Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

samedi 9 janvier 2010

Jeux vidéo de 2009

Pour les gens qui arrivent ici par Aggregamers > J'ai foiré un édit de mon article sur Time Hollow (du 24 Mars), donc ça a occasionné un lien inutile (Et invalide, du coup.). Désolé pour l'éventuel trouble occasionné. (De toutes façons si vous vouliez lire un article sur Time Hollow, j'en reparle juste après !)

Je ne compte plus les blogs où j'ai lu des articles portant ce titre, ce qui fait que ma démarche n'est pas originale, mais bon, j'avais envie de revenir sur les jeux de qualité (ou pas) auxquels j'ai joué en 2009, donc je le fais. CQFD. Et il est temps que je le fasse car on est déjà en Janvier 2010.

Je triche un peu car je reviens à Noël 2008, Noël étant un moment de choix pour se procurer des jeux.

Time Hollow


Cette année 2009 commence donc sur les chapeaux de roue avec un visual novel, malheureusement pas sorti en France, mais pourtant traduit (avec les pieds), racontant l'histoire d'un gars qui trouve un stylo qui lui permet de creuser des trous dans le temps. Il va devoir s'en servir pour rétablir des incohérences énormes.

Dommage que le jeu ait une durée de vie trop courte et une traduction aussi bâclée, car son scénario et sa musique le classent d'ores et déjà parmi les plus grands !

Digimon World Championship DS



Envie de dépaysement ? Envie de combats défiant l'entendement ? Envie... De DIGIMON ?
Eh bien ne jouez surtout pas à cette merde, qui ose n'être qu'une sorte de tamagotchi sans possibilité réelle de contrôle des Digimon du joueur. Sitôt commencé, sitôt oublié.

Portal



APERTURE SCIENCE : WE DO WHAT WE MUST BECAUSE WE CAN.

C'est tout ce que j'ai à ajouter sur ce jeu Source de puzzle à la première personne, qui est seulement épique.

Sega Mega Drive Collection



Une compil plutôt sympa de jeux Mega Drive, une console que je n'ai malheureusement pas. Comme j'ai déjà suffisamment de remakes des premiers Sonic, ça m'a surtout servi à jouer à Ristar, qui est juste over nine thousand (Bien que difficile), et à Comix Zone, un beat em all pur et dur et somme toute impossible.

Sérieux, je ne connais rien de plus frustrant qu'un jeu Mega Drive.
Enfin j'ai pas encore vraiment commencé les RPG, peut-être aurai-je plus de chance à ce niveau-là quand je m'y mettrai.

The Secret of Monkey Island - Special Edition



Un jeu ma foi fort connu, réédité sur plate-forme XBox 360 et Steam.
J'ai pris la version Steam parce que de toute façon je n'ai pas de console Microsoft, et en plus il se trouve que c'était en soldes. Le scénario en lui-même est égal à un Scumm : Un peu décousu au début, il s'assemble de lui-même pour donner un résultat juste phénoménal.

Les personnages ont des caractères bien trempés et leurs doubleurs sont d'épiques comédiens. Dommage que l'on ne puisse pas jouer en mode Classique avec les sons du mode Moderne, là ça roxxerait TOTALEMENT.

Braid



On reste sur Steam et sur 360 avec Braid, un jeu très surprenant, qui allie plates-formes, puzzles, et remontées improbables dans le temps. Et aussi de multiples références à d'autres jeux, pour ne rien gâcher.

Le héros, Tim, a donc la capacité de revenir en arrière, et chaque monde lui réserve une caractéristique temporelle différente, corsant de plus en plus le challenge jusqu'au dernier niveau, paroxysme de ce jeu. (Mais bon, les derniers niveaux sont souvent des points culminants, cela dit.)

Runaway - A Twist of Fate



Retournons dans la catégorie des point and click à l'ancienne.
Le troisième Runaway étant, après une très longue attente, enfin paru, il me fallait absolument l'acheter. Et puis j'ai eu du pot, je l'ai eu un jour avant sa sortie officielle alors que je ne connaissais même pas la date de sortie.

Ne jouant pas totalement la carte du fan service, Runaway 3 paume aussi bien les nouveaux joueurs que les cheveronnés. Il ne s'appelle pas Runaway 3, mais c'est pas grave, je l'appelle R3 quand même.
Des décors de qualité, des personnages hauts en couleur, un scénario de haute volée, un brin de fanservice, une traduction Française irréprochable (Si on oublie les sous-titres, foireux) ce jeu reste cependant à mes yeux inférieur à son prédécesseur, The Dream of the Turtle.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.