Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

mardi 28 avril 2009

Ne pas confondre FPS et FPS

Moi aussi, j'ai été haut comme trois pommes. C'est à l'occasion de mes huit ou neuf ans que j'ai commencé à jouer à des jeux. D'abord avec des petits trucs pour gamins à fonctionnement digne d'un Game & Watch, puis avec un morceau de choix, à savoir Lucky Luke sur Game Boy Color.

Rien de bien transcendant sur cette console par la suite, si ce n'est Zelda Link's Awakening et Pokémon Bleu. J'avais essayé Tarzan, mais même du haut de mon jeune âge de l'époque, je me suis rendu compte que c'était une authentique arnaque et j'ai commencé à me méfier des adaptations de Disney. (Ce qui est dommage, compte tenu du fait que Toy Story 2 sur Nintendo 64 avait une sacrée réputation.)

Enfin maintenant, c'est des adaptations en général qu'il faut se méfier. Les adaptations de mangas -qui ne sortent ÉVIDEMMENT pas en France- roxxent, la plupart du temps, mais les studios chargés d'adapter des oeuvres Françaises ou Américaines ont plutôt tendance à se craquer. Quelques exceptions pour les oeuvres Américaines:

-La série des Lego roxxe, mais c'est normal, étant donné le ton de dérision employé, cette désinvolture révoltante et cette fraîcheur inexorable dont la série fait preuve, ainsi que ce graphisme juste épatant (bien que légèrement bugué de temps à autre).
(En même temps, si les séries adaptées viennent des États-Unis, ce n'est pas le cas de la firme Lego, a priori.)

-Les adaptations de comics ne sont pas toujours intéressantes à jouer. J'ai adoré Marvel Trading Card Game (Qui a fait un mauvais score à l'unanimité dans tous les organismes spécialisés -_-"), et le concept de Spider-Man 2, repris en cell-shading dans Ultimate Spider-Man (versions consoles de salon, pas DS), était juste génial.
Surtout qu'on n'a pas souvent l'occasion de parcourir Manhattan à vitesse grand V au moyen d'une toile d'araignée, ça il faut bien l'avouer.

En tout cas, je n'ai pas tardé à avoir une Nintendo 64, avec un Mario 64 où je n'ai jamais dépassé le niveau 1 faute de comprendre comment se battait le boss, et un Zelda Ocarina of Time où je n'ai guère fait mieux.
Je me suis largement rattrapé sur la version DS de Mario, quant à Zelda je me ferai la version GameCube plus tard.

J'en arrive maintenant à la raison du titre de cet article.
Eh bien à l'époque, voyez-vous, j'avais acheté un titre en solde. C'était Doom 64.
J'ai été traumatisé.


Alors oui, peut-être était-ce dû à mon trop jeune âge, peut-être que si une Pegi claire avait été indiquée sur la boîte ça aurait découragé mes parents (et sûrement moi-même) de prendre ce jeu, en tout cas je n'y ai absolument rien compris. (Au jeu.) Absolument aucune indication scénaristique, on se retrouve dans un endroit sombre au possible. À un tel point qu'avancer est une réelle sinécure.

À cela s'ajoute le fait que je n'avais pas l'habitude des jeux en vue à la première personne. Les premiers jeux que j'ai pu tester sur PS2, des jeux de course en première personne, justement, n'ont pas arrangé grand chose.

On comprendra que j'étais ultra réticent en voyant Metroid Prime Hunters: First Hunt, une démo jouable du Metroid DS offerte avec la DS classique à sa sortie. C'est une cartouche collector (puisqu'introuvable), mais c'est à peu près son seul avantage.

En dehors de ça, j'aurais bien tenté le Metroid complet, quand même, par curiosité, seulement les boutons latéraux de ma DS Lite ne marchent pas et je ne sais plus ce que j'ai fais de la classique. (Et puis jouer à un jeu sur la classique alors que la Lite a un meilleur éclairage, ça fait pleurer, quand même)

Toujours est-il que, plus récemment, j'ai suivi la voie du Mogo et des Thalistes. En cet honneur, j'ai pris un compte sur Steam et j'ai acheté les fichiers permettant d'installer le jeu Orange Box.
Orange Box, qu'est-ce que c'est?

Eh bien, c'est l'occasion, pour un prix défiant toute concurrence, de découvrir cinq jeux d'anthologie... Et ce sont tous des FPS. Enfin, presque tous.

Après tout, l'excellentissime Portal (Où je suis bloqué D'=) n'est pas un jeu de tir, même si l'on y est armé d'un laser et qu'il est, comme les autres, en vue à la première personne (D'ailleurs, la vue à la première personne sera vraiment réussie le jour où l'on portera des casques pour jouer aux jeux. Mais passons.)

C'est un jeu de puzzle. Le meilleur de tous les temps, en fait. En l'état, on dit qu'il est court; néanmoins ce ne sont pas les cartes bonus qui manquent sur le web. Il est notamment possible de trouver une version à mettre dans le jeu adaptée du jeu flash issu de Portal, et qui est normalement disponible sur Internet.

Donc Portal, qu'est-ce que c'est? AH HA. Bonne question.
Le principe, pour résumer rapidement, consiste à traverser des salles, juste armé d'un "Portal Gun", qui permet de créer des portails interdimensionnels. Un portail d'entrée mène à son portail de sortie. C'est un peu comme les portes spatiales qu'on pouvait voir dans Lanfeust des Étoiles, par exemple, sauf que c'est à échelle humaine et que c'est dans une pièce que ça se passe.


Sinon, l'intérêt de ce jeu vient aussi de sa bande sonore, puisqu'une fort sympathique voix (bien que cynique et décharnée) vous donnera régulièrement des encouragements, vous promettant monts et merveilles si vous parvenez à terminer les tests.
Et rien que pour ça, ça vaut le coup d'être joué.

Le deuxième jeu, c'est Team Fortress 2. Ce jeu est tout bonnement magnifique.

C'est un FPS multi. Comprenez par là que vous allez pouvoir tuer des gens que vous ne connaissez pas, haïr les pauvres fous qui vous tuent à plusieurs reprises, et vous tabasser dans la joie et la bonne humeur dans le but de prendre les points de contrôle ennemis. Et puis c'est en cell shading, et le cell shading c'est bien. (Sauf dans le dernier Zelda, où le costume de cheminot est une horreur abominable.)

Sinon, le pack comprenait trois jeux venus d'Half Life 2. Le jeu d'Half Life 2 en lui-même, et les "Épisodes 1 et 2". J'ai aussi réussi à chopper Deathmatch (un mode multi) gratuitement grâce à une offre, mais je ne compte pas y jouer, finalement.

Avec Half Life 2, mes a prioris eus avec Doom sautent. C'est la première fois que je vois un jeu dont le graphisme est d'un style réaliste, et purée ça bute. Voilà, je suis impressionné par les capacités graphiques du jeu, qui ne sont pas comparables à un Runaway, par exemple, puisque ce dernier jeu réussit le pari de mélanger des graphismes "dessins animés" et des graphismes plus réalistes. Ce n'est pas la même approche, je dirai.

... C'est tout pour aujourd'hui, thank you for reading.

Autres nouvelles du front:

Nintendo réédite Pikmin 2 sur Wii. C'est grave, ça veut dire qu'ils ont perdu toute leur inspiration et qu'ils ne sont plus bons qu'à faire des copiés collés de jeux GameCube.

Et on attend TOUJOURS Baten Kaitos Origins.

PS: En passant, vous pourrez trouver une démo jouable de Portal appelée First Slice sur le site de Steam (Logiciel Steam requis), et même un pack de jeux gratuits incluant cette démo et Half-Life 2 Deathmatch (qui est sensé être payant au départ, donc) en allant ici. Une carte graphique NVidia est requise. Y a une offre pour les Ati, aussi.

1 commentaire :

  1. Portal c'est supayr mais trop court. Y'a le Portal Prelude cependant qui est aussi nickel (et développé par des français !)
    Et à bientôt sur TF2 !

    RépondreSupprimer

Vous voulez ajouter votre pierre à l'édifice ? N'hésitez pas, ici on ne mord pas !

Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.