire le DVD. J'ai déjà eu ce problème sur quelques autres DVD il me semble, donc euh, je vais peut-être mettre ça sur le dos de mon lecteur. Mais bon, ça fait chier.
Alors bien sûr, réaction tout à fait naturelle de ma part, je commence par m'énerver, et puis je lance mon PC pour y mettre le DVD.
Et pour le coup, Pathé ne se moque pas du public. En dehors du fait qu'ils ont ajouté un "extrait du making off du film live" aux bonus (Enfin je dis ça, je n'ai pas vérifié les bonus, si ça se trouve il n'y est même pas) et qu'ils en ont retiré par rapport au DVD précédent, cette bande de salauds reprend exactement le DVD précédent. Pourquoi ça m'étonne pas. Je me retrouve donc avec la même daube : Une version US alors qu'on me promettait une version Japonaise.

PATHÉ : LES ROIS DE LA PUBLICITÉ MENSONGÈRE. Ces dégénérés doivent crever dans d'atroces souffrances, ou à la limite être rachetés par un éditeur, de bon goût cette fois. D'où ils ont encore le droit de produire, ces abrutis, ça me dégoûte. Bien sûr, je pourrais entrer en contact avec une association de consommateurs, je suis certain que légalement il y a quelque chose à faire pour poutrer ces ordures (Et puis j'ai eu des cours de Droit du consommateur cette année, accessoirement), mais bon.
Sinon une légère arnaque du DVD du film : Y a deux versions, dont la version "Intégrale avec scènes coupées"; bah il faut cliquer sur le bouton pour accéder à la scène coupée quand il y a le petit signe sur un coin de l'écran "Omg scène coupée". Parce que forcément, regarder le film intégral passivement est beaucoup trop simple.
Ce n'est pas tout. Ou alors c'est mon lecteur, ou alors le sous-titre se met tout seul et on ne peut pas l'enlever.

Sinon je recommande toujours de visionner Blood. Mais pas dans ces conditions. Pour une fois, je pense que le piratage se justifie totalement (Serious business, je risque de me faire attaquer par Hadopi en disant ça). Pathé DOIT couler. IL LE FAUT.

mercredi 10 février 2010

L'élixir du Dr Doxey

Avant de continuer notre épopée dans le far west délirant et néanmoins vidéoludique de Lucky Luke (Dès la prochaine fois l'épisode 2 !), je m'en vais vous parler d'une aventure du cow boy solitaire loin de son foyer si cher.

Cela dit, je vais d'abord replacer le contexte. Lucky Luke est un héros à l'origine créé par Morris et édité par Dupuis. Comme l'imagination de Morris en terme de scénar ne brillait, il faut bien le dire, pas énormément, il a par la suite eu le soutien de Goscinny, et une bande dessinée scénarisée par Goscinny est forcément une bonne bande dessinée. Forcément. Tu peux pas test.
Par la suite, par un ras-le-bol de l'esprit bien pensant du journal Spirou, Lucky Luke change d'éditeur (D'abord Dargaud puis Lucky Productions) et est prépublié par Pilote, le magazine dirigé par Goscinny.
Au décès de Goscinny, notre bon dessinateur a changé de scénariste. Beaucoup. L'identité du personnage a survécu, cela dit, et puis il a été repris, au décès du dessinateur, par Achdé et Gerra. À ce niveau, autant leurs deux premiers albums étaient sympathiques, autant le troisième est définitivement l'aventure de trop. Avoir lu quelques albums de Morris, c'est suffisant pour se dire régulièrement "Mais c'est quoi ce copier coller foireux ?"
Du coup je suis circonspect, d'autant que la Belle Province était plutôt sympathique. Plutôt. Ce n'était pas non plus un chef-d'œuvre pour autant.


Aujourd'hui, je vais plutôt vous parler de l'Élixir du Dr Doxey, une bande dessinée réalisée avec amour par Morris tout seul à l'époque Dupuis.
Donc, c'est une aventure de Lucky Luke. Une aventure dans laquelle le héros a affaire à un type d'adversaire tout à fait nouveau pour lui, et monnaie courante dans le Far-West de l'époque (Ou au moins dans les histoires se déroulant dans ce cadre) : Un charlatan.
Ce charlatan donc est, comme le titre l'indique, le Dr Doxey. Un personnage ma foi tout à fait intéressant, avec un nom de surcroît extrêmement bien trouvé, étant donné qu'il donnera lieu par la suite à un superbe anagramme, que je vous laisse le soin de découvrir si vous n'avez encore jamais eu l'occasion de lire cet ouvrage.

Lucky Luke pourrait très bien ne pas l'affronter, après tout des charlatans y en avait à la pelle; le truc c'est qu'avec l'appui de son assistant, Doxey met des vies en danger (Sur un malentendu au départ quand même, on peut le noter). Alors forcément, Lucky Luke, c'est pas le défenseur de la veuve et de l'orphelin pour rien.

Sans présenter de véritables coups de génie (Sauf l'anagramme là), L'élixir du Dr Doxey présente des personnages extrêmement rafraîchissants dans l'univers du cow-boy, puisque jamais ce concept n'a été repris depuis. De plus, Morris s'est montré assez fin dans sa maîtrise du scénario. Le personnage de Lucky Luke est nettement moins superficiel qu'il ne l'était dans les tous premiers tomes et commence à développer son identité.
Le seul truc qui manque à cet album, c'est la touche Goscinny. Mais il reste fort agréable, donc on lui pardonne d'avoir été fait avant l'arrivée du scénariste sur la série.

samedi 6 février 2010

Tengen Toppa Gurren Lagann

Un article entrecoupé de citations super connues mais qu'on n'aura jamais assez répété. Sinon y a un bonus à la fin.

Je voulais attendre, avant de parler de cet anime, d'avoir fini la VF. Qui, contrairement à beaucoup d'autres animes, est carrément réputée auprès des producteurs Japonais. Et c'est vrai qu'elle était sympa, agréable, tout ce que vous voulez, enfin en tout cas elle n'est effectivement pas foirée.

Quoi qu'il en soit, Gurren Lagann est un anime produit par les studios Gainax (ce qui en soi est un signe évident de qualité). Il se passe euh, disons sur Terre, mais pas la même que la nôtre. Dans cette Terre, l'humanité vit repliée sous terre, sans se douter que c'est sous la pression des hommes-bêtes de la surface qu'ils y sont.
Le héros, Simon, est, dans son cœur, dans son âme, foreur. Concrètement, il creuse pour étendre la surface de son village. A priori il a tout d'un anti-héros : Certes débrouillard, il n'en est pas moins petit et craintif. Heureusement, il a un pote qui le pousse à aller de l'avant : Kamina.


"Ta foreuse est celle qui percera les cieux !"

Ces deux-là, accompagnés de personnages secondaires lambda qui vont jarter de l'anim au bout de quelques minutes, et tant mieux en fait, essayent tant bien que mal de sortir de leur village, par tous les moyens. Ils échouent et se font réprimander par le chef, car vouloir sortir, c'est pas bien, et de toute façon "il n'y a pas de surface et ton père était un menteur, Kaminabruti."

Cette situation initiale avait tout pour s'enliser, MAIS. Un gros mécha (appelé Ganmen) débarque §§§
Il est rapidement suivi d'une snipeuse, Yoko, déesse du fanservice et donc personnage dont on aurait pu se passer mais qui est quand même sympa. Bien qu'elle ait le même prénom qu'une certaine asiatique dont je n'ai jamais lu les aventures.
Par la même occasion, Simon réussit à faire fonctionner un mini mécha qu'il a trouvé par "hasard", et que Kamina a tôt fait de baptiser Lagann. Ensemble, ils butent le gros Ganmen et s'envolent vers les cieux !


Omg Viral.

Nos héros se joignent à un groupe de rebelles humains, qui tente de poutrer l'envahisseur homme-bête avec ses maigres moyens.
Par la suite, Kamina s'arrange pour voler à l'envahisseur homme-bête un autre mécha. Après quelques modifications, il le rebaptise Gurren.
Tout pourrait aller impeccablement s'il n'y avait pas... Viral. Le deuxième personnage véritablement imposant de Tengen Toppa Gurren Lagann, le voici. Un homme-bête qui a tellement la classe que c'est quand même dommage qu'il soit obligé de se plier aux ordres. Il n'en reste pas moins un personnage ultra épique, qui même dans la défaite réussit à garder la classe la plus absolue. Il est tellement costaud que Gurren seul n'arrive pas à en venir à bout. Et là, le miracle.

"La fusion des âmes viriles : GURREN LAGANN"

Sur un coup de tête, Kamina proclame que Gurren et Lagann peuvent fusionner. Il teste. Et, aussi étonnant que cela puisse paraître, ça fonctionne. Quel BG ce Kamina, srsly.
Du coup la suite de l'aventure est égale à ce début, voire supérieure : Des combats empreints de SURPUISSANCE et de FOLIE, des dialogues à l'humour SUBTIL (même si certains des personnages auraient gagné à ne jamais exister, sérieux, surtout le type qui appuie sur les boutons des canons là, et les gémeaux qui sont juste lourds), des situations de plus en plus INSURMONTABLES.

Il n'y a qu'un seul point noir à cet anime, c'est son épisode 6, décliné en deux versions. La première, c'est du fanservice à l'état pur. Entendez par là que les héros se retrouvent dans une maison de bains et qu'ils en profitent.
La deuxième bon, ils sont dans les bains aussi, mais presque tout l'épisode est parasité par des flashbacks dont on aurait pu se passer.
Le pire avec cet épisode 6 c'est que par certains points il est indispensable pour comprendre ce qui arrive ensuite, bon.


Ceci résume incroyablement bien l'ensemble de l'épisode 6.

Sinon l'épisode 4 ou 5, je ne sais plus, n'est pas fait par la même équipe et est assez hideux graphiquement. En terme de scénar il est pas trop mal donc on lui pardonne. Enfin, on essaye.

"GIGA DRILL BREEEEEEEEEEEEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAKER §§§"

Le scénario relève de la gagnance épique. Qu'en est-il du reste ?
Le graphisme relève de la gagnance épique également. Sauf dans l'épisode où c'est pas la même équipe. Globalement ça reste quand même du béton : Une animation fluide, un character design de qualité, on n'en demande pas davantage.
Pour ce qui est de la musique, elle est à n'en pas douter une pierre angulaire de Gurren Lagann. Cela est surtout vrai dans la saison 2, qui introduit le fameux Row row fight the power. Et en plus je trouve que l'ending de la saison une est très. Moche.

Sinon ce qui est bien avec Gurren Lagann, c'est qu'à chaque épisode on croit que ça ne peut pas aller plus loin dans la folie, et qu'en fait le suivant nous démontre le contraire avec toute la force de sa vrille.

Comme vous avez été sages, c'est le moment du BONUS.

mardi 2 février 2010

Les épatantes aventures de Lucky Luke - Episode 1 : Des Mexicains, des vautours et des bouteilles

Bien, l'Underground Time Lab passe à la VITESSE SUPERIEURE. Je vous propose à présent la première vidéo d'une émission exceptionnelle, qui, j'en suis sûr, retentira dans le monde entier. Elle passe sur le canal 5 et nulle part ailleurs.

Concrètement, c'est une vidéo commentée de Lucky Luke sur Game Boy Color. Lucky Luke est un SUPER jeu, tu peux pas test.

Donc voilà; bon visionnage, braves gens.

Biographie de Phoenix Wright

Attention; article HAUTEMENT spoilant sur le propos du personnage de Phoenix Wright. Accessoirement, je l'ai tapé en Octobre 2008.

Né en 1992. Son année scolaire 2001 a été la plus marquante. Alors en CM1, il est accusé d'avoir volé l'argent de cantine de Benjamin Hunter, qui, cette année-là, était dans la même classe. Un procès d'école est organisé, dans lequel tous les élèves s'accordent à dire que Phoenix est coupable.
Hunter en personne, qui souhaite suivre les traces de son père et devenir avocat de la défense, soulève une objection relative au fait qu'aucune preuve n'incrimine l'accusé. Alors que les élèves se liguent encore plus contre Phoenix, Paul Defès, également dans la même classe, prend la défense de son camarade.
Les trois deviennent rapidement des amis inséparables. Un jour, Phoenix apprend qu'Hunter est devenu procureur et a des méthodes des plus douteuses. Il décide alors de devenir avocat de la défense pour pouvoir le revoir au tribunal.

Ses années d'études sont mouvementées. Avant le droit, il commence par des études en art à l'université Henri Baucout. Un jour où il se rend au tribunal pour lire des livres de droit, il y rencontre Dahlia Plantule. Celle-ci lui offre le flacon contenant le poison dont elle s'est servi pour se débarrasser de Diego Armando, un avocat qui s'était intéressé d'un peu trop près à une affaire survenue l'année précédente.
Au cours des huit mois suivant, Phoenix croit dur comme fer qu'il vit une relation merveilleuse avec celle qu'il appelle "Dollie", sa nouvelle petite amie. Mais il se retrouve, par sa faute, accusé du meurtre du copain précédent de cette dernière, Patrick Hauméot. Mia Fey tire Phoenix d'affaire.

Phoenix fait sa fac de droit, puis entre au cabinet d'avocats Fey & co, où il retrouve Mia. En 2016, son premier procès lui permet de sauver son ami Paul, accusé du meurtre de sa dernière fiancée. Puis, un évènement particulièrement tragique survient : La mort de Mia Fey, tuée par Redd White de Bluecorp, un homme dont elle surveillait les agissements de très près.
Phoenix se retrouve immédiatement opposé à Benjamin Hunter, celui qu'il s'était juré de retrouver. Il remporte le procès, innocentant Maya, la soeur de Mia, puis lui-même le deuxième jour. Encouragé par Maya, et par Mia, qui vit au travers de cette dernière grâce à la technique Kurain du Chanelling des esprits, Phoenix ouvre le cabinet Wright & co. en lieu et place du cabinet Fey & co.
Benjamin Hunter se retrouve inculpé pour meurtre. Phoenix le défend, l'innocente et résout une affaire qui a eu lieu quinze ans plus tôt, l'année du procès d'école, une affaire au cours de laquelle le père de Benjamin a trouvé la mort. Dans les deux affaires, le coupable n'est autre que Manfred von Karma, le redoutable et redouté mentor d'Hunter, le seul procureur à n'avoir jamais perdu, et celui qui détient le plus grand nombre de trophées du King du Barreau. Maya, suite à cette affaire, décide de retourner au village Kurain pour s'entraîner, ses pouvoirs mystiques ayant considérablement diminués.

Nous voilà en 2017. Un mèdecin souhaitait rencontrer Maya pour lui demander un chanelling, et cette dernière a émis comme condition de revoir Phoenix. Le docteur est donc allé chercher ce dernier. Mais les retrouvailles ne se passent pas comme prévu : Maya est accusée du meurtre du docteur. Phoenix l'innocente et inculpe Morgan Fey, la tante de Maya, de complicité dans l'affaire en question. Cette dernière a un rêve : Que Pearl, sa chère fille, devienne Maîtresse Kurain à la place de Maya, pour qu'enfin la famille collatérale Fey remplace la famille mère. À l'occasion de ce procès, Phoenix rencontre Franziska, la fille de Manfred von Karma. Elle est également procureur et souhaite à tout prix vaincre Phoenix, dans le but de revoir Hunter, qui a littéralement disparu, laissant un simple mot: "Le procureur Hunter choisit de mourir."

Enfin, Hunter revient. Il était en fait parti étudier les systèmes judiciaires étrangers. Mais Maya est, une fois supplémentaire, en grand danger. Un tueur à gages l'enlève, dans le but de forcer Phoenix à défendre son client, accusé de meurtre.
Phoenix résout la situation.

2018. Phoenix rencontre Godot. Ce nouveau procureur semble d'ores et déjà connaître son adversaire, et, alors qu'il vient seulement d'arriver au bureau du procureur, a une dent contre Phoenix, le seul avocat de la défense qu'il accepte d'affronter.
Début 2019, Phoenix voit sur un journal le sosie parfait de son ancienne fiancée, Dahlia Plantule. Il accepte alors d'emmener Maya et Pearl au temple où se trouve cette mystérieuse demoiselle.
Malheureusement, Élise Deauxnim, une invitée présente dans le temple, est assassinée, et le pont qui relie les deux parties des lieux reçoit la foudre. Phoenix, pensant à Maya qui se trouve de l'autre côté, se précipite et tombe dans le ravin. Il s'en sort avec une grippe, qui le cloue tout de même à l'hôpital le temps d'une journée.

Paul, présent sur les lieux du crime, ne pense à rien d'autre qu'à appeler Hunter. Sitôt arrivé, celui-ci se voit confié le badge d'avocat de Phoenix ainsi que le magatama de ce dernier. Il s'arrange alors pour occuper le rôle d'avocat pour Iris, le sosie de Dahlia (Voire plus), accusée du meurtre d'Élise. Pour camoufler son statut de procureur, il fait en sorte d'être face à un juge qu'il n'a jamais vu qu'une fois dans sa carrière, six ans plus tôt; pour être plus exact le frère du juge habituel, que Phoenix a eu l'occasion d'entrapercevoir au cours de l'affaire Demasque. Hunter appelle également Franziska, qui prend le poste de procureur pour cette affaire, Godot étant introuvable.
Le lendemain, Phoenix résout l'affaire. Il en termine définitivement avec Dahlia Plantule. Maya est sauvée. Quant à Godot, il avoue être responsable du meurtre.

Peu de temps après, Phoenix mène sa dernière affaire. Une preuve trafiquée par l'avocat de la défense qui s'occupait encore de cette affaire la veille lui coûte son badge d'avocat, et l'accusé disparaît de la circulation.

Phoenix devient ami avec Kristoph Gavin, le seul avocat de la défense à avoir voté contre la suppression de son badge.
Vérité Enigmar, la fille de l'accusé, alors âgée de huit ans, n'a nulle part où aller. C'est pourquoi Phoenix l'adopte. Vérité devient la "fille" de Phoenix.
Pendant sept ans, Phoenix, reconverti dans le poker, s'arrange pour mener son enquête. Il découvre la vérité, et, grâce à Apollo Justice, qui faisait peu avant partie du cabinet d'avocats de Gavin, il confond ce dernier, l'avocat de l'affaire en question, mais aussi meurtrier de deux des parties concernées par cette affaire.
Phoenix retrouve un boulot dans le domaine du Droit. Il propose en effet une révolution dans le système judiciaire: Un système de jurés, tel qu'on n'en a jusqu'à présent vu qu'au cinéma. C'est dans ce cadre qu'est résolue l'affaire où Phoenix avait perdu son badge.
Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.