Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

lundi 18 janvier 2010

L'Effaceur

Quel homme, ce Reynolds.
Un tueur, un vrai, un assassin comme on n'en fait plus.

L'Effaceur est une bande dessinée de Henri Jenfèvre et de Hervé Richez. Vous voulez liquider votre père pour l'héritage ? Vous voulez que votre grand-tante quitte ce monde parce qu'elle est devenue un fardeau pour vous ? Vous voulez régler un problème de voisinage ? Haha, comme je vous comprends. Si vous avez les moyens, vous pouvez vous rendre directement à son entreprise. La Eraser Limited. Siège social : Miami.

Vous serez accueilli par sa charmante secrétaire (Qu'il a eu du mal à embaucher compte tenu de sa profession) qui vous proposera différents contrats : Dernière volonté, dernière chance, forfait sculpture, il y a de tout, c'est même personnalisable.
Le forfait de base reste cependant le plus économique et le plus efficace : Trois balles de magnum en plein cœur.

Comme vous l'aurez certainement compris, le sujet de cette bande dessinée, Steel O Reynolds, est un tueur à gage ! Et ce tueur accepte n'importe quel client pourvu qu'il ait du cash. Quant aux témoins, il les bute.
Sa secrétaire, Virginia, prend les commandes. Pour sa part, il fait bien entendu le boulot pour lequel il est payé. Un jour, un contrat a dérapé. Il s'est retrouvé avec un fils adoptif fan de Franck Sinatra, et qui est très volontaire pour apprendre le métier de son nouveau père.

Non seulement c'est une bande dessinée de gags, mais y a un peu de continuité : Des personnages reviennent (Doit-on parler du mec tellement chanceux qu'il n'arrive jamais à mourir ?), la stratégie marketing du tueur est toujours cohérente avec ce qu'il avait fait avant... Point amusant, la dernière planche d'un album est TOUJOURS consacrée à un forfait crescendo. Une balle par jour jusqu'au décès.

Quelques planches, très honnêtement, se révèlent assez maladroites, mais lire l'ensemble est toujours un réel plaisir. Le tome 5 est paru en 2008, trois ans quand même après le tome 4, mais le sujet reste maîtrisé. Il va sans dire que si un tome 6 paraît, je suis au rendez-vous.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.