Sweet dreams everyone ! Good night, sleep tight, don't let the bed bug bite !

jeudi 30 avril 2009

All your bases are belong to us

[édité le 2 Mai]

Le jeu vidéo, ce n'est pas qu'un loisir pour joueurs fortunés / économes / hackeurs (rayez les mentions inutiles)

C'est aussi et surtout un marché, dans lequel il existe une grande diversité de métiers.

Parmi ces métiers, il en existe un de première nécessité: Le traducteur.



Nous, pauvres gens qui n'ont pas pris de cours de Japonais (Si vous en avez pris, oubliez ce paragraphe, c'est très bien pour vous), n'avons pas accès aux jeux les plus intéressants. Rien n'empêche de s'importer Jump Ultimate Stars, ou encore Code Geass: Lelouch of the Rebellion DS, qui ne nécessitent pas un niveau de compréhension exponentiel (quoique les traductions présentes sur Internet donnent un sérieux coup de pouce pour jouer à ces deux jeux), néanmoins le nombre de jeux auxquels nous ne pouvons pas jouer est énorme.

Vous me direz "Ouais, mais les Japonais, ils n'ont pas accès à Bienvenue chez les Ch'tis ou à Lucky Lucke: Tous à l'Ouest". Ouais, la belle affaire. Non seulement ce sont des adaptations foirées, mais en plus, nos amis Nippons, contrairement à nous, n'en ont rien à faire des productions de l'étranger. (La plupart du temps, en tout cas. Des produits comme les Disney s'exportent très bien, il n'y a qu'à voir la masse de scènes issues de dessins animés de Disney en version Japonaise disponibles sur Youtube.)

Enfin, disons qu'ils n'ont pas eu accès aux géniales adaptations de bandes dessinées produites par Infogrammes, à l'époque où adaptation était synonyme de qualité. (Mais encore une fois ça les dérange pas. Nous on a les mangas, eux ils n'ont pas la bande dessinée Franco-Belge.)

En tout cas, les jeux vidéos, surtout quand ils viennent du Japon, s'exportent.
Et qui dit exportation, dit traduction nécessaire.

En Anglais, d'abord, langue administrative du monde moderne, puis dans toutes les langues possibles et inimaginables, incluant le Français.

Malheureusement, dans le cas de certaines équipes, la traduction, ça dérape.

C'est notamment le cas de Time Hollow, sur DS, mais c'est aussi le cas de la série des Ace Attorneys en VF.
Bien sûr, leurs traductions sont de qualité. Ouais. Mais dès le premier Phoenix Wright, ça dérape.
Voici un exemple:


Trocoul.
Le deuxième jeu, quant à lui, n'a pas de fautes de langage. C'est l'orthographe, la grammaire, la syntaxe et tout ce qui s'ensuit qui n'a visiblement pas été relu.

La toute première boîte de dialogue de TnT est assez ratée, quant à elle, mais c'est la seule de tout le jeu, alors bon.

Par contre, en ce qui concerne les noms des personnages et la relocalisation, certains sont bien trouvés, mais malheureusement pas tous.

Luke Atmey est transformé en Matt Moissat, Ron DeLite en Henri Duplaisir, et le cuisinier "Libanais" devient Italien.

Quant à Apollo Justice, on n'en parle pas, le principal manque de goût de ce jeu, c'est le nom du héros. Odoroki Housuke était tellement mieux.

Voilà pour les principaux défauts des VF.

Maintenant, c'est pour la version US que nous devons nous inquiéter.

Après les quatre premiers jeux, ils ont le plaisir de nous présenter leur dernière production.

Perfect Prosecutor, le jeu le plus attendu par la foule en délire avec Apollo Justice 2, s'orne désormais d'un nom officiel. Et ce nom est: Miles Edgeworth: Ace Attorney Investigations.

Un jeu dans lequel, au moindre indice, on pourra s'écrier "Eurêka!"

À côté de ça, étant donné le grand nombre de textes que nos amis traducteurs avaient à traduire (N'oublions pas que ce sont des visual novels), on peut leur pardonner. Surtout qu'ils ont largement rattrapé la non relecture de Justice for All par la suite.

Non, en fait, le seul point qui me donne envie de râler, c'est l'absence de la version US dans la version Européenne.

Édit sans rapport: J'ai lu l'article du Japanink à propos de DBE.
Trois points sont développés:

1. Ils ont réussi à se foirer alors que le producteur exécutif était Akira Toriyama en personne.
Commentaire de ce dernier: "La meilleure façon pour moi et tous les fans d'apprécier ce film est de le voir comme un nouveau Dragonball d'une nouvelle dimension."
2. Ce film est à la croisée des chemins de Power Rangers et de Smallville.
3. LA SUITE EST BEL ET BIEN PRÉVUE. Et les acteurs n'ont pas perdu de temps pour SIGNER LE CONTRAT.

Édit sans rapport 2: Extrait de la dernière newsletter de Nintendo: "Disponible pour la première fois en Europe, la série Ryhthm Paradise est un véritable phénomène au Japon."

C'était tellement recherché que j'ai commencé par l'interpréter à l'envers: Parce que c'est la première fois qu'il est disponible en Europe, c'est un phénomène au pays du Soleil levant.

LOGIC ERROR.

mardi 28 avril 2009

Ne pas confondre FPS et FPS

Moi aussi, j'ai été haut comme trois pommes. C'est à l'occasion de mes huit ou neuf ans que j'ai commencé à jouer à des jeux. D'abord avec des petits trucs pour gamins à fonctionnement digne d'un Game & Watch, puis avec un morceau de choix, à savoir Lucky Luke sur Game Boy Color.

Rien de bien transcendant sur cette console par la suite, si ce n'est Zelda Link's Awakening et Pokémon Bleu. J'avais essayé Tarzan, mais même du haut de mon jeune âge de l'époque, je me suis rendu compte que c'était une authentique arnaque et j'ai commencé à me méfier des adaptations de Disney. (Ce qui est dommage, compte tenu du fait que Toy Story 2 sur Nintendo 64 avait une sacrée réputation.)

Enfin maintenant, c'est des adaptations en général qu'il faut se méfier. Les adaptations de mangas -qui ne sortent ÉVIDEMMENT pas en France- roxxent, la plupart du temps, mais les studios chargés d'adapter des oeuvres Françaises ou Américaines ont plutôt tendance à se craquer. Quelques exceptions pour les oeuvres Américaines:

-La série des Lego roxxe, mais c'est normal, étant donné le ton de dérision employé, cette désinvolture révoltante et cette fraîcheur inexorable dont la série fait preuve, ainsi que ce graphisme juste épatant (bien que légèrement bugué de temps à autre).
(En même temps, si les séries adaptées viennent des États-Unis, ce n'est pas le cas de la firme Lego, a priori.)

-Les adaptations de comics ne sont pas toujours intéressantes à jouer. J'ai adoré Marvel Trading Card Game (Qui a fait un mauvais score à l'unanimité dans tous les organismes spécialisés -_-"), et le concept de Spider-Man 2, repris en cell-shading dans Ultimate Spider-Man (versions consoles de salon, pas DS), était juste génial.
Surtout qu'on n'a pas souvent l'occasion de parcourir Manhattan à vitesse grand V au moyen d'une toile d'araignée, ça il faut bien l'avouer.

En tout cas, je n'ai pas tardé à avoir une Nintendo 64, avec un Mario 64 où je n'ai jamais dépassé le niveau 1 faute de comprendre comment se battait le boss, et un Zelda Ocarina of Time où je n'ai guère fait mieux.
Je me suis largement rattrapé sur la version DS de Mario, quant à Zelda je me ferai la version GameCube plus tard.

J'en arrive maintenant à la raison du titre de cet article.
Eh bien à l'époque, voyez-vous, j'avais acheté un titre en solde. C'était Doom 64.
J'ai été traumatisé.


Alors oui, peut-être était-ce dû à mon trop jeune âge, peut-être que si une Pegi claire avait été indiquée sur la boîte ça aurait découragé mes parents (et sûrement moi-même) de prendre ce jeu, en tout cas je n'y ai absolument rien compris. (Au jeu.) Absolument aucune indication scénaristique, on se retrouve dans un endroit sombre au possible. À un tel point qu'avancer est une réelle sinécure.

À cela s'ajoute le fait que je n'avais pas l'habitude des jeux en vue à la première personne. Les premiers jeux que j'ai pu tester sur PS2, des jeux de course en première personne, justement, n'ont pas arrangé grand chose.

On comprendra que j'étais ultra réticent en voyant Metroid Prime Hunters: First Hunt, une démo jouable du Metroid DS offerte avec la DS classique à sa sortie. C'est une cartouche collector (puisqu'introuvable), mais c'est à peu près son seul avantage.

En dehors de ça, j'aurais bien tenté le Metroid complet, quand même, par curiosité, seulement les boutons latéraux de ma DS Lite ne marchent pas et je ne sais plus ce que j'ai fais de la classique. (Et puis jouer à un jeu sur la classique alors que la Lite a un meilleur éclairage, ça fait pleurer, quand même)

Toujours est-il que, plus récemment, j'ai suivi la voie du Mogo et des Thalistes. En cet honneur, j'ai pris un compte sur Steam et j'ai acheté les fichiers permettant d'installer le jeu Orange Box.
Orange Box, qu'est-ce que c'est?

Eh bien, c'est l'occasion, pour un prix défiant toute concurrence, de découvrir cinq jeux d'anthologie... Et ce sont tous des FPS. Enfin, presque tous.

Après tout, l'excellentissime Portal (Où je suis bloqué D'=) n'est pas un jeu de tir, même si l'on y est armé d'un laser et qu'il est, comme les autres, en vue à la première personne (D'ailleurs, la vue à la première personne sera vraiment réussie le jour où l'on portera des casques pour jouer aux jeux. Mais passons.)

C'est un jeu de puzzle. Le meilleur de tous les temps, en fait. En l'état, on dit qu'il est court; néanmoins ce ne sont pas les cartes bonus qui manquent sur le web. Il est notamment possible de trouver une version à mettre dans le jeu adaptée du jeu flash issu de Portal, et qui est normalement disponible sur Internet.

Donc Portal, qu'est-ce que c'est? AH HA. Bonne question.
Le principe, pour résumer rapidement, consiste à traverser des salles, juste armé d'un "Portal Gun", qui permet de créer des portails interdimensionnels. Un portail d'entrée mène à son portail de sortie. C'est un peu comme les portes spatiales qu'on pouvait voir dans Lanfeust des Étoiles, par exemple, sauf que c'est à échelle humaine et que c'est dans une pièce que ça se passe.


Sinon, l'intérêt de ce jeu vient aussi de sa bande sonore, puisqu'une fort sympathique voix (bien que cynique et décharnée) vous donnera régulièrement des encouragements, vous promettant monts et merveilles si vous parvenez à terminer les tests.
Et rien que pour ça, ça vaut le coup d'être joué.

Le deuxième jeu, c'est Team Fortress 2. Ce jeu est tout bonnement magnifique.

C'est un FPS multi. Comprenez par là que vous allez pouvoir tuer des gens que vous ne connaissez pas, haïr les pauvres fous qui vous tuent à plusieurs reprises, et vous tabasser dans la joie et la bonne humeur dans le but de prendre les points de contrôle ennemis. Et puis c'est en cell shading, et le cell shading c'est bien. (Sauf dans le dernier Zelda, où le costume de cheminot est une horreur abominable.)

Sinon, le pack comprenait trois jeux venus d'Half Life 2. Le jeu d'Half Life 2 en lui-même, et les "Épisodes 1 et 2". J'ai aussi réussi à chopper Deathmatch (un mode multi) gratuitement grâce à une offre, mais je ne compte pas y jouer, finalement.

Avec Half Life 2, mes a prioris eus avec Doom sautent. C'est la première fois que je vois un jeu dont le graphisme est d'un style réaliste, et purée ça bute. Voilà, je suis impressionné par les capacités graphiques du jeu, qui ne sont pas comparables à un Runaway, par exemple, puisque ce dernier jeu réussit le pari de mélanger des graphismes "dessins animés" et des graphismes plus réalistes. Ce n'est pas la même approche, je dirai.

... C'est tout pour aujourd'hui, thank you for reading.

Autres nouvelles du front:

Nintendo réédite Pikmin 2 sur Wii. C'est grave, ça veut dire qu'ils ont perdu toute leur inspiration et qu'ils ne sont plus bons qu'à faire des copiés collés de jeux GameCube.

Et on attend TOUJOURS Baten Kaitos Origins.

PS: En passant, vous pourrez trouver une démo jouable de Portal appelée First Slice sur le site de Steam (Logiciel Steam requis), et même un pack de jeux gratuits incluant cette démo et Half-Life 2 Deathmatch (qui est sensé être payant au départ, donc) en allant ici. Une carte graphique NVidia est requise. Y a une offre pour les Ati, aussi.

mercredi 22 avril 2009

État de la presse spécialisée

Que demande le peuple? Du pain et des jeux. De l'animation et des jeux vidéos.

Alors la presse, libre et indépendante, lui en donne. Et ssrly, on y trouve de tout, dans la presse.

État de la presse vidéoludique

Au départ rien de bien transcendant. Le Nintendo Mag, qui était exceptionnel il y a bien longtemps, a définitivement perdu toute crédibilité auprès de la plupart des joueurs.
En même temps, publier les indigestes lettres de Funny nic à chaque numéro et laisser Fylodindon dire qu'on aurait pu se passer de Phoenix Wright 3 (Ce qui n'est vrai que dans le cas de joueurs ayant découvert la série par Apollo Justice et/ou dans le cas des joueurs ayant dores et déjà la version US) est une preuve indéniable que... Hum, how do I shot web... Que les temps changent, voilà.

D'ailleurs parlons-en, du test paru le mois suivant et qui fait plus ou moins amende honorable.
C'est quoi, ce boulot? Il était alors accompagné d'images hautement spoilantes -On savait déjà, surtout dans le milieu, qu'Hunter jeune serait dans ce jeu, néanmoins ça reste du spoil pour quelqu'un qui ne le savait pas- et non conformes au jeu (Version US alors que ces imbéciles de traducteurs, depuis Apollo Justice, ont décidé que c'était mieux de l'enlever pour que leurs clients soient obligés d'importer. Bande de cons.)

Par ailleurs, si les magazines Game Boy Advance et Nintendo DS étaient de qualité à une époque, les derniers que j'ai pu lire, c'étaient des copiés-collés du NLMO. De qui se moque-t-on?

Ça, c'était pour la presse Francophone dîte "officielle". Les magazines Sony et Microsoft, je ne sais pas ce que ça donne à l'heure actuelle, mais ça ne peut de toutes façons pas être pire.

En ce qui concerne la presse moins officielle, en ce moment, deux morceaux de choix attirent mon attention.

Le premier, c'est Role Playing Game. Du sérieux, de la qualité, et en plus il vient de passer à un rythme mensuel en lieu et place des parutions bimensuelles.

Le second, c'est IG Mag. Pour le coup, c'est du lourd. Des articles d'une qualité irréprochable et d'une longueur plus qu'appréciable, un point de vue plus axé sur le contexte actuel (C'est la crise, lolz, comme le dit si justement Le Vengeur Slippé), des dossiers à scandale (ce qui est cool si vous aimez la presse pipeule), dont un portant notamment sur les films adaptés de jeux vidéo... Bon, foncez l'acheter, vous lirez la suite de cet article plus tard.

Maintenant que le rayon jeu vidéo nous a fourni deux très bons magazines, on peut passer à l'animation et au manga.

État de la presse consacrée à l'animation Japonaise

Vous allez d'abord pouvoir foncer sur l'excellentissime Made In Japan. Un rédacteur en chef compétent, une orthographe exemplaire, des articles bien argumentés, aucun plagiat et rien d'illégal. Ce magazine est tellement bien qu'on en parle partout sur Internet.
Et pas la peine de l'acheter, les scans se trouvent aisément. \o/

Maintenant que vous avez vidé votre porte-monnaie sur le Nintendo Mag, l'NDS mag, le Role Playing Game, l'IG Mag et le Made In Japan, passez à la banque.

Nous revoilà devant les rayons consacrés à l'animation Japonaise. Comme pour les jeux, rien de bien transcendant à première vue. Alors que pouvons-nous faire?

C'est alors que survient l'illumination. Ce magazine, là. Le Japanink. Dense. Informé. De qualité. Voilà, pas la peine d'aller plus loin. D'ailleurs le numéro 3 est paru. (Le sixième Neuro aussi, d'ailleurs. Il faut que j'aille acheter ces deux ouvrages. Le. Plus. Vite. Possible.) Il affiche le Studio Ghibli en couverture, ce qui n'est pas anormal compte tenu du fait qu'un film d'Hayao Miyazaki passe en ce moment sur les écrans. (Accessoirement, son sommaire affiche Dragon Ball Evolution.)

Voilà, vous êtes maintenant armés pour l'hiver le printemps.

dimanche 19 avril 2009

Idées en vrac

- AVERTISSEMENT -
Le billet que vous vous apprêtez à lire est âgé de plusieurs années, et ne reflète plus ma personnalité ni mes opinions. Par conséquent, merci de bien vouloir le considérer comme une simple archive.
Avec tout ce que j'ai fait récemment, je préfère encore faire un post pour tout regrouper. Vous y trouverez donc la plupart des thèmes de ce blog.
(Ensuite je compte faire une maj du menu de droite mais vous verrez ça en temps voulu) (Édit: La maj, c'est fait.)

Bon, je vais commencer par revenir sur les posts précédents.
Pour commencer, Yu-Gi-Oh 2009.

Eh bien ce jeu me surprend. Autant dans le positif que dans le négatif.

Le positif: Une intelligence artificielle ENFIN réactive.
Le négatif: Elle met parfois trop de temps à réfléchir.

Et puis, ce jeu ne contient pas que le jeu de cartes Yu-Gi-Oh de base. Il contient un mode de courses à moto, un mode de duel utilisant des "magies de vitesse", et un mode histoire tenant du RPG et incluant des éléments d'infiltration et de puzzle.

Sincèrement, comment ils ont fait pour apprendre que je n'aime absolument pas les jeux d'infiltrations? Quelle bande de cons. Et puis bon, le jeu de course à l'intérieur du jeu de cartes, lol quoi. Quant au duel de vitesse, c'est une belle connerie. (Même si ça permet de ressusciter des cartes mode vitesse qui sont interdites en mode classique)

Je reviens ensuite sur les Ultimates. Eh bien le dernier Ultimate Fantastic Four est paru très récemment, avec une nouvelle mise en page expliquée en couverture par les 70 ans de Marvel, ce qui est cool.

Le contenu roxxe, aussi. Ce qui ne roxxe pas, en revanche, c'est ce que nous annonce Christian Grasse (le rédacteur en chef).

Que nous annonce-t-il? Texto, il nous annonce la fin d'Ultimate Fantastic Four pour Octobre. De plus, comme si ça ne suffisait pas, ce crétin en remet une couche sur Ultimatum. Et tout ça pour dire quoi? "Qu'on en tue, ok, mais qui aurait imaginé qu'on enverrait ad patres... J'en ai trop dit."

Spoiler


SI TU N'AS RIEN A DIRE ALORS TAIS-TOI, PAUVRE FOU. ON EN A RIEN A FAIRE D'ULTIMATUM TANT QUE C'EST PAS PARU. TU NOUS EN PARLES DEJA SUFFISAMMENT A LONGUEUR DE TEMPS. MARRE.


J'en viens ensuite au troisième sujet que je souhaitais aborder. Ce sujet, c'est Gurren Lagann.
Pour résumer, c'est un animé épique avec des méchas.
Juste excellent.

Mon problème ici vient de l'épisode 6. Ssrly, je crois que c'est le pire de tous.

Mais franchement, on a l'impression d'un mauvais copié-collé de l'épisode 8 de Digimon. D=

COMPARAISON
GL: Les héros se paument. Un vieux (qui restera dans les parages par la suite, mais qu'est-ce qu'il fout là? Je me le demande.) les guide vers une maison thermale, où les employés déclarent que le Gurren Dan (le nom du groupe) est super populaire \o/
D: Les héros ne sont pas spécialement en forme. Soudain ils trouvent une maison où il y a un banquet, des sources chaudes et des lits, et sautent sur l'occasion.
GL: On se restaure puis on se baigne.
D: On se restaure, on se baigne et on va se coucher.

Spoiler

GL: Soudain, on découvre que ce n'était qu'un piège grossier et que la maison était un ganmen (un mécha donc) géant.
D: Soudain, on découvre que ce n'était qu'un piège grossier et que la maison et tout son contenu étaient des appâts factices qui avaient été préparés par Devimon.


Finalement la seule différence vient du fait que dans l'un des deux cas les héros gagnent et dans l'autre ils échouent face à leur ennemi.

A cela s'associe une dose massive de fan service (lol) et un grand nombre de chiants et inutiles flashbacks dans la première partie de l'épisode. (Dans Gurren Lagann, pas dans Digimon)

Dernière constatation: Le film Dragon Ball Evolution est forcément un chef-d'oeuvre. (Âmes sensibles, s'abstenir de cliquer.)

En dehors de ça, j'ai acheté the Orange Box.

mercredi 8 avril 2009

Yu-Gi-Oh, son manga, ses produits dérivés.

Je m'étonnais du fait que la version Japonaise du dernier Yu-Gi-Oh en date sur DS (World Championship 2009) parle en Français.
Parallèlement, j'ai lu le cinquième et dernier volume de Yu-Gi-Oh R. Qui est non seulement plus épais que les autres, mais donne à l'ensemble toute son ampleur par dessus le marché. On assiste au duel entre Jono-Uchi et
Spoiler
Bandit Kierce

et au dernier combat entre Yûgi et Tenma. (le choc Dieux/Démons, donc)

Ceci étant dit, WCT 2009 me déçoit. Pourquoi?
Eh bien pour son interface.

Dans les jeux précédents, l'interface était optimale: Animations sur l'écran du haut, terrain sur l'écran du bas. Les caractéristiques des cartes étaient indiquées sommairement sur l'écran du bas et on pouvait voir leur description complète sur l'écran du haut en appuyant sur le bouton approprié.

Là, c'est l'écran du bas qui fait l'affichage 3D. Sans zoom. Et l'écran du haut affiche les informations des cartes automatiquement, tandis que l'écran du bas ne dispense plus d'information.

C'est un véritable choc pour quelqu'un qui s'est habitué à l'affichage de Spirit Caller et de WCT 2008, ssrly.

En ce qui concerne les cartes disponibles, on nous donne au départ un deck d'un niveau un peu plus élevé que ce qu'on nous donnait autrefois, et de quoi acheter quelques boosters.
N'étant pas allé très loin, je ne sais pas quelles cartes sont et ne sont pas disponibles dans le jeu; tout ce que j'espère c'est qu'ils ont eu le bon goût de remettre les cartes qu'ils n'avaient pas retenu pour le jeu précédent. Sinon leur mort sera une longue et douloureuse agonie.

Faute de WCT 2009, je vais recycler deux anciens articles, un test du jeu précédent (2008, donc), et un test d'un jeu plus ancien, à savoir Duel des Ténèbres sur Game Boy Color. (Légèrement retouché pour l'occasion, puisque j'y mentionnais la "parution prochaine de WCT 2008".)

Yu-Gi-Oh: Duel des Ténèbres (Game Boy Color)

En regardant différentes sources, on constate que ce jeu bénéficie de très bonnes appréciations de la part des joueurs. Quel gâchis !! Le jeu présente un manque évident de respect des règles, même si l’esprit du jeu reste heureusement intact. Imaginez : Vous pouvez tout sacrifier à tours de bras, votre main est limitée à cinq cartes et se complète automatiquement, et en plus de ça le texte des cartes n’est pas le texte original.

En plus de ça, on nous annonce plus de 10 000 cartes dans le même jeu. On croit rêver étant donné le nombre de cartes sorties à l’époque. Eh bien, ces cartes supplémentaires, qui n’existent bien entendu pas le moins du monde, sont à monter soi-même avec l’aide de morceaux offerts au cours du jeu, et elles ne présentent aucun intérêt étant donné que ce ne sont que des créatures très moyennes.


Bravo Konami, je ne crois pas que pire jeu soit jamais sorti, même en tenant compte des deux jeux GBA qui avaient eu, je crois, de très mauvaises appréciations, eux.
Heureusement, ce jeu est maintenant obsolète et n’est plus d’actualité : Tournez-vous plutôt vers les éditions 2005 et 2006 sur GBA et sur les jeux parus sur DS. Sauf l'encyclopédie de cartes, qui est une hérésie.

Yu-Gi-Oh: World Championship 2008 (NDS)

Année après année depuis 2003 un nouveau Yu-Gi-Oh sort sur les consoles Nintendo. Cette année encore, Konami nous sort une nouvelle édition, simplement titrée World Championship 2008.

Je vous préviens de suite: N'ayant pas joué à l'édition 2007, qui était sortie à à peine un mois d'intervalle avec GX Spirit Caller, mes comparaisons s'arrêteront à ce jeu-ci.

Apparemment, l'édition 2007, à l'instar de l'édition 2006, souffrait du manque d'un mode aventure. C'est à présent chose réglée, même si ce nouveau mode aventure ne bénéficie pas d'un scénario très intéressant. Enfin, on ne peut pas demander du Kazuki Takahashi à longueur de temps...

En fait, il s'agit d'accumuler les victoires sur chaque adversaire afin de découvrir des portes cachées qui mènent à d'autres lieux. Il y a en tout six mondes, dont un à découvrir après le générique de fin, et quelques extensions à ces mondes.

La nouveauté du jeu, c'est l'apparition du Tag Duel. Mais la première incursion du mode quatre joueurs sur DS est réellement décevante. Elle ne s'inspire malheureusement pas des tags du manga et de l'animé (Le duel contre les Masques et le tag duel de la saison 1 de GX) et nous devons nous contenter d'un duel normal où deux joueurs se partagent un même côté de terrain. C'est bien pour une première fois, mais personnellement ça m'a déçu.

Et puis, il y a le mode de championnat, à la présentation identique à l'édition 2006, ou plus simplement, et je dis ça aux screens vus ici et là, à l'édition 2007. Les adversaires, ici, ne se débloqueront pas tous seuls, étant donné que vous allez être obligés de dérouiller cinq fois chaque adversaire du mode Monde du Duel, puis cinq autres fois pour les débloquer en tag.

Ce qui va vraiment vous motiver, ce sont les derniers adversaires de la liste: Ils sont issus des oeuvres originales!!

Donc, vous allez retrouver quelques adversaires connus qui ont déjà fait leur apparition dans Nightmare Troubadour et dans GX Spirit Caller. Mais ce n'est pas tout, puisque les personnages de la saison 3 de GX sont également débloquables. (ce qui, personnellement, me fait une belle jambe, étant donné que je n'ai pas pu aller au delà de la saison 2...)

D'ailleurs, les personnages de Yu-Gi-Oh et de GX sont également débloquables en adversaires Tag, et là je me demande vraiment pourquoi on n'a pas eu droit à Meï et Kyu (alias les Para Doxe), équipe qui a son apparition à la fois dans Yu-Gi-Oh et dans GX...

En tout cas, WCT08 reste un excellent jeu, et cette impression est renforcée par la quantité invraisemblable de nouvelles stratégies qu'offre les nouvelles cartes. (200 si vous avez fait 2007, mais quand même 400 si vous sortez de GX, ce n'est pas négligeable) Le seul truc qui m'échappe, c'est d'avoir croisé en Wi-Fi quelqu'un qui possédait Râ alors que la compatibilité est inexistante avec NT et GX. Dans le cas où elle existe avec l'édition 2007, là j'ai vraiment envie de crier au scandale.

Un mot sur le tutorial, pour finir. Certes, il ne sert strictement à rien quand on connaît déjà les règles, mais je ne peux pas laisser tomber comme ça les nouveaux joueurs... Ce nouveau tutorial est beaucoup moins lassant que les précédents. Si vous ne connaissez pas encore les règles, je vous le conseille. Dommage que les duels d'applications, qui vous font utiliser des decks préprogrammés, soient si coriaces. Enfin, vous aurez 150 DP à chaque duel d'application remporté, soit un booster supplémentaire, donc n'hésitez pas, quand vous aurez du temps à perdre, à tenter l'impossible.

Malgré quelques défauts, un ou deux bugs et d'autres petits tracas que les années d'expérience n'ont pas encore gommé, l'édition 2008 améliore encore les possibiliés du genre. Donc, ne vous en privez pas.

Cela étant,

J'étais, à l'époque de ce dernier test, jeune et peut-être pas assez expérimenté. (Oui, c'était l'année dernière. Mais je suis encore jeune. Et j'ai encore beaucoup à apprendre.)

Yu-Gi-Oh 2008 est très bien pour toutes les raisons évoquées, mais la disparition de quelques cartes clés est un fait particulièrement frustrant. Et la wi-fi était prise d'assaut par les utilisateurs d'Action Replay, cet outil très pratique qui permet de tuer les jeux en wi-fi du monde entier dans le seul but de satisfaire son ego et de se prendre pour le maître du monde. ("LOLOLOLZ, J'AI UN DECK CONTENANT SEULEMENT EXODIA, JE VOUS SUIS TELLEMENT SUPÉRIEUR")

Ce dernier défaut semble avoir eu une amélioration dans l'édition 2009, puisque le top mondial est résetté toutes les 24 heures. Enfin, ne rêvons pas, il y aura bien quelqu'un pour trouver comment contourner l'interdiction.

PS: Non, pas de screens, j'ai la flemme.
En passant, je m'absente un peu plus d'une semaine. Merci de rester à l'écoute.

Le dessin animé de Spirou: Un mal ou un bien?

00:13:17 Wesker: http://www.dailymotion.com/relevance/search/spirou/video/x7p41h_spirou-virus_shortfilms
00:13:57 Gold: Moins bon que la BD dont il est adapté.
00:14:15 Gold: après tout les références au Repère de la Murène sautent.
00:14:24 Wesker: *regarde pour embéter gold*
00:14:33 Gold: ça m'embête pas
00:14:46 Gold: je l'ai enregistré je crois cet épisode là (ou alors je l'ai acheté, j'ai oublié)
00:15:07 Wesker: o_o je l'ai déjà vu plein de fois o_o
00:15:23 Wesker: faudrait que j'en regrde un que j'ai pas vu =/
00:15:50 Gold: le dessin animé de Spirou m'intéresse beaucoup moins que la BD tu vois. Et l'épisode Virus n'est QUE l'adaptation d'une bande dessinée portant le même nom.
00:16:05 Wesker: xD
00:16:53 Crazy: xS
00:17:21 Gold: (faîte par Tome et Janry et faisant référence à deux albums de Franquin, d'ailleurs)
00:17:44 Rameric: Lol.
00:17:55 Rameric: Wesker aussi est fan de Spirou ?
00:17:57 Gold: Cela mérite un post dans l'U TL.
00:17:58 Rameric: Aux abris.


C'est sur cet extrait de chat que je me sens obligé de rebondir, pour vous donner mon avis sur les séries animées adaptées de Spirou.

Il y en a eu deux. (qui ont connu plusieurs saisons.)
La première, c'est celle où il y a l'épisode cité au début de cet article, Virus, sur lequel j'ai donc rebondi par la suite.
Cette adaptation là est adaptée des albums de Tome et Janry, justement. On peut y voir les personnages qu'ils ont trouvé pour les bandes dessinées: Cyanure (avec un changement de look assez inexplicable), Vito Cortizone et Aurélien de Champignac, entre autres.

Quelques albums sont adaptés (maladroitement), et des histoires inédites voient le jour. L'adaptation des albums permet surtout d'introduire les personnages. À mon sens, elle n'a pas grand intérêt, puisque pas assez proche des originaux.

En ce qui concerne la deuxième série, je la trouve tout simplement scandaleuse. La présence de Zantafio roxxe, les graphismes et la bande sonore aussi, mais le personnage de Zorglub (qui apparaît BEAUCOUP dedans) est clairement mal exploité.
Voilà qu'il a une nièce qui sort d'on ne sait où, qu'il se terre dans des repères super secrets alors qu'il est sensé vivre à Champignac (depuis Panade à Champignac, ne l'oublions pas) et qu'il dispose de robots surpuissants qu'on ne sait même pas d'où ils sortent.

Pour le coup, Tintin et Blake et Mortimer (dont il a été question par la suite) sont beaucoup mieux adaptés.

Par contre les génériques sont tous excellents.

lundi 6 avril 2009

Ultimate Origins

Je pensais relire le dernier UltimateS (Pas bien digéré, comme d'habitude l'intervalle de deux mois et le fait que les deux épisodes n'aient aucun lien et que la dernière page revienne sur le premier des deux épisodes me perturbe), mais aujourd'hui, c'est un nouveau numéro hors-série que j'ai trouvé en vente.
Pour information, c'est seulement (en VF) le septième hors-série que l'on a d'Ultimate.


En tout cas, que s'y passe-t-il, dans cet ouvrage épique?
On y voit toutes les hautes pointures des comics précédents. L'origine des super-soldats est révélée, ainsi que l'origine des mutants. (Et, par extension, des X-Men) On découvre par ailleurs les circonstances du drame qui ôta la vie aux parents de Peter Parker. Même l'origine d'Hulk est détaillée, ainsi que le passé commun de Charles Xavier et de Magnéto.

Une fois de plus, le comic affiche un logo "Pour lecteurs avertis". Finalement, ça se comprend. Le numéro précédent, déjà, Ultimate Iron Man II était paru plus de deux ans après Ultimate Iron Man I. (Ce qui était véritablement scandaleux, mais peu importe.)

Et puis, au milieu de tous ces évènements du passé, couvrant un large demi-siècle de 1942 à nos jours (dans le scénar; n'oublions pas que l'univers Ultimate en lui-même est encore assez jeune), il y a un autre évènement qui s'inscrit dans la logique actuelle de l'univers. Un crossover va bientôt avoir lieu, Ultimatum. Vu comment on nous le répète mois après mois (Mais il va se taire le rédacteur en chef? D'=), ce serait un exploit de ne pas le savoir pour peu qu'on ait lu au moins un numéro récent de la série. (Ou alors vous ne lisez pas les mots du rédac chef, ce qui est dommage car ils contiennent une mine de renseignements)

En tout cas, les évènements qui prennent place, dans la saga Origins, sont a priori là pour poser les bases d'Ultimatum. En Juin prochain, d'autres évènements surviendront. À surveiller.

Pendant ce temps, la DSi ne fait finalement pas rupture de stock, vu que j'en ai vu en vente. Enfin bon, ce n'est pas en proposant des jeux comme Léa Passion ou Mon Coach - J'arrête de fumer en cadeau pour l'achat d'une console que le magasin où je me suis rendu réussira à en vendre.
Par ailleurs, je tiens à apposer un léger erratum sur mon avant-dernier article sur le sujet: Le lag des jeux et le poids de la console ne sont pas des informations fiables à 100%. (Elles restent à vérifier, donc)

samedi 4 avril 2009

Retour sur Spirou

- AVERTISSEMENT -
Le billet que vous vous apprêtez à lire est âgé de plusieurs années, et ne reflète plus ma personnalité ni mes opinions. Par conséquent, merci de bien vouloir le considérer comme une simple archive.
Il y a quelque temps déjà, je postai ici même mon avis sur Spirou, son personnage, ses auteurs.

Maintenant, le journal de Spirou du 1er Avril est disponible dans les kioskes, et celui de la semaine prochaine dans les maisons des abonnés. (Comme d'habitude, il arrive en avance. Ce service d'abonnement est vraiment exemplaire.)

Il y a de quoi être choqué, puisque Spirou est en couverture des deux magazines.

Plus important, si le deuxième marque tout simplement la fin de l'album "Le groom Vert de gris", le premier est clairement dessiné par les auteurs des Géants Pétrifiés —Les prochains repreneurs de la série principale, donc—.


Je m'inquiétais, vous vous en souvenez certainement, pour l'avenir graphique du personnage. Cette couverture ne me rassure pas. On dirait du Franquin en moins bon. Et puis leur Spip est TRÈS moche. (Enfin, je trouve que leur version actuelle de Fantasio ressemble à ce qu'ils avaient dessiné pour les Géants Pétrifiés, néanmoins)

Des auteurs qui parviennent à imposer leur style, c'est tellement mieux...


Quant à la fin du Groom Vert de Gris, eh bien elle m'a ennuyé. Enfin bon, c'est le cas de tout ce qui a précédé aussi, hein.

La guerre est gagnée et Spirou retrouve son uniforme rouge. Hérésie! Pourquoi les Allemands auraient forcé les grooms d'un hôtel à changer d'uniforme au départ de toutes façons? D=
Au delà de ça il y a le scénario en lui-même, et l'utilisation des spécificités de la langue Belge, qui, comme je le disais, lui donne peut-être un côté plus authentique, mais rend l'album fort chiant à lire.
Pas vivement qu'il sorte, vu que j'ai toutes les chances de l'acheter quand même.

D'ailleurs, en voyant la couv de ce dernier journal de Spirou, il y a un truc que je n'avais pas encore remarqué qui m'a sauté aux yeux: Sa ressemblance avec celui de Chaland.


Non, là c'est trop gros. Ils ont forcément copié son style graphique, ce n'est pas possible autrement.

vendredi 3 avril 2009

Le Japon s'inquiète

Choppé aujourd'hui sur Le Monde:

"On distingue bien entendu deux types de téléchargement. En tant que nouveau média, c'est quelque chose de fondamental, que l'on doit absolument prendre en compte. C'est un nouveau mode de consommation, de façon d'accéder aux biens. On a d'ailleurs des projets dans ce sens, sur lesquels on travaille depuis plusieurs années. Mais faire les choses dans les règles, en obtenant les autorisations, prend toujours beaucoup plus de temps que de les faire de manière pirate.

En ce qui concerne le téléchargement illégal, nous sommes le secteur le plus téléchargé au monde, alors qu'il est aussi un des moins protégés, parce que les producteurs japonais ont une culture assez isolée historiquement. Ils ont en plus une grande culture du respect et ne comprennent pas pourquoi on les pille partout dans le monde. Paradoxalement, le public du manga dans le monde est en croissance, mais le marché est en chute libre."

1. Je suis entièrement d'accord.

2. Mais comment on fait quand on sait que de toutes façons l'animé ne sortira pas? Code Geass, par exemple, ne dépassera jamais les frontières du Japon, étant donné qu'il manifeste clairement un esprit revanchard à l'encontre des États-Unis (d'Amérique) (ouais bon, Play Asia vend des DVD de Code Geass en version US, mais d'une part je n'avais pas d'exemple plus frappant et d'autre part ça ne change pas grand chose au problème de base, la sortie en Europe reste très peu probable).

Que fait l'internaute Français moyen quand il veut voir un animé qui ne paraîtra jamais? Il télécharge. (Ou il regarde en streaming, ce qui est beaucoup mieux pour sa conscience puisqu'il ne risque pas de se faire prendre.)

Bien entendu, si des DVD sortent, je suis preneur. En attendant, rien de bien neuf sous le Soleil (qui n'est pas forcément levant)...

PS: En passant, la vraie catastrophe, c'est que des DVD sortent chez Déclic Images. Bien sûr, la boîte est de qualité, on a bien tous les épisodes, okay, mais la version originale n'est pas toujours laissée D'=. Et le pire, bien sûr, c'est le redoublage des génériques.

Enfin bon, c'est pas comme si on avait le choix. :/ (Ah si, on a le choix de ne pas acheter, mais forcément, si on veut voir l'animé en VOST, on retombe dans l'illégalité du téléchargement)

Quant à l'article complet, il est ici.

Pendant ce temps la DSi fait probablement rupture de stock. Enfin. Il faut bien que jeunesse se passe.

jeudi 2 avril 2009

La DSi, deuxième itération

Alors que la dernière oeuvre en date de Nintendaube sort officiellement demain, il se trouve que je viens de lire l'opinion de quelqu'un qui s'en est dores et déjà trouvé une. Et qui a trouvé trois défauts... Innatendus.

1. Le jeu DS que cette personne a essayé laggait. (Mais si ça se trouve elle n'était juste pas douée.)
2. La console est légèrement plus lourde. (Information à vérifier)
3. La disposition des charnières rend la DSi encore plus fragile que la DS Lite. (Qui, si elle était robuste, l'était déjà beaucoup moins que la DS de base.)

Accessoirement elle a constaté que la taille des écrans ne changeait pas véritablement (non, sans blague) et que l'appareil photo, la caméra et l'enregistrement d'mp3 étaient de même qualité que des enregistrements professionnels. (Oo)

Attention, c'est du lourd, maintenant il ne manque plus qu'une fonction téléphonique.

Vivement demain!!

Ce message subit un édit histoire de regrouper.

Un Wario Ware est donc sorti sur DSi, et il exploite l'APPAREIL PHOTO.

Par ailleurs:

1. La DSi ne lit pas les mp3 \o/
2. Le truc de modification d'images DSi est de même facture que l'inutile appareil photo Game Boy Color.

Cette console a donc un excellent point pour elle: Nintendo pratique le recyclage.

mercredi 1 avril 2009

La joie du premier Avril

Je viens de me rendre compte qu'on était déjà le premier Avril.
En cet honneur, je tiens à vous présenter la plus belle farce faîte aujourd'hui. No joke.


Maintenant, il ne reste qu'à espérer que la date de sortie du Tintin de Spielberg sera au moins aussi inspirée. Le premier Avril prochain ou le suivant, par exemple.

Enfin bon, c'est pas comme si le public était pressé, t'façons...

Msn must die

Le Messenger d'msn est un client de messagerie instantanée. Jusque là rien d'anormal.
De nouvelles versions sortent tous les ans, apportant quelques nouveautés. Rien de bien exceptionnel, si ce n'est la fonction Groupe ajoutée cette année.

Maintenant, me demanderez-vous, pourquoi msn devrait-il mourir alors qu'il est si pratique?
La réponse est simple.
Les bugs.

Il est impossible d'avoir une connexion stable. Et la fonction de groupe est encore plus instable. À cela s'ajoutent les erreurs du type "Le programme ne répond plus" et autres joyeusetés du même genre.

Aujourd'hui, le summum de la stupidité est atteint, puisque le logiciel refuse de s'ouvrir. Et bien sûr, c'est aussi le cas de la variante Internet, l'msn web messenger.


Maintenant que vous savez tout des malversations d'msn, nous pouvons partir en quête de vérité (Je ne parle bien entendu pas de ), nous débarrasser des responsables et instaurer un ordre nouveau et sans bug. Je proclame donc la création de l'Ordre des Chevaliers Anti msn. Que les forts nous craignent! Que les faibles nous rejoignent!!
Signez ici.

(Non, vous ne rêvez pas, ce message est plein de références. Si vous arrivez à les trouver, je pourrais peut-être envisager de faire en sorte que le type qui encombre la cbox à droite se fracasse la tête contre un mur.)
Ce site utilise des cookies en provenance de Google, notamment pour l'analyse du trafic et la personnalisation des annonces. En navigant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.