Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mardi 1 septembre 2009

TIME PARADOX.

Septembre.
Le mois où tout recommence. Ou pas.
Là d'un seul coup vous vous dîtes "Han, déjà la rentrée. Ces vacances ont passé trop vite. SI JE POUVAIS LES REFAIRE." (Mais évitez de vous appeler Haruhi Suzumiya, conseil d'ami)

Inévitablement, vous pensez à une option trop lulzante, qui est le voyage TEMPOREL.

Mais. Que se passerait-il si vous veniez à vous rencontrer vous-même? Là est toute l'épineuse question.

Nos amis écrivains et cinéastes se sont penchés sur le problème en l'abordant dans des optiques très variées (C'est le moins que l'on puisse dire).

Aussi, c'est le bon jour pour une liste non exhaustive d'oeuvres traitant de paradoxes et de voyages dans le temps.

Cela dit, avant de commencer, il est ESSENTIEL de connaître le Paradoxe du grand-père, qui est à la base de plusieurs histoires.
Ce paradoxe se résume très simplement: "Que se passe-t-il si je tue mon grand-père avant la naissance de ses enfants?"

Cela établi, on peut y aller sereinement.

Retour vers le futur

Un film fort divertissant, dans lequel Marty Mac Fly part dans le passé et veut revenir dans son cher présent. Les altérations temporelles, étonnamment, ne se produisent qu'à partir du moment où le personnage se retrouve là où il ne devrait pas être. Le présent entier peut ainsi donc être amalgamé avec le présent effectif du personnage qui part en voyage dans le temps.
Par ailleurs, on peut se demander où est la crédibilité d'un personnage qui disparaît progressivement, effacé de la réalité.
Dans la même optique, le deuxième film présente lui aussi un étonnant paradoxe. Celui du vieux Biff se remettant à lui-même le fameux almanach des sports.
Toute la question qui reste est "Pourquoi la Delorean est-elle revenue dans le futur où Marty et le Doc règlent le problème des enfants de Marty et pas dans le futur alternatif d'un Tannen au mieux de sa forme?"

De plus, on peut noter que les réalisateurs ont pris la Machine à voyager dans le temps d'HG Wells (voir plus bas) pour référence: La machine peut voyager dans le temps mais pas dans l'espace, ce qui serait aberrant étant donné que le temps et l'espace sont deux dimensions différentes.

Spirou

Spirou s'est retrouvé confronté à des problèmes temporels à plusieurs reprises.
Tout d'abord dans l'Horloger de la Comète et dans sa suite, le Réveil du Z.

Ici évidemment, l'objectif est autre. Étant donné qu'ils se retrouvent dans des époques particulièrement lointaines, on ne peut pas vraiment parler de paradoxe. Et pourtant, le concept même des héros se réveillant à la fin de leur aventure est assez étrange; d'autant plus que de nombreux indices leur permettent de déterminer qu'il s'est effectivement passé quelque chose. (Même si personne ne risque de les croire, ce que Fantasio tient à réfuter avec sa brillante intégrité journalistique.)

Dans le volume 50 (RAAAAAAAAAAAH, je m'étais promis de ne jamais en reparler de cette horreur D'=), les héros créent un paradoxe particulièrement énorme. L'authentique Spirou reste coincé dans le passé, et ça c'est mal. Très mal.

Dans les spin-offs, maintenant, il n'y a guère qu'une aventure de Spirou et Fantasio par qui s'intéresse aux phénomènes temporels. La théorie qu'utilise l'auteur ne permet aucun paradoxe. C'est une théorie proche de Dragon Ball Z selon laquelle le continuum s'autoprotège des paradoxes en créant une foultitude d'univers parallèles. Seul problème, le début de l'ouvrage, qui dément allègrement cette théorie puisque des éléments du passé où se trouvait Zorglub se retrouvent dans le présent effectif. Donc en fait la chute, toute humoristique qu'elle soit, contredit royalement le début du livre.

Time Hollow

Jeu paru sur Nintendo DS, premier sur ce support à offrir une histoire basée sur les paradoxes temporels. Comme dans Retour vers le Futur, chaque changement dans le passé résette la mémoire de tous les personnages afin de la formater au nouveau présent, la seule exception allant aux possesseurs de stylo temporel.
Le stylo temporel peut ainsi être comparé à la Delorean: Un outil qui permet à son possesseur de rester en dehors du temps.
Cela dit, la Delorean permet de voyager dans le temps, tandis que le stylo permet "juste" de modifier le passé.

La Machine à voyager dans le Temps

HG Wells nous offre un livre particulièrement avant-gardiste. À un tel point que son oeuvre d'anticipation de 1895 reste toujours une oeuvre d'anticipation. Normal, me direz-vous, le héros voyage vers une époque future particulièrement éloignée.

Le film offre une optique légèrement différente et extrapole sur le futur. C'est bien aussi.
Par ailleurs, ce même film s'offre le luxe de commencer par aborder les paradoxes:
Ainsi, le héros voyage dans le passé pour sauver celle qu'il aime, mais elle meurt d'une autre manière. Pourquoi? Parce que, si elle n'était pas morte, il n'aurait jamais inventé sa machine.

Artemis Fowl

Le coeur du sujet: Artemis Fowl 6. Dans cet ouvrage, Artemis va être amené à voyager dans le temps. Et à se rencontrer lui-même. C'est là que vient le problème du paradoxe du grand-père. Cela dit il réussit à l'éviter, ce qui devrait être donné à n'importe quel voyageur dans le temps normalement constitué.
Au terme de son aventure, Artemis démontre que la mémoire du vieux est exactement la même que celle du jeune par a+b, donc il n'y a aucun univers parallèle.

Harry Potter

Vous ne vous y attendiez pas, à celle-là. Pourtant, dans Harry Potter 3, il est bien question de voyages temporels. En l'occurence, les retourneurs de temps sont accordés par le Ministère de la Magie pour diverses raisons (Dans le cinquième tous ceux restants sont démolis. Joie.), à la condition que les personnes concernées ne se fassent pas voir. Ce qui est parfaitement logique dans l'optique selon laquelle il faut éviter les paradoxes.
On peut par ailleurs remarquer que l'autrice a pensé (Encore heureux, cela dit) à parsemer au fil de l'ouvrage quelques indices démontrant une "présence".
(HS: Le sixième film est effectivement foireux, comme prévu, au fait. Pourtant le livre était particulièrement réussi, mais que voulez-vous, ainsi va la vie.)

Dragon Ball

La machine reviendra toujours à son point de départ, mais toute altération temporelle crée un futur parallèlle, où la machine atterrira si elle repart dans le passé dans un point plus proche de son présent, le continuum espace-temps ayant pour faculté de s'auto-protéger.
C'est tout ce que j'ai à dire à ce sujet et je ne m'étendrai pas là dessus.

Vous pouvez ranger vos cahiers, les enfants, le cours est fini. Interro la semaine prochaine.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.