Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

vendredi 4 décembre 2009

Les extraterrestres sont nos amis.

Après ce titre fort peu explicite, j'en viens au fait.
Aujourd'hui, il va être question de la présence d'extraterrestres dans les bandes dessinées francophones, conformément au keikaku. (Keikaku signifie plan.)

On va s'attarder sur quatre œuvres.

Tout d'abord, Vol 714 pour Sydney.

C'est un Tintin.
Pour résumer, le vol de Tintin vers Sydney est interrompu par Rastapopoulos qui veut piller les ressources financières de Karreidas, le type à qui appartient l'avion où Tintin, Haddock et Tournesol ont été invités.

L'album se passe majoritairement sur une île qui n'a rien à voir avec Sydney, ce qui n'est pas totalement illogique. Puisque le vol pour Sydney a vraiment eu lieu, bien qu'il fut interrompu. Et puis c'est pas pire que Tintin au Tibet se passant uniquement au Népal.

Quoi qu'il en soit, V714 tourne au n'importe quoi le plus global à partir du moment où Tintin et compagnie pénètrent dans une grotte au cœur de l'île. Là, ils tombent en effet sur un type qui sait comment les sauver : Grâce à une INTELLIGENCE SUPÉRIEURE.

Une intelligence extraterrestre, donc, qui sauve tous les personnages de la mort certaine qui aurait dû les attendre à cause de l'éruption du volcan, et efface leur mémoire sur le court terme. Mais Rastapopoulos reviendra, soyez-en sûrs.

Une épatante aventure de Jules : L'Imparfait du Futur

Jules, donc, une bande dessinée d'Émile Bravo, artiste de qualité. (En parlant de ça, le dernier des Jules passe en ce moment dans Spirou.)

Quoi qu'il en soit, c'est l'histoire de Jules. Un garçon comme les autres, avec des parents chiants, un petit frère turbulent, une vie, en résumé, peu facile.
Mais sa vie, justement, est amenée à changer du tout au tout quand des chercheurs l'invitent à participer au premier voyage spatial vers Alpha du Centaure, à vitesse lumière. Le seul truc qu'il ne sait pas, c'est que, si la mission dure huit semaines, ce sont huit années qui s'écouleront sur Terre.
Mais on n'est pas ici pour parler de la relativité, même si son exploitation est très bien amenée. Le fait est que, dans la région d'Alpha du Centaure, Jules, sa future copine Janet, et les scientifiques qui sont avec eux, rencontrent des extraterrestres.

Gredulin, professeur totalement timbré, pensait éradiquer les éventuelles espèces extraterrestres, mais il s'avère qu'en plus d'être pacifiques (Même si les bestioles de la planète jaune sont plutôt chiantes et encombrantes), les extraterrestres rencontrés vont se révéler, par la suite, des alliés de poids. En particulier Tim, qui se retrouvera par la suite sur Terre dans le but d'aider le prof qui avait décidé de tenter de produire de l'énergie à partir de poivrons.

Du Cidre pour les Étoiles

Spirou se retrouve en présence d'extraterrestres fort intéressants, venus sur Terre pour que le comte de Champignac leur donne des cours à propos des champignons.
Seulement il leur a fait goûter du cidre. Et là, les ennuis commencent, car ils deviennent ACCROS et n'ont plus qu'une seule idée en tête : Ramener du cidre chez eux.

Le problème, c'est qu'ils n'arrivent pas à rester suffisamment discrets, ce qui met le village de Champignac en émoi.
Alors du coup, ils n'hésitent pas à se montrer violents quand ils n'ont pas le choix :(

Le ciel lui tombe sur la tête

Probablement l'une des pires bandes dessinées de tous les temps, cette pure merde est signée Uderzo, ce qui tendrait à prouver qu'il est devenu complètement gâteux au fil des années. C'est dommage, car ce qu'il avait fait avant était plutôt pas mal.

Mais bon, notre ami l'auteur a décidé de faire tomber le ciel sur la tête de son héros. Et concrètement, il est encore une fois question d'extraterrestres, qui, cette fois, convoitent la potion magique.

Pour ne rien gâcher, à la fin de l'histoire (J'aurais voulu dire "à la fin de l'œuvre", mais ce truc n'est pas une œuvre, ce n'est même pas qualifiable de bande dessinée), les extraterrestres font oublier leur venue aux héros.
Oh, et Uderzo, qui est définitivement un vieux légume grabataire sénile que sa fille a raison de vouloir placer sous tutelle, a tenté une référence à la Soupe aux Choux mais l'a amenée très maladroitement. :(

Bon, c'est tout sur le sujet extraterrestres, on remballe.
Et désolé d'avoir fini sur une bande dessinée foireuse, mais il le fallait.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.