Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mercredi 8 avril 2009

Yu-Gi-Oh, son manga, ses produits dérivés.

Je m'étonnais du fait que la version Japonaise du dernier Yu-Gi-Oh en date sur DS (World Championship 2009) parle en Français.
Parallèlement, j'ai lu le cinquième et dernier volume de Yu-Gi-Oh R. Qui est non seulement plus épais que les autres, mais donne à l'ensemble toute son ampleur par dessus le marché. On assiste au duel entre Jono-Uchi et
Spoiler
Bandit Kierce

et au dernier combat entre Yûgi et Tenma. (le choc Dieux/Démons, donc)

Ceci étant dit, WCT 2009 me déçoit. Pourquoi?
Eh bien pour son interface.

Dans les jeux précédents, l'interface était optimale: Animations sur l'écran du haut, terrain sur l'écran du bas. Les caractéristiques des cartes étaient indiquées sommairement sur l'écran du bas et on pouvait voir leur description complète sur l'écran du haut en appuyant sur le bouton approprié.

Là, c'est l'écran du bas qui fait l'affichage 3D. Sans zoom. Et l'écran du haut affiche les informations des cartes automatiquement, tandis que l'écran du bas ne dispense plus d'information.

C'est un véritable choc pour quelqu'un qui s'est habitué à l'affichage de Spirit Caller et de WCT 2008, ssrly.

En ce qui concerne les cartes disponibles, on nous donne au départ un deck d'un niveau un peu plus élevé que ce qu'on nous donnait autrefois, et de quoi acheter quelques boosters.
N'étant pas allé très loin, je ne sais pas quelles cartes sont et ne sont pas disponibles dans le jeu; tout ce que j'espère c'est qu'ils ont eu le bon goût de remettre les cartes qu'ils n'avaient pas retenu pour le jeu précédent. Sinon leur mort sera une longue et douloureuse agonie.

Faute de WCT 2009, je vais recycler deux anciens articles, un test du jeu précédent (2008, donc), et un test d'un jeu plus ancien, à savoir Duel des Ténèbres sur Game Boy Color. (Légèrement retouché pour l'occasion, puisque j'y mentionnais la "parution prochaine de WCT 2008".)

Yu-Gi-Oh: Duel des Ténèbres (Game Boy Color)

En regardant différentes sources, on constate que ce jeu bénéficie de très bonnes appréciations de la part des joueurs. Quel gâchis !! Le jeu présente un manque évident de respect des règles, même si l’esprit du jeu reste heureusement intact. Imaginez : Vous pouvez tout sacrifier à tours de bras, votre main est limitée à cinq cartes et se complète automatiquement, et en plus de ça le texte des cartes n’est pas le texte original.

En plus de ça, on nous annonce plus de 10 000 cartes dans le même jeu. On croit rêver étant donné le nombre de cartes sorties à l’époque. Eh bien, ces cartes supplémentaires, qui n’existent bien entendu pas le moins du monde, sont à monter soi-même avec l’aide de morceaux offerts au cours du jeu, et elles ne présentent aucun intérêt étant donné que ce ne sont que des créatures très moyennes.


Bravo Konami, je ne crois pas que pire jeu soit jamais sorti, même en tenant compte des deux jeux GBA qui avaient eu, je crois, de très mauvaises appréciations, eux.
Heureusement, ce jeu est maintenant obsolète et n’est plus d’actualité : Tournez-vous plutôt vers les éditions 2005 et 2006 sur GBA et sur les jeux parus sur DS. Sauf l'encyclopédie de cartes, qui est une hérésie.

Yu-Gi-Oh: World Championship 2008 (NDS)

Année après année depuis 2003 un nouveau Yu-Gi-Oh sort sur les consoles Nintendo. Cette année encore, Konami nous sort une nouvelle édition, simplement titrée World Championship 2008.

Je vous préviens de suite: N'ayant pas joué à l'édition 2007, qui était sortie à à peine un mois d'intervalle avec GX Spirit Caller, mes comparaisons s'arrêteront à ce jeu-ci.

Apparemment, l'édition 2007, à l'instar de l'édition 2006, souffrait du manque d'un mode aventure. C'est à présent chose réglée, même si ce nouveau mode aventure ne bénéficie pas d'un scénario très intéressant. Enfin, on ne peut pas demander du Kazuki Takahashi à longueur de temps...

En fait, il s'agit d'accumuler les victoires sur chaque adversaire afin de découvrir des portes cachées qui mènent à d'autres lieux. Il y a en tout six mondes, dont un à découvrir après le générique de fin, et quelques extensions à ces mondes.

La nouveauté du jeu, c'est l'apparition du Tag Duel. Mais la première incursion du mode quatre joueurs sur DS est réellement décevante. Elle ne s'inspire malheureusement pas des tags du manga et de l'animé (Le duel contre les Masques et le tag duel de la saison 1 de GX) et nous devons nous contenter d'un duel normal où deux joueurs se partagent un même côté de terrain. C'est bien pour une première fois, mais personnellement ça m'a déçu.

Et puis, il y a le mode de championnat, à la présentation identique à l'édition 2006, ou plus simplement, et je dis ça aux screens vus ici et là, à l'édition 2007. Les adversaires, ici, ne se débloqueront pas tous seuls, étant donné que vous allez être obligés de dérouiller cinq fois chaque adversaire du mode Monde du Duel, puis cinq autres fois pour les débloquer en tag.

Ce qui va vraiment vous motiver, ce sont les derniers adversaires de la liste: Ils sont issus des oeuvres originales!!

Donc, vous allez retrouver quelques adversaires connus qui ont déjà fait leur apparition dans Nightmare Troubadour et dans GX Spirit Caller. Mais ce n'est pas tout, puisque les personnages de la saison 3 de GX sont également débloquables. (ce qui, personnellement, me fait une belle jambe, étant donné que je n'ai pas pu aller au delà de la saison 2...)

D'ailleurs, les personnages de Yu-Gi-Oh et de GX sont également débloquables en adversaires Tag, et là je me demande vraiment pourquoi on n'a pas eu droit à Meï et Kyu (alias les Para Doxe), équipe qui a son apparition à la fois dans Yu-Gi-Oh et dans GX...

En tout cas, WCT08 reste un excellent jeu, et cette impression est renforcée par la quantité invraisemblable de nouvelles stratégies qu'offre les nouvelles cartes. (200 si vous avez fait 2007, mais quand même 400 si vous sortez de GX, ce n'est pas négligeable) Le seul truc qui m'échappe, c'est d'avoir croisé en Wi-Fi quelqu'un qui possédait Râ alors que la compatibilité est inexistante avec NT et GX. Dans le cas où elle existe avec l'édition 2007, là j'ai vraiment envie de crier au scandale.

Un mot sur le tutorial, pour finir. Certes, il ne sert strictement à rien quand on connaît déjà les règles, mais je ne peux pas laisser tomber comme ça les nouveaux joueurs... Ce nouveau tutorial est beaucoup moins lassant que les précédents. Si vous ne connaissez pas encore les règles, je vous le conseille. Dommage que les duels d'applications, qui vous font utiliser des decks préprogrammés, soient si coriaces. Enfin, vous aurez 150 DP à chaque duel d'application remporté, soit un booster supplémentaire, donc n'hésitez pas, quand vous aurez du temps à perdre, à tenter l'impossible.

Malgré quelques défauts, un ou deux bugs et d'autres petits tracas que les années d'expérience n'ont pas encore gommé, l'édition 2008 améliore encore les possibiliés du genre. Donc, ne vous en privez pas.

Cela étant,

J'étais, à l'époque de ce dernier test, jeune et peut-être pas assez expérimenté. (Oui, c'était l'année dernière. Mais je suis encore jeune. Et j'ai encore beaucoup à apprendre.)

Yu-Gi-Oh 2008 est très bien pour toutes les raisons évoquées, mais la disparition de quelques cartes clés est un fait particulièrement frustrant. Et la wi-fi était prise d'assaut par les utilisateurs d'Action Replay, cet outil très pratique qui permet de tuer les jeux en wi-fi du monde entier dans le seul but de satisfaire son ego et de se prendre pour le maître du monde. ("LOLOLOLZ, J'AI UN DECK CONTENANT SEULEMENT EXODIA, JE VOUS SUIS TELLEMENT SUPÉRIEUR")

Ce dernier défaut semble avoir eu une amélioration dans l'édition 2009, puisque le top mondial est résetté toutes les 24 heures. Enfin, ne rêvons pas, il y aura bien quelqu'un pour trouver comment contourner l'interdiction.

PS: Non, pas de screens, j'ai la flemme.
En passant, je m'absente un peu plus d'une semaine. Merci de rester à l'écoute.

0 avis :

Enregistrer un commentaire

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.