Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mardi 30 juin 2009

Peggle Dual Shot

Eh bien je n'ai pas posté beaucoup récemment, ça a même été carrément vide.
Ne m'en voulez pas, car je suis très occupé.

Cela étant, j'ai décidé aujourd'hui de parler d'un jeu qui m'a beaucoup plu, et qui s'appelle Peggle Dual Shot.


C'est sur DS et c'est édité par Pop Cap.
On peut aussi le trouver sur PC, c'est d'ailleurs le portage des deux volets déjà parus sur ce support. J'ai été amené à y jouer parce que justement j'ai apprécié le jeu Peggle Extreme, une démo jouable PC sensée offrir une heure de jeu (j'ai largement explosé sa durée de vie théorique, en y rejouant et en faisant les challenges)

Donc Peggle, qu'est-ce que c'est? C'est un jeu casual (parce que certes la plupart des casual sont de pures merdes, mais on ne va pas cracher sur un jeu uniquement à cause de l'argument casual non plus) de puzzle. Il s'agit de frapper des billes rouges placées aléatoirement dans un jeu de billes bleues qui sont accrochées on ne sait pas trop comment dans la surface du jeu, avec un nombre limité de billes.
On peut en avoir d'autres en obtenant suffisamment de points au cours d'un lancer.

Il existe deux autres types de billes: Les billes roses, d'abord: Une rose est générée aléatoirement tous les tours en remplacement d'une bleue, et permet de doubler les scores. Une fois qu'on en a frappé cinq, la prochaine bille aléatoire est jaune et mène à un mode bonus qui permet d'avoir plus de points, et une à deux billes à lancer en plus.
Ensuite, les billes vertes. Au nombre de deux, elles permettent de déclencher un effet supposé avantager le joueur. Cela peut se traduire par une meilleure visibilité du lancer, par un effet qui fait durer la bille plus longtemps, ou encore par un effet qui augmente les chances que la bille tombe dans le réceptacle en dessous (réceptacle qui permet de gagner une bille supplémentaire)

Graphiquement, le jeu en lui même est fort sympathique. Par contre, les graphismes des personnages sont absolument hideux, et il faudra avoir le courage de passer outre (ou de regarder son écran du haut le moins possible)


Enfin, pour ce qui est de la musique, elle n'est ni désagréable ni entêtante, bien que ce ne soit pas l'OST de l'année. Le pire reste quand même l'Hymne à la joie, qui résonne à chaque victoire.

Pour ce qui est de la durée de vie, les deux modes histoire assurent une bonne stabilité au titre. Chaque niveau est associé à un personnage (qui définit le pouvoir déclenché par les billes vertes). Scénaristiquement, le meilleur est Claude le homard, étant donné que c'est un Français, malheureusement l'accent n'est pas aussi développé que celui de Jean Armstrong (version US de Phoenix Wright: Ace Attorney: Trials and Tribulations), se limitant à remplacer les "th" par des "z". Notez que le pouvoir des billes vertes dépend du personnage.
À côté de ça, on doit aussi reconnaître que les monologues qui précèdent les différents niveaux, bien qu'ils soient courts, sont particulièrement lourds et inutiles.

Toujours sur la durée de vie, on peut refaire le mode histoire en sélectionnant le personnage de son choix dans les niveaux.
Par ailleurs, une fois un mode histoire terminé, cela entraîne l'apparition d'un mode challenge qui lui est consacré, et dans lequel on vous imposera plusieurs objectifs, comme terminer un niveau avec un certain nombre de points ou avec plus de billes rouges que le niveau de base.


En revanche, ce jeu nécessite une certaine patience: Il est très frustrant de rater un niveau, et malheureusement ça arrive très souvent.

Peggle Dual Shot n'est disponible qu'aux USA, en revanche la version PC du premier jeu est en vente en Europe (le deuxième je ne sais pas mais c'est pas impossible) et on peut acheter les deux sur Steam. (Peggle Extreme est sur Steam aussi, d'ailleurs)

Ce n'est pas le jeu du siècle mais il mérite le détour.

À part ça je joue à Another Code R sur Wii, ce qui devrait entraîner un article à un moment ou à un autre.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.