Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mercredi 23 septembre 2009

Death Note. Ou comment réussir à parler de religion dans un blog initialement pas prévu pour ça.

Ouais, aujourd'hui on va voir un manga qui n'a jamais été évoqué dans ce blog, mais qui a été un succès tellement phénoménal qu'on pourrait presque se demander l'intérêt de l'article.

On va d'abord commencer par un petit résumé pour les deux ou trois paumés qui vivaient dans une grotte jusqu'à récemment.

Death Note, c'est donc un manga. Première nouvelle. Ses auteurs sont Tsugumi Ohba et Takeshi Obata. Seconde nouvelle.

C'est donc l'histoire d'un type, qui s'appelle Light Yagami, et qui trouve par le plus grand des hasard un Death Note. C'est-à-dire un cahier permettant de donner la mort à quiconque en écrivant son nom. (Pour peu qu'on ait son visage en tête, cela dit.) Il décide de s'en servir pour châtier les criminels, et se retrouve rapidement avec Ryuk, un shinigami (un Dieu de la mort en VF, donc) à ses côtés.

Le cahier se retrouve donc au coeur de péripéties haletantes, d'autant plus que Light, qui décide de faire un nouveau monde sans criminalité sous le pseudonyme de Kira (attribué par la foule), se retrouve en face d'un adversaire redoutable qui se fait appeler L.

Le contenu de Death Note est aussi sémantiquement très lourd de sens. Ryuk apprécie les pommes. Il les adore. Beaucoup auront certainement remarqué le parrallèle évident avec la bible. Le Dieu de la Mort, qui représente un peu le Diable, mange le fruit défendu par Dieu. Adhérez aux religions que vous voulez, ou n'adhérez à rien, mais le fait est que le sous-entendu de la pomme est particulièrement explicite.
Et puis, Ryuk mentionne le Paradis et l'Enfer, deux notions plutôt religieuses s'il en est.

Cela dit, je vais plutôt aborder, rapidement, l'animé.
Je n'ai malheureusement pas eu le temps de le finir, mais il se tient. Il reproduit le manga tel quel, introduisant le son et la couleur, ce qui peut se révéler d'une importance capitale. Le son parce que ce sont des reprises de chants d'église, et que c'est en soi hautement symbolique. La couleur, parce qu'elle accentue plus encore les différences entre Light et son rival. C'est particulièrement vrai dans l'opening, où l'un est en rouge tandis que l'autre est en bleu.

Pour en revenir à la pomme de Ryuk, le premier opening (pas vu le second) parodie allègrement quelques tableaux. Parmi ceux-là, le plafond de la chapelle Sixtine. Dans cette scène revue et corrigée, Ryuk, qui représente Dieu, donne une pomme à Light, qui représente l'Homme.

L'animé de Death Note accentue donc une thèse antibiblique déjà développée par le manga.

Dernier point sans rapport avec les précédents:
Plusieurs films ont été conçus à partir de Death Note. Des films live, et aussi un film d'animation. Ils sont tous sortis en DVD. Quand je vois le film d'animation en vente, honnêtement, je m'interroge. Il semble que ce ne soit qu'un vulgaire résumé de l'oeuvre, à l'instar du film adapté de Gurren Lagann. (Et l'argument de vente "oé c la séri ki kartone sur virgile17", on a vu mieux.)

C'est tout pour aujourd'hui. Enfin non, je voudrais quand même ajouter que c'était mon anniversaire, ce qui est fort bien, mais il faudrait que je me presse si je veux chopper la jeunesse éternelle avant mes 21 ans. (âge majeur légal aux USA, si tant est qu'on ait besoin de le rappeler.)

2 commentaires :

  1. Bon annivergold, oublie pas hein la recette de la jeunesse éternelle on se la partage.

    RépondreSupprimer
  2. En fait. Il y a deux points qui ne sont pas en commun avec le manga. Le 1er: Dans la l'anime, Light fuit lâchement la mort face à Near, tandis que dans le manga, Light supplie Ryuk de tuer tous les enquêteurs.
    La 2ème différence: Avant ou pendant qu'il meurt, dans le manga, on voit un flashback ( quelque chose de commun dans le manga) où Light vient d'apprendre qu'il n'ira ni au paradis, ni en enfer. Il répond à Ryuk "Le paradis et l'enfer n'existent pas n'est-ce pas?" Ce morceau a été lâchement coupé, dans l'anime.

    RépondreSupprimer

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.