Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

dimanche 20 décembre 2009

Neuro le mange-mystère

Hop, quatrième post mentionnant Neuro, c'est l'heure d'ouvrir une rubrique.
Mais de quoi je parle ?
J'avais beaucoup parlé de Neuro dans mon test de Jump Ultimate Stars. C'est-à-dire que quand j'ai joué à ce jeu, plus que tous les autres personnages que je ne connaissais pas, je l'ai apprécié. Pour son CHARISME qui ressort même pixellisé (Quoique la qualité graphique de la DS n'est pas si pixellisée que ça), pour ses COUPS d'une originalité déconcertante voire même incompréhensible tant qu'on n'a pas lu l'œuvre originale (Sérieux, voir d'où vient l'attaque sonore d'Aya Asia sans connaître cette dernière, bravo, et je parle même pas du cuisinier qui apparaît dans le tome 1 et qui n'aurait jamais eu autant de gloire sans sa présence dans le jeu). D'ailleurs je me suis empressé de regarder Internet pour voir qui était ce personnage si génialissime et l'attente de la parution du manga aurait presque pu me rendre malade. Heureusement, j'ai survécu.



J'ai ensuite un peu (mais juste un peu) développé à propos du manga ce jour incroyable où j'ai publié le premier numéro d'Outsider Game Mag (Un magazine qui est comme Sega, plus fort que toi) puis j'ai dit tout le mal que je pensais de l'animé, qui est d'ailleurs désormais licencié par Kaze, ce qui est un tord étant donné que le scénario est TOTALEMENT catastrophique. Contrairement au reste, qui est excellent, ce qui compense, en quelque sorte.

M'enfin là je suis pas là pour revenir sur l'animé, je suis là pour revenir sur le manga.
Neuro le mange-mystère, Majin Tantei Nougami Neuro en VO, est donc, aussi fou que cela puisse paraître, un manga qui nous vient de Yosei Matsui.
Il parle de Neuro, un DÉMON qui vient du monde des ténèbres. Ce cher Neuro est finalement comme tout le monde : Il a besoin de se nourrir. Et le problème, c'est qu'il est tellement SURPUISSANT que le monde des ténèbres n'a absolument plus rien à lui offrir par rapport à ses habitudes alimentaires.

En effet, Neuro est cerveauphage. Ce qu'il aime par dessus tout, c'est consommer l'énergie maléfique que les criminels dégagent quand un mystère est résolu, décortiqué.
Dès son arrivée sur Terre, Neuro tombe sur une fille parfaite pour ses projets. Yako Katsuragi. Dont le père vient de se faire sauvagement assassiner. Neuro prend alors sur lui, de résoudre cette sinistre affaire. Il la résout tellement simplement, cependant, que ça ne suffit pas à le rassasier. Il décide alors de rester sur Terre et de faire de Yako Katsuragi son escl... Une détective, pour laquelle il occuperait le rôle d'assistant. Ce n'est en réalité qu'une couverture, puisque c'est lui qui fait la plus grande partie du boulot.



Neuro, en bon démon, possède des facultés SURNATURELLES. Et il a gagné le jackpot, puisque ses outils démoniaques s'élèvent au nombre de 777. Je ne citerai que sa première faculté, qui consiste à faire apparaître des yeux sur pattes qui lui permettent d'espionner un peu partout.

Par ailleurs, la psychologie des personnages se révèle véritablement fouillée, que ce soit Neuro, démon totalement insensible qui s'ouvre peu à peu à la culture humaine, ou encore Jun, le kikoo Japonais de base qui envoie à son supérieur des rapports par sms contenant moults "lol" et qui a pour grande passion la construction de maquettes. Et ne parlons même pas de son supérieur, le policier le plus winnant de tous les temps, Sasazuka, tellement blasé qu'on ne sait même pas à quoi il pense.

Le rythme scénaristique est ma foi fort bon. Pendant quelques volumes, on a trois ou quatre affaires par manga, ce qui est très bien pour se mettre en jambe, et soudain apparaît X. Un personnage énigmatique, ce X, c'est le moins que l'on puisse dire. L'un des rares disposant de facultés intellectuelles équivalentes à celle de Neuro sans pour autant être un démon, ce qui, bien entendu, promet des joutes cérébrales épiques et de la VIOLENCE. Et par la même occasion, les affaires seront de plus en plus longues. La dernière en date en France a commencé dans le volume 8 et n'est toujours pas terminée dans le 9. Et pour le coup, cette affaire, de toutes celles déjà parues, est la plus épique, tu peux pas test.



Graphiquement, c'est a priori... Surprenant, je vois pas d'autre mot pour qualifier la première approche que l'on a de ce manga.
Que ce soit pour Neuro ou pour les criminels, l'auteur va jusqu'à la caricature. Quand un criminel dévoile ses plus bas instincts, il prend alors une forme monstrueuse, souvent proche d'un animal, et même ses propos correspondent aux instinct de l'animal dont il a les traits. Surprenant, ce style donne aux personnages une ampleur qu'ils n'auraient pas eu dans un style classique. Cette apothéose graphique n'est pas sans rappeler l'effondrement nerveux des différents adversaires de Phoenix Wright, d'ailleurs.

Cet article peut sembler fastidieux, c'est pourquoi je vous le résume en une seule phrase.
NEURO, C'EST LE MEILLEUR MANGA DE TOUS LES TEMPS.
Et si tu me crois pas, je te repousse avec un falcon punch.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.