Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

vendredi 18 décembre 2009

Tintin.

- AVERTISSEMENT -
Le billet que vous vous apprêtez à lire est âgé de plusieurs années, et ne reflète plus ma personnalité ni mes opinions. Par conséquent, merci de bien vouloir le considérer comme une simple archive.
Aujourd'hui, Tintin. Déjà apparu en guest star à deux reprises sur ce blog, il n'avait ma foi pas eu le droit à son propre article, contrairement à Spirou qui dispose carrément de sa propre rubrique, mais c'est normal, je préfère et j'ai toujours préféré le groom au mioche à la houppe.
En même temps c'est normal, Spirou est tellement supérieur que, contrairement à son principal concurrent de la grande époque, il traverse le temps et est toujours là. (Même si le tome 50 est un très mauvais exemple de traversée du temps, ce qui est dommage vu la haute symbolique du numéro.)

Enfin bref, qu'est-ce que je retiens de Tintin ?
Pour commencer, l'Alph-Art. Du Hergé au sommet de son art. Quel dommage qu'il n'ait pas abouti. Et il avait DES IDÉES, en plus. Il était parti pour le milieu de la peinture, mais aussi de la drogue ! Incroyable !
Enfin, pas tant que ça, il en avait fait autant dans le Lotus Bleu, avec tout le trafic d'opium qui va avec, mais aussi le Poison qui rend fou, qui, comme son nom l'indique... Rend fou. C'est là qu'on voit toute l'étendue d'Hergé, avec son personnage le plus épique : Didi.

Quel poète, ce Didi !


Didi. Le seul personnage qui veut, invariablement, couper des têtes pour aider les gens à trouver la voie. Car Lao Tzeu l'a dit : Il faut trouver la voie. Et lui, il l'a trouvé. QUEL OBJECTIF PROFESSIONNEL § JE SUIS SIDÉRÉ §§§ Mais bon, finalement, il redevient droit, honnête, ne veut plus couper de tête, pour un fail épique, c'est un fail épique. Il aurait tellement pu devenir un personnage récurrent, à l'instar de ce misanthrope qu'est Rastapopoulos.

Mais le gros truc qui est une oeuvre incontournable, c'est bien entendu le Temple du Soleil. Premier Tintin publié dans le journal éponyme, il avait un format à l'Italienne, et honnêtement c'est beaucoup plus agréable à lire que l'oeuvre redécoupée à la Française. D'autant plus qu'il y a des scènes supplémentaires ! De l'action ! Du sang ! Des pierres précieuses !
En parlant de ça, Hergé a quand même réussi à se planter sur le fait que les Incas avaient une connaissance très poussée du Soleil, et que donc l'ensemble de sa bande dessinée repose sur des bases inexistantes. Mais c'est quand même bien à lire, et personne ne s'est plaint, que je sache, du fait que le bateau de l'Étoile Mystérieuse, n'étant fait d'après aucun modèle, n'aurait en principe jamais pu prendre la mer.

Parlons un peu de Hergé. Ouais, l'auteur.
Eh bien ma foi, le fait est qu'il était raciste. Mais ça venait de l'époque, que voulez-vous, on ne peut décemment pas lui en vouloir d'avoir collaboré avec l'envahisseur Nazi, alors que dans le même temps le méchant le plus charismatique de Tintin était un Grec. Du racisme, tout ça, de même que la pensée colonialiste de Tintin au Congo sur laquelle il y a eu tant de débat. Mais lol, quand même, à "Je vais vous parler de votre patrie la Belgique". Juste lol.
Et bien sûr on peut parler de Tintin au pays des Soviets, qui prend le plus négatif de la vision qu'avaient les Européens de l'URSS. C'est dommage, car Staline était charismatique. Surtout sa moustache.

Hergé a même réussi l'exploit de mettre des Amérindiens dans Tintin en Amérique, c'est dire s'il avait des a-priori ! Mais à l'époque où j'étais p'tit, ça m'a causé une énorme déception.
Le dessin animé adapté de Tintin a, de tous temps, été diffusé et rediffusé sur France 3. Souvent dans les Minikeums, d'ailleurs, une émission de super qualité malheureusement disparue, et sur laquelle je reviendrai peut-être un jour. D'ailleurs c'est par le biais de ce dessin animé que j'ai fini par connaître Tintin et les Picaros, dont, pour une obscure raison, mon père a refusé d'acheter la BD pendant très longtemps. Genre "c'est le moins bon des Tintin". J'espère au moins qu'il est passé dans l'un de ses (nombreux) exemplaires du journal avant qu'il ne clame ça. Car ce Tintin est très bon, même si je boffe la pilule de Tournesol, qui enlève beaucoup de potentiel comique à l'ensemble.

Pour en revenir au dessin animé et à Tintin en Amérique, je disais donc que j'avais eu une déception. Et cette déception est largement compréhensible : Déjà, Tintin au Congo n'avait pas d'adaptation car trop colonialiste. Eh bien Tintin en Amérique voit carrément coupée toute scène faisant intervenir un ou des Indiens. Et c'est dommage, car dans l'imaginaire d'un gamin, un Indien, C'EST QUAND MÊME PAS RIEN.
Enfin bon, on se console avec Lucky Luke.

Sinon, que dire de plus de Tintin ? Qu'il a été adapté au cinéma, déjà.
D'abord dans un dessin animé, Tintin et le Lac aux Requins, qui est ma foi de plutôt bonne facture, même si on ne sait pas trop à quelle période de la bande dessinée le situer, surtout à cause de Tournesol et de Rastapopoulos. Je crois bien que ça a été fait de façon totalement indépendante, pour le coup.
Et puis les deux films, le mystère de la Toison d'Or, et les Oranges Bleues.
Ma foi, tout n'est pas à jeter dans ces films, qui ne sont franchement pas mauvais; en tout cas je ne serais pas contre le fait de les revoir, mais bon, y a quand même du bof. Enfin y a le respect de l'univers, ce qui est déjà fort bien.

Sinon Spielberg va faire un Tintin. Un Américain. J'ai envie de dire "DON'T FORGET DRAGON BALL", là. Enfin déjà c'était supposé se limiter à toute l'épopée sur Rackam le Rouge. Mais non, en fait. Il va également faire le Crabe aux Pinces d'Or. Je trouve, sérieusement, qu'il y a du manque de cohérence là-dedans, et j'espère me tromper en ayant un mauvais feeling sur cette nouvelle initiative du fameux réalisateur.

Du reste, Tintin, c'est le bien, mangez-en.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.