Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mardi 12 mai 2009

Mieru Hito

Je viens de lire les tomes 4 et 5 de Mieru Hito.
Eh bien, s'il était déjà épique, ce manga vient juste de devenir über épique.



Je dirais bien "En même temps, qu'attendre de plus d'un manga du Weekly Shonen Jump", mais ce serait assez indélicat de ma part. Le magazine a certes prépublié des grands noms du manga, d'Akira Toriyama à Kazuki Takahashi en passant par Yusei Matsui et le duo Ohba/Obata, mais, même avec des prépublications épiques, un magazine n'est jamais à l'abri d'epic fails.

Enfin bref, Mieru Hito, qu'est-ce que c'est? Basiquement, c'est l'histoire d'une jeune fille qui monte à Tokyo pour faire ses études. Rien d'exceptionnel dans le concept de base, donc. Seulement, plusieurs évènements vont se déclencher:

Premièrement, elle rencontre Togo Myojin. C'est un "Guide". Il travaille de concert avec les esprits qui sont restés sur Terre au lieu de partir vers un monde meilleur après leur mort.
Myojin lui sauve la vie alors qu'elle était sur le point de se faire agresser par un esprit malfaisant, venu s'en prendre à la pauvre jeune fille.

Deuxièmement, elle emménage dans une étrange maison, la Résidence des Éphémères. Elle découvre à sa grande surprise que le gérant de cette Résidence n'est autre que Togo Myojin, et que ses occupants sont deux esprits, qu'elle a le chance de pouvoir voir car elle a LE POTENTIEL.

Bon, ensuite, globalement, on a un enchaînement de flash backs et de combats. Puis vient le tome 3. Il commence d'une manière un peu stupide, mais on pardonne d'autant plus facilement à l'auteur que ce dernier se rattrape allègrement dans la suite du volume. Et là, ça va faire un formidable tout avec les volumes suivants.

Par contre, ce manga, contrairement à Nabari, n'a pas d'enjeux intellectuels ou psychologiques. Les caractères des personnages sont clairement définis et tranchés, et les scènes s'orientent plus vers de l'action pure (D'ailleurs plus on avance, plus les adversaires sont difficiles à battre, pour changer)

À part ça, on peut noter certaines situations cocasses, bien que l'auteur ne soit définitivement pas doué pour les gags en une planche (Confèrent les bonus du volume 5).

Finalement, Mieru Hito, c'est un manga orienté action avec une histoire bien ficelée.
À lire, donc.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.